Test AMD Radeon RX 6600 : la carte graphique idéale pour jouer en Full HD ?

Si le portefeuille d'AMD en matière de cartes graphiques est déjà relativement complet en haut et milieu de gamme, avec différents modèles allant de la Radeon RX 6600 XT à la surpuissante RX 6900 XT en passant par les RX 6800 (XT) et 6700 XT, il manquait encore une petite carte taillée exclusivement pour le jeu en Full HD. C'est justement le marché visé par la toute nouvelle Radeon RX 6600 que le constructeur vient de dévoiler.

Basée sur la même architecture RDNA2 que les modèles précédemment cités, la Radeon RX 6600 se veut plus abordable que ses grandes sœurs, avec un prix public conseillé (interdiction de rigoler) de 339 euros, tout en proposant suffisamment de puissance brute pour faire tourner de manière convenable n'importe quel jeu actuel en 1080p. De quoi concurrencer efficacement la GeForce RTX 3060 placée sur le même segment du marché ?

XFX Speedster SWFT 210 Radeon RX 6600
XFX Speedster SWFT 210 Radeon RX 6600 – Crédit : Igor's Lab

Ce test, basé sur une Radeon RX 6600 “Speedster SWFT 210” de XFX, a été réalisé en partenariat avec Igor’s Lab. Les mesures et résultats de benchmarks pourront donc légèrement varier suivant la marque et le modèle exact de Radeon RX 6600. Précisons au passage qu'aucun modèle de référence n'est directement commercialisé par AMD, le constructeur se reposant entièrement sur ses partenaires (ASRock, ASUS, Gigabyte, MSI, PowerColor, SAPPHIRE, XFX ou encore Yeston) pour fabriquer cette Radeon RX 6600.

XFX Speedster SWFT 210 Radeon RX 6600 – Crédit : Igor’s Lab

A lire aussi – Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : AMD se réveille, mais peut-il dépasser Nvidia ?

Fiche technique de l'AMD Radeon RX 6600

ModèleRX 6600
(XFX)
RX 6600 XT
(MSI)
RX 6700 XT
(Reference)
RX 6800
(Reference)
GPUNavi 23Navi 23Navi 22Navi 21
Taille du die237 mm²237 mm²336 mm²520 mm²
Transistors11.06 milliards11.06 milliards17.2 milliards26.8 milliards
Compute units28324060
Shaders1792204825603840
TMUs/ROPs112/28128/32160/64240 / 96
Fréquence Game2044 MHz2428 MHz2424 MHz1815 MHz
Fréquence Boost2491 MHz2607 MHz2581 MHz2105 MHz
Mémoire GDDR68 Go
(14 Gbps)
8 Go
(16 Gbps)
12 Go
(16 Gbps)
16 Go
(16 Gbps)
Infinity cache32 MB32 MB96 MB128 MB
Bus mémoire128-bit128-bit192-bit256-bit
Bande passante224 Go/s256 Go/s384 Go/s512 Go/s
TDP140 W160 W230 W250 W

La Radeon RX 6600 se base sur l'architecture RDNA2 apparue l'an dernier avec les Radeon RX 6800, RX 6800 XT et RX 6900 XT, et que l'on retrouve également au sein de l'APU embarqué dans les Xbox Series S/X et PS5. Cette carte graphique profite donc des mêmes technologies que ses grandes soeurs, en particulier l'Infinity Cache directement intégré au GPU (la quantité est ici limitée à 32 Mo, comme sur la RX 6600 XT), le support de DirectX 12 Ultimate et du Variable Rate Shading, l'accélération matérielle du ray-tracing ou encore le Smart Access Memory (le petit nom donné par AMD au Resize BAR).

XFX Speedster SWFT 210 Radeon RX 6600 – Crédit : Igor’s Lab

Le chipset Navi 23 XL utilisé par cette RX 6600 est une version “light” du Navi 23 XT que l'on trouve sur la RX 6600 XT : le nombre de Compute Units et de Shaders passe ainsi respectivement de 32 à 28 et de 2048 à 1792. La finesse de gravure (7 nm), la taille du die (237 mm²) et le nombre de transistors (11,06 milliards) n'évoluant pas, on se doute donc que ce Navi 23 XL est en réalité un Navi 23 XT avec certaines parties désactivées. La pratique est commune et permet de recycler les puces partiellement défectueuses.

Notons également que les fréquences de fonctionnement du GPU, mais également des 6 Go de mémoire GDDR6, sont revues à la baisse. En contrepartie, le TDP de la RX 6600 n'est que de 140 watts, soit 20 watts de moins que celui de la RX 6600 XT. Le modèle XFX de test est toutefois doté d'un connecteur d'alimentation PCIe 8-pins là où un 6-pins aurait théoriquement suffi. Ce choix est toutefois à l'avantage de l'utilisateur puisqu'il améliore la stabilité de la carte et offre une plus grande marge de manoeuvre en matière d'overclocking.

XFX Speedster SWFT 210 Radeon RX 6600 – Crédit : Igor’s Lab

Le modèle de XFX reprend donc les caractéristiques de référence. Dépourvu de tout éclairage RGB, la carte du constructeur est relativement compacte et légère (640 grammes), avec des dimensions de 180 x 125 mm et un format dual-slot. Le radiateur est surmonté de deux ventilateurs de 95 mm, et un backplate métallique est présent à l'arrière afin d'améliorer, entre autres, la dissipation thermique.

L'exemplaire de test a toutefois souffert d'une panne au déballage : lors de la première mise sous tension, le système de gestion des ventilateurs a tout simplement grillé ! Notre confrère a donc été obligé de monter sur cette Radeon RX 6600 un système de refroidissement provenant d'une carte MSI ; nous ne mesurerons donc pas les nuisances sonores et les températures de la carte étant donné que les résultats seront forcément faussés par l'absence du ventirad d'origine. Les autres tests (performances en jeu et consommation) restent en revanche parfaitement utilisables pour comparer cette carte graphique aux autres modèles d'AMD ou de son concurrent NVIDIA.

Les performances en Full HD

Les mesures de performances ont été réalisées en laboratoire sur une plateforme standardisée, regroupant des composants haut de gamme : un processeur AMD Ryzen 9 5900X, une carte mère MSI MEG X570 Godlike, deux barrettes de 16 Go de mémoire DDR4-4000 Corsair Vengeance RGB Pro (CL18-22-22-42), un SSD Gigabyte Aorus NVMe Gen4de 2 To, un deuxième SSD Corsair MP400 de 2 To, une alimentation Be Quiet Dark Power Pro 12 1200W ainsi qu'un boîtier Raijintek Paean. Le refroidissement est confié à un système de watercoling composé d’un Alphacool Eiswolf (modifié) et d’un Eisblock XPX Pro.

La Radeon RX 6600 de XFX a été opposée à quelques modèles actuels et de la gamme précédente chez AMD et NVIDIA. Le SAM (ou le rBAR, technologie équivalente chez NVIDIA) a été activé avec les cartes compatibles. Le panel de test se compose enfin de sept jeux récents, quatre utilisant l'API DirectX 12 (Borderlands 3, Horizon Zero Dawn, Shadow of the Tomb Raider, Watch Dogs Legion) et trois l'API Vulkan (Ghost Recon Breakpoint, Wolfenstein Youngblood, World War Z). Les tests ont été réalisés en Full HD, avec les réglages graphiques poussés au maximum.

AMD indique que la Radeon RX 6600 est destinée au jeu en Full HD, et on peut dire que le constructeur tient sa promesse : le framerate moyen dépasse dans tous les jeux de notre panel la barre des 60 FPS, et il atteint en moyenne 117,5 FPS, soit quasiment autant qu'une GeForce RTX 3060. On se situe juste en dessous d'une RX 5700XT de la génération précédente, mais la différence au niveau des caractéristiques techniques avec une RX 6600 XT est bel et bien visible : les fréquences de fonctionnement revues à la baisse et le nombre moins important d'unités de calcul se traduisent par une baisse de 13% en moyenne des performances. Dans l'absolu, la Radeon RX 6600 se montre tout de même largement suffisante pour pouvoir jouer de manière agréable en Full HD avec tous les détails graphiques poussés au maximum… Au moins tant que l'on ne fait pas rentrer le ray-tracing dans l'équation.

Le ray-tracing… à oublier

Basée sur l’architecture RDNA2 d'AMD, la RX 6600 supporte en effet l'accélération matérielle du ray-tracing. Mais elle ne possède que 28 RT Cores : nous avons donc voulu savoir si ces caractéristiques sont suffisantes pour obtenir une expérience de jeu agréable dans ce type de rendu 3D. Metro Exodus Enhanced Edition offre justement une rendu “hybride”, mêlant rastérisation classique et ray-tracing.

Avec un framerate moyen sous les 60 images par seconde et un taux d'images par seconde minimum chutant à moins de 33 FPS, la Radeon RX 6600 est clairement en difficulté dans ce cas de figure. En d'autres termes, cette carte graphique est incapable de lutter face à une RTX 3060 lorsque l'on active le ray-tracing. Ce n'est pas vraiment une surprise, l'architecture RDNA2 étant la première chez AMD à supporter cette technologie, et on sait déjà qu'elle offre des performances en ray-tracing en retrait d'une vingtaine de pourcents par rapport aux cartes Ampere de NVIDIA. Même si elle supporte le ray-tracing au niveau matériel, la Radeon RX 6600 n'a donc pas vraiment la capacité de concurrencer la RTX 3060 sur son terrain de prédilection.

Consommation

Terminons par un aspect non négligeable, la consommation de cette Radeon RX 6600. Les mesures ci-dessous représentent la moyenne des consommations relevées dans les jeux de notre panel de test, toujours en Full HD avec les réglages graphiques au maximum.

 

L'excellente efficacité énergétique de cette génération de cartes graphiques se confirme, l'architecture RDNA2 étant plutôt douée en la matière : En Full HD, la RX 6600 atteint 1,2 watt par IPS, ce qui la place dans le haut du panier, largement au-dessus de sa concurrente directe, la RTX 3060. Son efficacité énergétique est également sans commune mesure avec la RX 5700XT, qui offre pour rappel des performances à peine supérieures, preuve une nouvelle fois que l'architecture RDNA2 est bien plus efficace que RDNA d'un point de vue énergétique.

En valeur absolue, la RX 6600 respecte enfin à la lettre son TDP de 140 watts lors d'une session de jeu en Full HD. AMD recommande une alimentation de 450W, et nous ne pouvons qu'adhérer à ce conseil : un bloc d'alimentation d'une puissance supérieure se montrera inutile, sous réserve que vous optiez pour une alim de 450W de qualité.



Note finale du test : AMD Radeon RX 6600

Vendue comme une carte destinée au marché du gaming en Full HD, la Radeon RX 6600 d'AMD remporte parfaitement son pari. Elle parvient à soutenir un framerate suffisant dans n'importe quel jeu dans cette définition, avec des réglages graphiques très élevés, tout en offrant une des meilleures efficacités énergétique du marché. Mais si la RX 6600 profite des avantage de l'architecture RDNA2 mise a point par AMD, elle souffre également des mêmes défauts de ses grandes sœurs, en particulier des performances très moyennes en ray-tracing. Reste également un gros point noir : sa disponibilité et donc son prix de vente : affichée théoriquement à 339 euros, elle est en pratique vendue largement au dessus de ce prix en boutique. Mais c'est de toute façon également le cas de sa concurrente directe, la RTX 3060...

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !