Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : AMD se réveille, mais peut-il dépasser Nvidia ?

 

AMD veut frapper fort avec ses nouvelles cartes graphiques : la série RX 6000 « Big Navi ». Si le modèle RX 6900 vise le marché du haut de gamme, les RX 6800 et 6800 XT que nous testons aujourd’hui veulent apporter le ray-tracing et le jeu en 4K/60 FPS pour moins cher que la concurrence, à savoir Nvidia. Pari réussi pour l’éternel second du marché ?

RX 6800

Cette fin d’année 2020 est le théâtre de deux combats de titans sur la scène du jeu vidéo. Côté consoles, nous avons la Xbox Series X de Microsoft qui affronte la PS5 de Sony. Du côté des PC, ce sont les nouvelles cartes graphiques qui sont au centre de l’attention.

D’un côté, nous avons Nvidia, leader du marché, qui a sorti sa nouvelle ligne de cartes GeForce RTX 30XX : les RTX 3070, 3080 et 3090. De l’autre, nous avons AMD. Eternel second, le constructeur californien a décidé de frapper fort cette année avec sa gamme RX 6000, qui accompagne la sortie de ses nouveaux Ryzen 5000. Trois cartes Radeon ont été présentées : la RX 6800, la RX 6800 XT et la RX 6900. Ce sont les deux premières que nous testons aujourd’hui.

Avec ses cartes, AMD cherche à rattraper son retard sur son concurrent direct en introduisant notamment le ray-tracing (DXR) avec son architecture RDNA 2. Cette technologie a été popularisée dans l’univers du jeu vidéo il y a deux ans via la série RTX 20X de Nvidia, mais n’était pas encore disponible chez AMD. Le constructeur veut également proposer des choses inédites, comme le Smart Access Memory (SAM). Cette technologie permet d’augmenter les performances de la carte si elle est couplée avec un processeur Ryzen 5000, en améliorant les échanges entre le CPU et le GPU en passant directement par l’interface PCie 4.0. La consommation promet d’être réduite par rapport aux cartes concurrentes, très gourmandes en énergie.

RX 6800

Le principal argument d’AMD par rapport à la concurrence, c’est aussi le prix de ses produits. La RX 6800 XT est moins chère de 50 euros par rapport à la RTX 3080 pour la même puissance. Du moins en théorie. Mais l’économie vaut elle le coup ? C’est ce que nous allons voir.

Précisons que notre test a été réalisé en partenariat avec Igor’s Lab. Les benchmarks ainsi que les différentes mesures sont donc communs. Nous testons ici les modèles d’AMD et des versions customs de constructeurs tiers sortiront également sur le marché. Logiquement, elles devraient apporter plus de puissance, en restant toutefois dans la même fourchette.

Prix et disponibilité

Les deux cartes graphiques sont disponibles dès le 18 novembre. La RX 6800, qui se place théoriquement un peu au-dessus de la RTX 3070 (519 euros), est vendue 589 euros. La RX 6800 XT, la version améliorée de la carte, veut elle concurrencer la RTX 3080 (719 euros) en termes de puissance. Son tarif est extrêmement intéressant, puisqu’elle est vendue 659 euros. Les deux cartes sont commercialisées sur les sites partenaires.

RX 6800

Il faut signaler qu’AMD pourrait profiter des pépins de son concurrent direct. Nvidia connait en effet des ruptures sur ses nouveaux produits jusqu’en 2021, et l’achat d’une carte Radeon, qui pourraient être plus facilement disponibles, pourrait s’envisager. Tout cela à condition qu’AMD ne connaisse pas les mêmes soucis, bien évidemment.

Fiche technique

AMD promet des cartes aussi puissantes que la concurrence, notamment grâce à sa nouvelle architecture RDNA 2 avec une puce gravée en 7 nm. Cette architecture permet plus de puissance, bien entendu, mais également la gestion du ray-tracing, une première pour le constructeur. Notons qu’elle est utilisée sur les nouvelles consoles, que ce soit la Xbox Series X ou la PS5, qui apportent cette innovation sur leur segment.

 Radeon RX 6800Radeon RX 6800 XT
Compute Units6072
Fréquence de base1815 MHz2015 MHz
Fréquence Boost2105 MHz2250 MHz
Cache "Infinity"128 Mo128 Mo
Mémoire GDDR616 Go16 Go
Puissance (W)250300
Date de sortie18 novembre 202018 novembre 2020
Prix579 €649 €

Les deux cartes sont similaires dans leur conception et seules certaines caractéristiques changent. Les deux sont par exemple dotées de 128 Mo de cache « Infinity » et de 16 Go de mémoire GDDR 6. Côté puissance, la RX 6800 est équipée de 60 unités de calcul, d’une fréquence de base de 1815 Mhz ainsi qu’une fréquence boost jusqu’à 2105 Mhz. Sa puissance est de 250 Watts.

La RX 6800 XT est logiquement un peu plus performante, puisque nous avons ici 72 unités de calcul avec une fréquence de base de 2015 MHz ainsi qu’une fréquence boost de 2250 MHz. Notons que sa puissance est ici indiquée à 300 watts, ce qui est logique.

RX 6800

Des caractéristiques solides qui permettent, du moins sur le papier, de jouer sereinement en 4K en atteignant les 60 images par seconde. De même, on peut espérer un jeu fluide avec le ray-tracing activé en 1080p. C’est ce que nous allons déterminer dans ce test.

Des nouveautés majeures pour séduire

AMD propose plusieurs choses intéressantes pour pousser l’utilisateur à acheter dans sa crémerie plutôt qu’une autre. Cette génération marque l’arrivée du DirectX RayTracing, gestion de la lumière et des reflets en temps réel. Cette ressource, très gourmande, est encore marginale dans le monde du jeu vidéo. Elle est arrivée il y a seulement deux ans sur la génération RTX 20XX des cartes Nvidia et a fait son entrée sur consoles avec la Series X et la PS5.

Cette technologie permet d’afficher des reflets en temps réels, et non précalculés comme cela se faisait avant. Dans un titre comme Control, cela change drastiquement la direction artistique, voire même l’expérience de jeu. Les reflets « vivent » par eux-mêmes et sur une flaque, une vitre ou un sol en marbre, vous verrez le décor alentour qui s’y reflète. Nous avons cité Control, mais d’autres titres comme Battlefield V, Metro Exodus ou même Shadow of the Tomb Raider en bénéficient sur PC. Notons que certains jeux déjà existants proposent une compatibilité, c’est le cas de l’auguste MMORPG World of Warcraft ou encore Minecraft.

Control
Control avec le ray-tracing activé

AMD propose la technologie du Variable Rate Shading avec ses cartes. Pour expliquer très rapidement cette innovation, il s’agit d’une gestion dynamique de la qualité des ombres à l’écran. La carte « découpe » ainsi l’image en temps réel et améliore ce point précis sur les zones intéressantes. Par exemple, ce sont souvent les ombres proches de l’avatar du joueur et au centre de l’image qui sont améliorées, au détriment de celles situées au loin et dans la périphérie du champ de vision. Cette technologie, déjà utilisée par Nvidia, est loin d’être gadget, puisqu’elle permet de gagner en ressources. Le jeu doit toutefois le prendre en charge.

RX 6800

Enfin, AMD introduit le SAM, le Smart Acess Memory. Il s’agit ici d’une technologie que nous ne retrouvons que sur les cartes AMD. Si vous êtes équipé d’un processeur Ryzen 5000 du même constructeur, le CPU communique directement avec le GPU afin de faire sauter la limite des 256 Mo pour accéder à la totalité de la mémoire. Le but est ainsi d’améliorer les performances. Sur le papier, AMD promet jusqu’à 10% de puissance supplémentaire en jeu avec cette technique. Notons que Nvidia a indiqué travailler sur une solution similaire dans le futur avec les processeurs Intel.

RX 6800

Un design brut de décoffrage

Les cartes Radeon RX 6800 et RX 6800 XT sont en tout point identiques au niveau du design, puisque seules leurs performances changent. AMD a longtemps teasé le look de ses produits, allant même jusqu’à faire un partenariat avec Epic Games pour inclure un modèle 3D géant de sa RX 6800 dans le jeu Fortnite. Les joueurs avaient alors tout le loisir de marcher sur l’objet et de découvrir ses petits détails visuels.

Sur ses RTX 30XX Founder’s Edition, Nvidia avait surpris avec un design soigné, agréable à l’œil. AMD prend le contrepied de son concurrent en livrant une carte au design plus pratique qu’esthétique, reprenant les grandes lignes de la Radeon VII. Après tout, nous parlons d’un objet qui se placera au sein d’une tour qui a toutes les chances d’être fermée. De plus, tous les PC n’ont pas une plaque de plexiglas permettant d’admirer l’intérieur.

RX 6800

Les RX 6800 et RX 6800 XT disposent d’un design qui ne marque pas. On remarque bien entendu les trois énormes ventilateurs creusés dans une plaque d’aluminium qui permettent un dégagement optimal de la chaleur par le bas. Cependant, l’air chaud est dégagé exclusivement dans la tour, puisque l’arrière de la carte ne dispose pas d’aérations. Les trois ventilateurs assurent une température du GPU autour des 80 degrés en tournant à plus de 1600 tours par minute. Il faut noter un silence optimal. Nous n’avons en effet pas constaté de bruit alarmant, puisque les ventilos dégagent en moyenne 38 décibels avec des pics rares à 48 décibels en jeu. Cela signifie que vous n’entendrez pas le souffle de votre carte la plupart du temps, et les rares moments de bruit resteront acceptables si votre tour est totalement fermée.

RX 6800

Les RX adoptent des dimensions de 267 x 120 mm, ce qui est tout à fait classique pour une carte graphique, même si leur design leur donne un petit côté « massif ». Nous trouvons le connecteur 8 broches pour l’alimentation placé sur le côté, à l’arrière de la carte. Un placement intelligent, plus que sur la RTX 3080 qui lui le plaçait en plein milieu. Les obsédés du cable managment peuvent souffler.

RX 6800

Les cartes prennent évidemment deux slots sur votre tour et à l’arrière, nous trouvons une connectique complète. Ainsi, les RX 6800 et 6800 XT disposent d’un port HDMI 2.1, de deux ports DisplayPort 1.4 ainsi que d’un port USB Type-C.

RX 6800

En définitive, les Radeon RX 6800 et la Radeon 6800 XT n’ont pas été conçues pour être belles, en témoignent ces trois énormes ventilateurs sur la façade, mais pour être efficaces. Un choix compréhensible et qui fait ses preuves. Ne reste maintenant qu’à savoir si en jeu, nos cartes tiennent toutes leurs promesses.

Des performances qui apportent un grand confort de jeu

La RX 6800 et la RX 6800 XT apportent une énorme évolution par rapport aux précédents modèles d’AMD. L’architecture RDNA 2 permet désormais d’activer le ray-tracing, nous l’avons dit, mais aussi de jouer en 4K sereinement. Du moins, c’est la promesse d’AMD qui a livré des premiers benchmarks prometteurs. C’est ce que nous allons vérifier sur notre panel de jeux. Avant de commencer, il faut préciser notre configuration de test. Les benchmarks ci-dessous ont été réalisées avec un processeur AMD Ryzen 9 5900 X (donc avec possibilité d’activer le SAM), épaulé par 32 Go de RAM (16 x 2) ainsi que les jeux installés sur un SSD NVMe.

RX 6800

Sur le global, nous remarquons que les résultats sont très fluctuants selon les jeux. Sur certains titres, nous avons des performances meilleures que sur les cartes concurrentes, alors que sur d’autres, nous sommes en dessous. Le jeu avec la définition en Full HD et le DXR (ray-tracing) activé ne permet pas toujours d’atteindre les 60 images par seconde avec la RX 6800, c’est le cas sur Control, par exemple, mais nous en sommes vraiment pas loin. Enfin, il faut signaler que le SAM apporte un vrai coup de boost aux performances en jeu, permettant d’augmenter le nombre d’images par seconde de 10% dans certains cas. Un véritable atout. Nous sommes évidemment au-dessus des précédentes cartes de chez AMD, comme la RX 5700 XT ou encore la Radeon VII.

Jeux en Full HD avec ray-tracing

Control est l’un des jeux les plus intéressants de notre panel. C’est en effet un titre pensé pour le ray-tracing et optimisé pour. En Full HD avec DXR activé, nous dépassons les 60 images par seconde avec la RX 6800 XT. Néanmoins, nous restons ) égalité ou en dessous de la RTX 3070 dans les mêmes conditions. La RX 6800 propose elle un rendu inférieur à 60 FPS en moyenne, mais cela reste très appréciable. On note un gain de performance non négligeable avec le SAM activé.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Concernant Metro Exodus, en Full HD avec le DXR activé, les résultats sont très différents. Avec le SAM activé, la RX 6800 XT dépasse la RTX 3070 FE sur notre séquence de test. De même, cette dernière est au coude à coude avec la RX 6800. Là encore, c’est le SAM qui fait la différence, mais dans tous les cas, le jeu en 60 FPS est assuré.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Enfin, sur Watch Dogs Legion, notre dernier jeu compatible ray-tracing, la RX 6800 XT laisse la RTX 3070 FE sur le carreau, SAM ou non. Toutefois, nous restons tout de même en-dessous de la carte phare de Nvidia, à savoir la RTX 3080. La RX 6800 tourne elle autour des 56 FPS, ce qui apporte un confort appréciable en pleine partie.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Jeux en 1440p

Si vous avez un écran QHD, c’est-à-dire avec une définition en 1440p, les RX 6800 et RX 6800 XT peuvent être un bon compromis. Sur Control, avec le DXR désactivé, toutes les cartes d’AMD sont au-dessus de la RTX 3070, SAM activé ou non. Sans ray-tracing, les produits d’AMD livrent de bien meilleures performances, appréciables en jeu.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Même constat sur Metro Exodus. La RX 6800 tient ses promesses, dépassant la RTX 3070 FE. C’est la RX 6800 XT qui surprend le plus, passant devant (de peu) la RTX 3080. Notons tout de même que dans ce jeu, l’activation du SAM ne change pas grand-chose.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Sur Watch Dogs Legion, la 6800 XT est encore au-dessus de la 3080 FE. Le SAM apporte là un petit boost indolore, mais toujours intéressant à noter.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Sur Horizon Zero Dawn, la RX 6800 XT est au coude à coude avec la RTX 3080, SAM ou non, tandis que sur Shadow of The Tomb Raider, l’innovation d’AMD apporte un réel gain de puissance. Encore une fois, la RX 6800 est au-dessus de la RTX 3070 FE.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Jeux en 4K

Si vous avez la chance d’avoir un écran 4K, il faut savoir que la RX 6800 XT se fait battre par la RTX 3080 sur ce segment, Nvidia semblant mieux maîtriser cet aspect. C’est le cas sur le jeu Control, où on note également une RTX 3070 meilleure que la RX 6800.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Sur Metro Exodus, même constat pour la RX 6800 XT. Toutefois, la RX 6800 classique se montre plus performante que la RTX 3070 FE sur notre séquence en 4K.

Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Watch Dogs Legion nous apporte les mêmes résultats que sur Metro Exodus, avec tout de même un jeu qui tourne au-dessus des 40 images par seconde dans cette définition.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Enfin, sur des jeux moins exigeants, comme Horizon Zero Dawn et Shadow of The Tomb Raider, les deux RX se placent entre la RTX 3070 et la RTX 3080 en termes de puissance. Dans tous les cas, il est possible de jouer en 4K et 60 images par seconde (ou presque).

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Les résultats moyens, obtenus sur la dizaine de jeux de notre panel (ceux cités au-dessus mais aussi Far Cry 5, Borderlands 3, Ghost Recon Breakpoint ou encore Wolfenstein Youngblood), ne surprennent pas. En Full HD (avec ou sans ray-tracing selon les jeux), la RX 6800 XT est en dessous de la RTX 3080 et la RX 6800 en dessous de la RTX 3070. Toutefois, les résultats restent bons dans tous les cas et on note un réel gain de performance si vous couplez la carte avec un processeur Ryzen.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

En 1440p, la RX 6800 XT est même au-dessus de la RTX 3080 si vous activez le SAM, et légèrement en-dessous sans. La RX 6800 classique est elle au-dessus de la RTX 3070.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Enfin, le jeu en 4K est un peu moins bien maîtrisé par AMD, avec des résultats en dessous de la RTX 3080 pour la RX 6800 XT. En revanche, la RX 6800 reste bien au-dessus de la RTX 3070.

RX 6800 bench
Benchmarks réalisés avec l’aide d’Igor’sLAB.

Dans les faits, nous avons donc des résultats qui fluctuent d’un jeu à l’autre. Mais on peut tout de même en conclure que la technologie du ray-tracing n’est pas aussi maîtrisée sur les cartes RX que sur les RTX de Nvidia. De même, le jeu en 4K est un poil moins bon sur la RX 6800 XT par rapport à la RTX 3080, alors que c’est l’inverse avec la RX 6800 par rapport à la RTX 3070. Néanmoins, on note un réel gain de performance avec le SAM activé et dans l’ensemble, nous sommes tout de même sur la même fourchette de résultats pour des cartes moins chères. Pari réussi pour AMD, donc.

Une consommation maîtrisée

Enfin, en ce qui concerne la partie énergie, AMD a fait des efforts pour garantir une consommation énergétique moindre. On notera par exemple une consommation (couplée au CPU) tournant autour de 310 watts pour la RX 6800. C’est un peu plus que la RTX 3070, mais pas de beaucoup. La RX 6800 XT consomme évidemment un peu plus. Toutefois, la demande en énergie reste très correcte, tournant entre les 370 et 380 watts avec le CPU, soit largement en-dessous de la RTX 3080. Cette dernière en effet très énergivore et a été pointée du doigts sur ce point.

Dans les faits, selon votre configuration, il faut donc prévoir une alimentation adéquate. Avec une RX 6800 XT, une alimentation de 650 watts devrait largement suffire, même pour le jeu en 4K. Un bon point pour le constructeur californien.

A lire aussi – Test Nvidia GeForce RTX 3080 : un monstre de puissance pour les gamers exigeants

Un logiciel simple à utiliser

Avec ses cartes, AMD propose un logiciel à installer sur son PC afin de bien gérer sa configuration : Radeon Software. A la manière d’un GeForce Expérience pour les cartes Nvidia, ce soft permet d’avoir un œil sur tous les jeux installés au sein sa machine et de télécharger facilement des mises à jour. Néanmoins, il va encore plus loin. En termes d’expérience utilisateur, Radeon Software permet de lancer tous ses jeux via le logiciel. Plus besoin de chercher les titres dans différents lanceurs et d’ouvrir Steam ou l’Epic Game Store. Tout est regroupé et chaque fiche de jeu est dotée d’informations intéressantes comme le nombre d’heures jouées ou encore le nombre d’images par seconde en moyenne sur tel ou tel titre. Bien évidemment, il permet aussi de régler automatiquement les graphismes d’un titre, comme sur GeForce Expérience.

RX 6800

L’option Boost est proposée sur nombre de titres compatibles. Cette technologie, que vous avez le choix d’activer ou non, permet de réduire la définition d’une image lorsqu’il y a beaucoup de mouvements. Cela permet de lutter contre les baisses de framerate en pleine action et rogne sur les passages où de beaux graphismes ne sont pas forcément nécessaires.

AMD mise sur d’autres petites choses intéressantes avec son software, comme la possibilité de lancer directement un streaming via l’application. Il suffit de sélectionner l’onglet streaming, de choisir la plate-forme sur laquelle nous souhaitons diffuser et la chose se lance, sans accrocs ni difficultés. Enfin, Radeon Software promet de de pouvoir jouer en streaming. En téléchargeant une application compagnon sur votre smartphone, il est possible de streamer le contenu de votre PC vers votre terminal Android. Ici, les touches tactiles sont disponibles de manière automatique sur votre écran. Un gadget sympathique qui montre qu’AMD est lui aussi intéressé par ce système de jeu en streaming, comme c’est déjà le cas pour Nvidia depuis de nombreuses années.

Ce logiciel n’est pas nouveau, mais sera forcément utilisé si vous optez pour une carte graphique RX 6800 ou RX 6800 XT. Bien pensé et intuitif, il représente un vrai plus dans l’utilisation et permet de gérer facilement sa ludothèque. Le mode Boost est particulièrement appréciable.

RX 6800


Notre verdict sur les RX 6800 et RX 6800 XT

Les RX 6800 et RX 6800 XT tiennent leurs promesses. Si dans l'ensemble, elles n’atteignent (de peu) pas les performances de leurs concurrentes directes, elles disposent tout de même d’atouts de poids. On peut par exemple évoquer une consommation d’énergie moindre ou encore l’option SAM, un argument solide si vous voulez vous équiper des derniers processeurs Ryzen 5000. Dans les faits, nous sommes tout de même face à des cartes qui permettent de jouer de manière fluide, que ce soit en 4K ou en Full HD avec le ray-tracing activé. Un bon compromis, surtout qu’elles sont disponibles à la vente, ce qui n’est pas le cas des RTX qui font face à des ruptures de stocks importantes.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
AMD Radeon RX 6000
AMD Radeon RX 6900 XT, 6800XT, 6800 tout savoir sur les cartes graphiques

Les Radeon RX 6000 Big Navi sont les nouvelles cartes graphiques d’AMD, basées sur l’architecture RDNA 2. Plus puissants que les GPU de la génération précédente, embarquant des technologies de ray-tracing et de Variable Rate Shading, ils répondent durement aux…