Tesla trafique-t-il ses voitures pour les crash test ? Ce hacker sème le doute

 

Un hacker réputé a épluché le code de l'OS de Tesla des Model 3 et Model Y. Il y a trouvé des références aux principales agences de notation de sécurité des véhicules, comme l'EuroNCAP, l'ANCAP ou encore I Vista. Une découverte troublante qui sème le doute sur les pratiques du constructeur. 

tesla mentions os agence notation
Crédits : EuroNCAP

Année après année, Tesla brille régulièrement concernant les notes attribuées par les différentes agences de notation de sécurité des véhicules. En 2019, la Model 3 a par exemple obtenu la note maximale au test européen de sécurité de passagers, avec 5 étoiles décernées par l'EuroNCAP. Dernièrement, le constructeur américain s'est encore illustré en obtenant 5 étoiles au test EuroNCAP avec sa Model Y.

Néanmoins, de récentes révélations pourraient bien remettre en cause ces excellentes performances. En effet, un hacker réputé du nom de GreenTheOnly vient de faire une annonce troublante sur Twitter. Il explique avoir découvert dans le code de l'OS de la Model 3 et de la Model Y des lignes spécifiques faisant référence aux principales agences de notation de sécurité automobile comme l'EuroNCAP, l'ANCAP, Korea NCAP ou encore I Vista, l'organisme de certification chinois.

A lire également : Tesla Model 3 – l’Autopilot rend la voiture moins sûre selon Euro NCAP

Tesla bidouille-t-il ses voitures pour réussir les tests de sécurité ? La question est posée

Pour l'instant, la présence de ces mentions ne trouve aucune explication officielle. Ce qui a poussé le hacker à se demander si Tesla ne modifierait ses véhicules en conséquence pour passer les tests haut la main et répondre aux exigences de chaque agence. Pour l'instant, Tesla n'a pas pris officiellement la parole sur le sujet. Un silence plutôt inquiétant, d'autant que certaines agences de notation ont pris les déclarations du hacker au sérieux.

C'est le cas notamment de l'agence ANCAP, qui a indiqué qu'une enquête officielle allait être ouverte. Pour l'heure, les autres agences mentionnées par GreenTheOne n'ont pas donné de déclaration sur cette affaire. Quoi qu'il en soit, si les accusations du hacker sont avérées, cette découverte pourrait nuire sérieusement à la réputation de Tesla.

D'autant que, il faut le rappeler, une récente étude a déjà mis à mal la renommée du constructeur. En effet, un rapport publié par JD Power a révélé que les voitures Tesla ont enregistré une hausse significative des problèmes techniques en 2022. Le ratio parle de lui même : 266 signalements pour des problèmes divers sur 100 véhicules. Par ailleurs, notons que l'enquête fédérale menée par la NHTSA (agence américaine en charge de la sécurité routière) centrée sur la sécurité de l'Autopilot est toujours en cours. L'objectif est de déterminer si la technologie est responsable d'une quinzaine d'accidents sur les routes américaines.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !