Tesla Model X et Y : la justice saisie pour des défauts de conception très graves

 

Des clients mécontents ont décidé de traîner Tesla en justice pour avoir sciemment dissimulé de graves défauts de conception, notamment au niveau des suspensions des Model X et Y. De quoi entacher le succès actuel du constructeur. 

tesla defaut conception
Crédits : Tesla

Dire que tout va bien en ce moment pour un Tesla est un doux euphémisme. L'action Tesla vient de dépasser les 500 milliards de dollars à la bourse de New York. C'est simple, la marque a multiplié par six sa valeur depuis le début d'année 2020. Ces excellents résultats permettent au PDG Elon Musk de devenir la seconde fortune mondiale, juste derrière un certain Jeff Bezos, le grand patron d'Amazon.

Néanmoins, un dossier pourrait revenir gâcher la fête du fantasque milliardaire. En effet, des clients mécontents se sont regroupés pour traîner Tesla en justice. Ils affirment que le constructeur a sciemment caché de graves défauts de conception, notamment sur les suspensions des Model X et Y produites entre 2013 et 2018.

Des défauts de conception extrêmement dangereux

Ces faiblesses structurelles seraient situées au niveau des suspensions avant et arrière. D'après les multiples témoignages de ces clients, les composants finiraient par se briser avec pour principale conséquence de voir les roues se détacher du véhicule. On vous laisse imaginer ensuite les accidents dramatiques qui peuvent découler d'une telle malfaçon.

Tesla parie avec les vies et la sécurité de centaines de milliers de conducteurs et de passagers dont les véhicules sont dotés de suspensions pouvant rompre de manière imminente”, peut-on lire dans la class action intentée par ces utilisateurs. Selon les plaignants, plusieurs accidents graves ont été causés par ces défauts de conception.

À lire également : Tesla Model S et Model X – 159 000 voitures vont devenir obsolètes à cause de leur puce mémoire

Tesla aurait monnayé le silence des conducteurs

Cerise sur le gâteau, ces clients affirment que Tesla a tout mis en œuvre pour ne pas ébruiter cette affaire. En premier lieu, le constructeur a incriminé lors de ses déclarations officielles la conduite “abrupte” des conducteurs et n'a jamais remis en question la qualité de ses véhicules. Puis, dans un second temps, la marque aurait discrètement pris contact avec certains plaignants, afin de procéder aux réparations adéquates sur les véhicules concernés.

En outre, les clients qui ont bénéficié de ces réparations auraient été contraints de signer des accords de confidentialité, la marque voulant à tout prix s'assurer leur silence. Il faudra bien entendu attendre la tenue du procès,  pour savoir si ces accusations sont fondées ou non. Pour rappel, ce n'est pas la première fois que Tesla est pointé du doigt pour des défauts de conception.

En février 2020, Tesla a rappelé des milliers de Tesla Model X pour un défaut au niveau de la direction assistée. En octobre 2020, le constructeur admettait qu'il y avait un problème de conception sur les pare-chocs de la Model 3. Ce ne sont que deux exemples parmi tant d'autres.

Source : Class Action



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !