Tesla : il prétend avoir été percuté par une Model 3, les caméras prouvent le contraire

 

Un homme a appelé les secours en prétendant avoir été percuté par une Tesla Model 3. Seulement et grâce à la caméra Sentinelle de la berline électrique, la police s'est rapidement rendu compte que la version de la prétendue victime ne reflétait pas vraiment la réalité.

police tesla faux accident
Crédits : Police de Slidell

En 2019, Tesla a intégré une nouvelle fonctionnalité sur ses véhicules particulièrement réclamée par les utilisateurs : le mode Sentinelle. Ce mode permet de surveiller et d'enregistrer tout ce qui se passe autour de la voiture à 360°, grâce à l'armada de caméras embarquées. À l'origine, cette fonctionnalité permet surtout d'empêcher les vols ou les actes de vandalisme, mais dans certains cas, elle permet également d'apporter des preuves irréfutables.

En décembre 2020, le propriétaire d'une Tesla Model 3 s'était fait agresser à proximité d'une borne de recharge. Mais grâce au mode Sentinelle, la police a pu rapidement identifier et interpeller l'agresseur. Et justement, l'histoire du jour nous montre à quel point Tesla a eu raison d'intégrer ce genre de système sur ses voitures électriques.

Voici les faits. Arthur Bates Jr., 47 ans, appelle les secours et prétend avoir été percuté par une Tesla Model 3 sur un parking. Il affirme que le conducteur a pris la fuite, et se plaint de blessures au dos, aux jambes et au cou. La police de Slidell, dans l'État de Louisiane, répond à l'appel du quadragénaire et se rend sur place accompagnée d'une ambulance et d'un camion de pompiers.

À lire également : Tesla – il sera bientôt possible de surveiller sa voiture sur son smartphone

Il simule un accident avec une Model 3, les caméras dévoilent le mensonge

Une fois sur place, la police prend la déposition de la prétendue victime, et part ensuite à la recherche du propriétaire de la berline électrique. Sans surprise, le conducteur se défend et clame haut et fort ne pas avoir renversé Arthur Bates Jr. Mieux encore, il assure que l'homme s'est jeté volontairement derrière son véhicule pour simuler un accident.

Et si l'affaire avait pu se transformer en impasse où chaque protagoniste s'accroche à sa version des faits, un élément particulier a permis à la police de faire toute la lumière sur cette histoire : le mode Sentinelle de la Model 3. “À l'insu de Bates, les Tesla enregistrent tout grâce à leurs caméras embarquées. Lorsque les officiers de police de Slidell ont examiné la vidéo de la Tesla, il est devenu évident que Bates mentait et avait mis en scène tout l'évènement”, a assuré le département de police de Slidell sur Facebook.

Face à cette preuve vidéo irréfutable, Arthur Bates a rapidement avoué avoir menti sur l'incident. Il a été arrêté pour “faux serment dans l'intention de provoquer une intervention d'urgence”. Il risque une peine d'emprisonnement avec ou sans travaux forcés de 5 ans maximum, et pourrait se voir infliger une amende de 1000 dollars maximum.

Source : Teslarati



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !