Tesla défend l’Autopilot accusé d’inciter les conducteurs à être moins vigilants

Tesla est la cible des critiques d’un sénateur américain qui exhorte la firme à changer le nom de la conduite autonome « Autopilot ». Selon l’élu, ce nom est « trompeur » et incite les conducteurs à adopter des comportements dangereux. Tesla a décidé de répondre point par point au sénateur dans une lettre ouverte.

Tesla
Une Tesla / Crédits : Pixabay

Tesla vient de publier une lettre ouverte dans laquelle le constructeur défend son Autopilot. La semaine dernière, le sénateur américain Edward Markey avait en effet conseillé à la firme de « changer de nom de marque et de marketing autour du système pour en diminuer le mésusage, ainsi que de mettre en place des outils redondants de surveillance du conducteur de sorte d’être sûr que personne ne s’endort au volant ».

Après avoir martelé que le nom « Autopilot » était « de manière inhérente un nom trompeur ». L’élu réagissait après plusieurs actualités autour d’incidents et accidents impliquant des cas d’utilisation abusifs de l’Autopilot. Ce dernier avait notamment cité des vidéos dans lesquelles on peut voir des conducteurs tromper la détection d’attention en attachant une banane ou une bouteille d’eau sur leur volant.

Tesla minimise des risques et affirme avoir prix les mesures nécessaires

Tesla reconnait que des dispositifs existent pour tromper la détection de l’attention au volant, mais ajoute qu’il n’est possible de tromper le système « que pendant un court laps de temps, mais généralement pas pour un voyage complet avant que l’Autopilot ne se désactive ». La firme minimise le nombre de conducteurs abusant de la fonctionnalité « qui ne représentent qu’un faible pourcentage de la base d’utilisateurs ». 

Le constructeur déclare avoir pris des mesures pour être sûr que l’attention du conducteur est toujours mobilisée lorsque l’Autopilot est actif. A en croire la firme, cela inclut « de nouvelles alertes pour les feux rouges et les panneaux Stop ». Aux Etats-Unis, l’autorité des transports (NHTSA) enquête sur son 14 accident impliquant une Tesla pour laquelle les autorités soupçonnent l’Autopilot d’avoir joué un rôle.

Source : Business Insider



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Model 3 : l’écran tactile pourrait bientôt devenir un problème

L’écran tactile présent dans la Tesla Model 3 se pose comme un véritable tableau de bord. Le conducteur peut accéder à ses systèmes d’infodivertissement, mais également aux fonctionnalités essentielles du véhicule comme les essuie-glaces. Cependant, un accident de la route…