Maj. le 3 janvier 2020 à 18 h 47 min

Une Tesla a grillé un feu rouge avant d’entrer en collision avec une Honda Civic, tuant ses deux occupants – les occupants de la Tesla, eux, s’en tirent avec quelques blessures. Le régulateur américain soupçonnerait l’Autopilot d’être impliqué dans ce nouvel accident mortel.

Tesla Model 3
Crédits : Tesla

L’agence fédérale américaine National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a ouvert une enquête après un accident mortel impliquant une Tesla Model 3, qui aurait grillé un feu rouge à Los Angeles dimanche dernier avant d’entrer en collision et de tuer les deux occupants d’une Honda Civic.

Le conducteur et son passager ont été prononcés morts par les secours à leur arrivée, tandis que les occupants de la Tesla ont été pris en charge à l’hôpital pour des blessures n’engageant pas leur pronostic vital.

Si l’enquête est confiée à une agence fédérale, c’est qu’il existe des soupçons que l’Autopilot de la Tesla soit – au moins en partie – en cause. Ce serait d’ailleurs la 12e fois que la NHTSA se penche sur un accident impliquant la technologie Autopilot d’une Tesla.

Néanmoins, il faut souligner, à ce stade, que même si plusieurs sources dont Reuters suggèrent que l’Autopilot est impliqué, la NHTSA se refuse pour l’instant de le confirmer. L’agence explique simplement dans un communiqué avoir assigné une équipe d’experts pour inspecter le théâtre de l’accident et les véhicules.

Complaisance envers l’automatisation ?

Tout en ajoutant, comme nous vous le disions, avoir déjà enquêté sur une douzaine de crashes impliquant des véhicules Tesla suspectés d’avoir l’Autopilot activé. Depuis les premiers accidents, Tesla recommande aux conducteurs de maintenir leur attention à tout moment, même lorsque l’Autopilot est actif, afin de reprendre le contrôle si nécessaire.

Dans l’une de ses précédentes enquêtes, la NHTSA avait d’ailleurs plutôt abondé dans ce sens, estimant que les conducteurs ont souvent trop confiance dans les systèmes automatisé, qualifiant le phénomène de « complaisance envers l’automatisation ». Pourtant, si les accidents venaient à se multiplier, les commentaires de la NHTSA pourraient changer de ton.

Lire également : Une Tesla Model 3 sur Autopilot provoque un accident avec une voiture de police

L’agence a en effet le pouvoir de provoquer le rappel de véhicules, et de mettre en demeure le constructeur d’opérer des changements. Des décisions qui peuvent avoir un retentissement hors des Etats-Unis si les homologues nationaux de l’agence décident à leur tour d’enquêter ou de suivre ses recommandations.

Source : ZDnet



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Les SUV pourraient être prochainement privés de pub à la TV

19 députés viennent de déposer une série d’amendements visant à interdire la publicité des SUV à la télévision. Ils considèrent que les constructeurs de ces véhicules n’informent pas suffisamment le consommateur sur la « nocivité de ce type de véhicule sur…

BMW tease le Concept i4, sa très attendue berline électrique

BMW devrait dévoiler une version proche de la production duConcept i4, sa première berline électrique, au salon automobile de Genève qui ouvre ses portes le 3 mars 2020. Une coure vidéo tease ses lignes élancées, sans totalement lever le voile…

Tesla Model Y : les livraisons débuteront en mars 2020

La Tesla Model Y fera ses débuts bien plus tôt que prévu. Tesla a commencé à envoyer les premiers mails annonçant la réception des commandes pour le mois prochain. Le constructeur a une avance considérable sur son calendrier initial qui…

Cadillac présentera son premier cross-over 100 % électrique en avril 2020

La marque américaine Cadillac a prévu de dévoiler son premier véhicule équipé d’une motorisation entièrement électrique au mois d’avril. Le modèle, un cross-over de taille moyenne, avait déjà fait l’objet d’un teaser lors d’une conférence organisée en janvier. Ce lancement…