SSD : les constructeurs réduisent les performances de 80% à cause des mineurs de Chia

 

Les constructeurs de SSD se retrouvent eux aussi à devoir réduire les performances de leurs produits pour éviter que les mineurs de cryptomonnaie se ruent dessus. C’est en effet la solution qu’a adoptée PNY, qui a fait baisser l’endurance de son XLR8 CS3030 de 80 %.

pny-ssd-interne-cs3030-500go-m-2-nvme

Les mineurs de cryptomonnaie ne sont pas très appréciés des utilisateurs, plus particulièrement des gamers, ces temps-ci. Bien qu’ils ne sont pas les seuls responsables de la pénurie de composants qui frappe actuellement le monde de la tech, ils y jouent un rôle non négligeable en dévalisant certains rayons pour se constituer leur attirail de minage. Résultat : Nvidia n’a eu d’autre choix que de limiter les performances de ses cartes graphiques pour dissuader les mineurs de se les procurer.

Et le problème n’est pas prêt de s’améliorer, puisqu’il touche désormais le monde des SSD. Ici, nulle question de Bitcoin ou d’Ethereum : la reine des cryptomonnaies est le Chia, une devise qui s’appuie sur l’espace disponible sur les disques de stockage. Cette dernière, en plein boom depuis quelques mois, menace de provoquer à une pénurie à tout moment. PNY, constructeur de SSD, a donc décidé de réagir en adoptant la même méthode que Nvidia, en réduisant les performances de ses produits.

PNY réduit la durée de garantie et l’endurance de ses SSD

L’exemple le plus criant est sans le doute le XLR8 CS3030, qui a vu son endurance baisser de 79 %. Cette dernière, mesurée en « Terabytes Written » (TBW), c’est-à-dire la quantité de données qui peut être écrite sur le SSD au cours de sa vie, est en effet passée de 3115 TBW à 660 TBW sur sa version 2 To de stockage. En d’autres termes, les utilisateurs devront à tout prix faire attention à ce qu’ils décident de stocker sur le SSD afin de ne pas gaspiller les TWB disponibles.

Sur le même sujet : Les SSD sont beaucoup plus fiables que les disques durs, c’est confirmé

Autre conséquence, il est très probable que l’endurance du SSD soit mise à mal avant les 5 ans requis pour bénéficier des services de garantie offerts par le constructeur, contrairement à ce qu’affirme ce dernier. Si cette mesure se révèlera sûrement bien plus efficace que le driver de Nvidia, les utilisateurs vont donc indéniablement en payer les frais. D’autant que PNY n’est pas le seul à prendre les choses en main. Galax a également indiqué vouloir appliquer un dispositif similaire sur ses SSD.

Source : Tom’s Hardware



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !