Les SSD sont beaucoup plus fiables que les disques durs, c’est confirmé

 

Un hébergeur a réalisé une étude sur la fiabilité des supports de stockage. Il y compare les disques durs à plateau et les supports SSD. Ces derniers apparaissent comme étant beaucoup plus fiables. Ils tombent beaucoup moins souvent en panne. Cependant, l’âge moyen des disques durs est quatre fois plus élevé.

etude ssd contre hdd fiabilite
Crédit : Unsplash

Vous aurez remarqué que les PC portables proposent de moins en moins d’options de stockage basé sur un disque dur classique, avec des plateaux magnétiques. Les configurations intègrent maintenant systématiquement un SSD. Le prix au gigaoctet est plus cher, certes, mais ce format de stockage est très intéressant pour un ordinateur qui fonctionne sur une batterie. Le SSD consomme moins d’énergie. Il prend également moins de place. Et il est beaucoup plus rapide.

Lire aussi – SSD, disques durs : cette cryptomonnaie en plein boom menace de provoquer des pénuries

Cependant, le SSD est-il aussi fiable ou plus fiable encore que les disques durs à plateau ? En théorie, c’est le cas. En effet, le SSD (Solid State Drive) compte aucune pièces amovibles. Pour rappel, un SSD est composé de puces de mémoire flash (comme une barrette de RAM ou le stockage d’un smartphone). A l'inverse, le disque dur (ou HDD) s’appuie sur des plateaux, un moteur pour faire tourner les plateaux et une tête de lecture et écriture qui parcoure le plateau dans sa largeur pour accéder aux informations. Il y a donc beaucoup de pièces amovibles. Et autant de risques.

Les SSD sont moins chers, de plus en plus gros et toujours plus fiables

Jusqu’à présent, les HDD et les SDD avaient chacun une fonction différente. Les premiers se chargent du stockage volumineux et les seconds conservent les fichiers système pour un accès rapide. Cependant, compte tenu de l’augmentation rapide des capacités de stockage des SSD et la baisse des prix au gigaoctet, les SSD sont de plus en plus souvent utilisés pour le stockage pur. C’est le cas de la société Backbaze, un hébergeur américain qui dispose maintenant d’un parc mixte composé de 1500 SSD et pratiquement 1700 HDD.

etude ssd contre hdd fiabilite

Deux ans et demi après avoir installé son premier SSD pour du stockage, l’entreprise a réalisé une étude sur la fiabilité des deux formats de stockage. Cette étude mesure donc le nombre de défaillances enregistrées par format et le rapporte au nombre de disques durs installés. Sur les trois premiers mois de 2021, le nombre de défaillances est de 2 pour les SSD et de 44 pour les HDD. Pour un nombre quasiment similaire de supports, le fiabilité est donc 20 fois plus élevée pour le SSD.

Les SSD ne vieillissent pas forcément aussi bien que les HDD

Sur une plus longue période, la défaillance des HDD est moindre. Entre avril 2013 et mars 2021, soit huit années d’exploitation, les HDD ont enregistré 559 défaillances. Soit 35 défaillances par trimestre. Cela veut dire que la fiabilité des disques à plateau baisse considérablement quand ils prennent de l’âge. Ce qui est logique. Le taux est donc plus élevé en 2021 qu’en 2013, parce que les disques durs sont plus âgés. D’ailleurs, les auteurs de cette étude expliquent que l’âge moyen des SSD du parc est de 12,6 mois, tandis que celui des HDD est de 49,6 mois. En outre, le plus jeune HDD n’a que 24 mois (et le plus vieux 96 mois), tandis que le plus vieux des SSD n’a que 3 mois. Il serait intéressant de comparer les défaillances sur des supports qui ont le même âge.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !