Spotify interdit les adblockers et menace de supprimer votre compte

Spotify durcit ses conditions d’utilisation et interdit désormais explicitement l’utilisation de bloqueurs de publicité sur sa plateforme. Le service se réserve même le droit de suspendre voire supprimer les comptes qui ne respecteraient pas cette règle. 

spotify

Spotify a modifié ses conditions d’utilisation et interdit désormais à ses utilisateurs le recours à des bloqueurs de publicité. Il est désormais explicitement écrit que « contourner ou bloquer les publicités au sein du service Spotify, ou créer ou distribuer des outils conçus pour bloquer les publicités dans le service Spotify » est passible d’une suppression ou d’une suspension du compte.

Spotify part en guerre contre les bloqueurs de publicité

Ces nouvelles conditions d’utilisation communiquées par la plateforme de streaming prendront place dès le 1er mars 2019. Spotify, qui va permettre d’importer ses propres musiques dans l’application, se donne le droit de s’en prendre à votre compte sans avertissement ni préavis en cas d’utilisation avérée d’un adblocker. En 2018, un rapport indiquait qu’environ 2 millions de personnes (soit à peu près 2% des utilisateurs gratuits du service de streaming musical) trouvaient le moyen de supprimer les publicités.

Lire aussi : Spotify va enfin vous permettre de bloquer les artistes que vous détestez

Spotify avait boosté son offre gratuite l’année dernière en marge de son introduction en bourse afin d’attirer de nouveaux utilisateurs actifs. Mais ceux-ci rapportent forcément moins d’argent que les abonnés payants, même avec les pubs. Mais la plateforme tente toute de même de tirer des revenus de ces utilisateurs afin de financer son modèle. Au dernier trimestre 2018, Spotify a annoncé un profit de 94 millions d’euros. C’est la première fois de son histoire qu’il ne perdait pas d’argent sur trois mois d’activité. Mais cela ne devrait pas durer : malgré ses 96 millions de clients qui payent un abonnement, la société anticipe un déficit de 50 à 100 millions d’euros au premier trimestre 2019 et entre 200 à 360 millions de pertes sur toute l’année.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix : les séries et films à regarder ce week-end

Netflix propose chaque semaine de nouvelles séries et films. Pour vous aider à choisir ce que vous allez regarder le week-end, on vous propose une petite sélection des meilleures nouveautés du moment. C’est parti !  Le catalogue Netflix s’enrichit toutes les semaines de…

L’UEFA lance Uefa.tv, sa plateforme gratuite de streaming vidéo

L’UEFA présente son service de streaming vidéo à la demande, sobrement nommé Uefa.tv. On y retrouve des contenus d’archive des compétitions européennes, des extras liés à l’actualité et une chaîne dédiée à la Bundesliga au lancement. Une plateforme entièrement gratuite…

Netflix teste une interface inspirée d’Instagram sur Android et iOS

Netflix teste actuellement une nouvelle interface librement inspirée du fil d’actualité d’Instagram. Une poignée d’utilisateurs Android et iOS ont déjà pu découvrir ce nouveau design, qui se distingue par l’ajout d’un nouvel onglet baptisé « Extras » en bas de l’écran. Dans…

Netflix : recettes record au Royaume-Uni, mais les prix augmentent quand même

Netflix continue d’augmenter ses prix en Europe. Dernièrement c’était au Royaume-Uni, l’occasion de s’intéresser aux statistiques du service de streaming chez les Britanniques. Netflix a enregistré une croissance record en nombre d’abonnés et par ricochet en recettes depuis le début de l’année. Sur…

Netflix : top 10 des meilleures séries du catalogue

Voici notre top 10 des meilleures séries Netflix ! Si vous venez de vous abonner au service de VOD, ou si vous vous apprêtez à tomber à court d’épisodes de votre série fétiche, on vous a concocté un top 10 des…

Netflix menace de boycotter les États anti-avortement

Netflix est contre l’interdiction de l’avortement et le fait savoir publiquement. Aux États-Unis, des lois punissant l’interruption de grossesse sont adoptées dans différents États. Netflix menace désormais de faire mal là où il en a le pouvoir : l’État de…