Spotify, Apple Music et Deezer poussent les artistes à réduire la durée des chansons

Le streaming est en train de changer l’industrie de la musique. Spotify, Apple Music ou encore Deezer ont poussé les artistes et compositeurs à adapter le format des chansons et des albums. D’après deux spécialistes du domaine, les plateformes de musique en ligne ont par exemple grandement contribué à réduire la durée des chansons de nos jours.

Spotify, Apple Music, Deezer

Le streaming est partout désormais. Son adoption n’impacte pas seulement le mode de consommation des mélomanes. L’industrie musicale est elle aussi poussée à s’adapter aux changements dictés par Spotify, Apple Music ou encore Deezer, pour ne citer qu’eux. C’est ce qu’expliquent les spécialistes deux spécialistes du domaine qui co-animent un podcast baptisé Switched on Pop et qui traite des sujets qui touchent de près ou de loin à la musique populaire.

La musique en streaming est-elle en train de réduire la durée des chansons ?

Nate Sloan, professeur en musicologie et Charlie Harding, auteur et compositeur, soutiennent que l’un des nombreux effets du streaming sur l’industrie musicale est le raccourcissement des chansons. « La durée moyenne d’une chanson a diminué avec le temps et nous voyons désormais beaucoup plus de chansons extrêmement courtes », explique Charlie Harding, et d’ajouter : « Spotify a fait ses débuts en 2006, mais ce n’est que récemment que le streaming est devenu la force dominante de la distribution de musique. Nous constatons de plus en plus des changements dans la façon dont les gens écrivent des chansons ».

De nos jours, une chanson dure en moyenne 3 minutes et 42 secondes alors qu’au milieu d’années 90, la durée moyenne était de 4 minutes et 30 secondes. C’est plus de 45 secondes en moins, ce qui n’est pas négligeable. Si ce raccourcissement à commencé depuis plusieurs années maintenant, il s’est accentué avec la montée en puissance des plateformes de streaming, notamment en raison de la manière dont les artistes sont désormais rémunérés.

« Au lieu d’être payé en ventes physiques, vous êtes payé en nombre d’écoutes et une écoute n’est prise en compte que lorsque l’utilisateur reste pendant au moins 30 secondes sur votre chanson ». Logiquement, les artistes sont poussés à réduire la longueur de leurs titres, quitte à augmenter le nombre de chansons sur un album afin d’amener les utilisateurs à générer un maximum de flux. Cette pratique prend de l’importance, d’autant plus que les artistes se plaignent de leur commission sur Spotify, Deezer, YouTube Music et autres. La tendance risque donc de se renforcer dans les années à venir.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix : les séries et films à regarder ce week-end

Netflix propose chaque semaine de nouvelles séries et films. Pour vous aider à choisir ce que vous allez regarder le week-end, on vous propose une petite sélection des meilleures nouveautés du moment. C’est parti !  Le catalogue Netflix s’enrichit toutes les semaines de…

Netflix : 9 Français sur 10 partagent leur compte avec leurs proches

Neuf Français sur dix partagent leur compte Netflix avec les membres de leur entourage, révèle le dernier rapport de Médiamétrie. Dans la plupart des cas, les abonnés se contentent de partager leur abonnement avec leur famille. Néanmoins, 2 millions de Français…