Sony perd 17,6 milliards d’euros en bourse suite au rachat d’Activision-Blizzard par Microsoft

 

Coup de tonnerre pour Sony : alors que Microsoft a annoncé hier son rachat d’Activision-Blizzard, le groupe japonais a perdu 20 milliards de dollars en bourse, soit 17,6 milliards d’euros. Les experts sont unanimes : la firme va devoir se démener si elle veut conserver son avance sur le marché vidéoludique.

Sony chute bourse

Le monde du jeu vidéo semble être en suspens depuis l’annonce hier du rachat d’Activision-Blizzard par Microsoft. Les joueurs attendent de connaître les modalités exactes de la fusion des deux géants, à commencer par la question des futures exclusivités Xbox. Du côté de Sony, même si l’on est encore loin de craindre la faillite, le coup de massue est tout de même douloureux. La firme japonaise a terminé la journée en voyant son action chuter de 13 % à la bourse de Tokyo.

Avec un total de 20 milliards d’euros, soit 17,6 milliards d’euros, il s’agit là de la plus grosse perte subie par Sony depuis 2008. « Sony devra relever un défi monumental pour se démarquer dans cette guerre », souligne l’analyste Amir Anvarzadeh. « Avec Call of Duty qui est maintenant très probablement ajouté exclusivement à la liste du Game Pass, les vents contraires pour Sony ne vont faire que se renforcer. »

Sur le même sujet : Microsoft-Activision-Blizzard – tout ce qui va changer après le rachat historique

Sony chute en bourse après le rachat d’Activision-Blizzard

Outre les exclusivités, le Xbox Game Pass, que la transaction a permis d’atteindre les 25 millions d’abonnés, est l’autre grande menace de Sony. Ce dernier « proposera autant de jeux Activision Blizzard que possible dans le cadre du Xbox Game Pass et du PC Game Pass », a assuré Phil Spencer, patron de Xbox. Bien que toutes les licences Activision-Blizzard ne deviendront probablement pas des exclusivités Xbox, le service de cloud gaming risque bien de faire de l’ombre à la PlayStation.

Alors que Sony profite depuis plusieurs années de son avance sur Microsoft en matière de ventes, la donne pourrait donc être amenée à changer. Dans les coulisses, la riposte est déjà en marche : le projet Spartacus viendra bientôt concurrencer le Xbox Game Pass sur PlayStation. Espérons que cela sera suffisant. « Sony aura du mal à égaler Microsoft en termes d’argent qu’il peut dépenser pour acheter des IP de jeux populaires », estime l’analyste Kazunori Ito.

Source : Bloomberg

 

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !