Revente de PS5 et Xbox Series X : un député veut rendre la spéculation illégale

 

La pratique qui consiste à acheter et à revendre immédiatement une console à un prix plus élevé va-t-elle devenir illégale ? C'est du moins ce que voudrait un député du Parti national écossais (SNP), qui a réussi à rallier à sa cause d'autres députés depuis quelques semaines et qui souhaite désormais faire voter une loi interdisant le “scalping”.

PS5

Face à la spéculation des consoles de jeu vidéo, le ton monte d'un cran. Même les politiques s'en mêlent. Dans leur viseur, les acheteurs/revendeurs de PS5Xbox et de Xbox Series X, et plus particulièrement ceux qui utilisent des bots. Grâce à eux, les spéculateurs parviennent à rafler la quasi-totalité du stock d'une boutique en ligne. Il ne leur faut que quelques minutes pour acheter des consoles par dizaines, au nez et à la barre des acquéreurs les plus honnêtes.

Mais est-ce bientôt la fin de la spéculation au Royaume-Uni ? C'est du moins ce que souhaite le député écossais Douglas Chapman, qui vient de présenter un projet de loin à la Chambre des communes afin d'interdire la pratique du scalping.

Les scalpers de PS5 et Xbox Series X utilisent des bots pour acheter tous les stocks

Depuis leur sortie respective en novembre dernier, la PS5 et la Xbox Series X font l'objet de tous les fantasmes. Les deux consoles sont en rupture de stock partout dans le monde et dès qu'une boutique en ligne met en vente quelques exemplaires, ses serveurs sont littéralement pris d'assaut, empêchant la plupart des acheteurs de valider leur panier. Quelques minutes après la mise en ligne, voire une poignée de secondes, c'est déjà la rupture de stock et il faut attendre plusieurs semaines avant que la console soit de nouveau mise en vente, encore en très faible quantité. Bis repetita.

La frustration est grande chez les joueurs du monde entier. Et pour parfaire le tout, certains petits malins se vantent ensuite d'avoir réussi à mettre la main sur plusieurs centaines d'exemplaires de la PS5, dans le but clairement avoué de les revendre à des prix nettement plus élevés. Et aucun système ne permet pour le moment de réguler le phénomène, d'autant que la pratique n'est pas considérée comme illégale. Le député Douglas Chapman souhaite pourtant remettre de l'ordre dans ce commerce parallèle qui s'est créé.

Le scalping de PS5 pourrait devenir un délit au Royaume-Uni

Nous vous en parlions déjà en décembre dernier, le Royaume-Uni souhaitait promulguer une loi contre les spéculateurs. Depuis, la situation a évolué : le député a réussi à convaincre d'autres parlementaires et a présenté un projet intitulé “Gaming Hardware (Automated Purchase and Resale) Bill 2019-21”. Celui-ci a pour objectif d'interdire l'achat et la revente de consoles, comme cela est déjà le cas pour des billets de spectacle. “Nous avons proposé qu'un processus législatif similaire soit proposé pour garantir que les consommateurs puissent acheter des consoles de jeux et des composants informatiques à un prix ne dépassant pas le prix recommandé par les fabricants, et que la revente de produits achetés par des bots soit rendue illégale”, a-t-il déclaré.

Si le député reconnaît que son projet a peu de chances d'aboutir, il explique qu'il s'agit là d'une manière de pousser le gouvernement à prendre ses responsabilités. Et son action pourrait bien déjà porter ses fruits : Caroline Dinenage, la ministre d'État chargée du numérique et de la culture, a récemment déclaré que “les élus discutent de cette question avec l'association professionnelle de l'industrie du jeu vidéo”. Les choses pourraient donc rapidement bouger au Royaume-Uni. À quand la même décision en France ?

Source : Sky News



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !