RCS, SMS ou iMessage : quelles différences entre les technologies de texto ?

 

Le RCS, le SMS et iMessage sont encore populaires malgré la croissance exceptionnelle des applications de messagerie instantanée. Mais nous ne savons pas toujours à quoi correspondent vraiment ces moyens de communiquer, il est temps d'y voir plus clair.

RCS

Les applications de messagerie instantanées type WhatsApp, Messenger, Signal, Telegram ou Viber ont tendance à remplacer nos bons vieux textos, mais ces derniers font de la résistance. Disponibles nativement sur n'importe quel téléphone dès lors qu'une carte SIM active est insérée, ces types de messages ont encore la cote chez bon nombre d'utilisateurs, qui ne voient pas d'utilité à les abandonner au profit des nouvelles technologies disponibles. Il faut dire que les textos ont également eu le droit à de nouvelles fonctionnalités pour les rendre compétitifs et améliorer l'expérience proposée.

Trois grandes familles de standard de message texte s'opposent. L'historique SMS bien sûr, le RCS qui vient prendre sa suite sur Android, et iMessage, l'alternative d'Apple. Mais quelles sont les différences entre ces trois protocoles, dont le but est d'envoyer et de recevoir des messages ? Voici ce qu'il faut retenir.

SMS : vieux et dépassé, mais toujours utile

Le SMS, ou Short Message Service, a été créé dans les années 1990, à une époque où l'on parlait encore de GSM et à laquelle le smartphone n'était encore qu'utopie. Le principal avantage du SMS est son universalité : il est disponible sur tous les systèmes d'exploitation mobiles (Android, iOS, KaiOS et les autres qui ont disparu depuis) et tous les hardwares. Il permet donc à deux téléphones complètement différents de communiquer entre eux sans craindre de problème de compatibilité. Il suffit du numéro de téléphone du contact pour s'assurer de pouvoir échanger avec lui.

Un SMS est limité à seulement 160 caractères, espaces inclus. Aujourd'hui, il est possible de taper des messages plus longs qui apparaissent comme un seul dans l'interface utilisateur, mais il s'agit en fait techniquement de la fusion de plusieurs SMS en un. Les MMS (pour Multimedia Messaging Service) permettent de joindre des fichiers multimédias comme des photos ou des vidéos à un message texte, mais restent très limités en termes de possibilités.

SMS
Crédit : Wikimedia Commons / Tony

L'un des inconvénients du SMS est aussi son manque de sécurité. Les données échangées par ce biais ne sont pas chiffrées, et les opérateurs peuvent avoir un accès aux communications de leurs clients.

En France, la majorité des forfaits mobiles incluent les SMS illimités. C'est pourquoi nous sommes restés bien plus fidèles à ce protocole de communication dans l'hexagone que dans d'autres pays, où les utilisateurs ont massivement migré vers les applications de messagerie basées sur internet pour limiter les coûts de leurs échanges.

RCS : le SMS enrichi sur Android

Le RCS est le sigle de Rich Communication Suite qui, comme son nom l'indique, apporte des fonctionnalités enrichies à nos conversations. Google est l'un des principaux acteurs du marché à pousser vers l'adoption de ce protocole. Son objectif est de faire gagner des parts de marché à son application Messages, native sur Android, qui prend en charge le RCS et qui subit la concurrence des WhatsApp et consorts.

Alors que le SMS fonctionne via le réseau cellulaire, le RCS repose sur le réseau data, comme les applications de messagerie instantanée. Le RCS introduit des options dont il est impossible de profiter avec le SMS et qui donnaient un avantage concurrentiel important à la concurrence, comme la possibilité de savoir si et à quelle heure précise un message envoyé a été lu ou si le correspondant est en train d'écrire un message. Le RCS facilite aussi grandement les conversations de groupe, un autre défaut du simple SMS.

Android Messages
Crédit : Google

Mais c'est surtout en termes de partage de contenus que le RCS apporte un véritable plus par rapport au SMS. Ce format permet d'envoyer et de recevoir des photos et vidéos de bien meilleure qualité, le MMS appliquant une très forte compression pour pouvoir faire transiter les images. Le RCS apporte aussi la possibilité d'utiliser des GIF, des emojis, des réactions, des stickers… Autant de fonctionnalités qui sont adoptées depuis longtemps par les applications de messagerie, mais dont le SMS nous privait.

iMessage : la solution maison d'Apple pour les iPhone

Disponible sur iPhone, iPad et même sur Mac, iMessage est le service de communication phare de l'écosystème d'Apple, lancé en 2011, quelques années après le premier iPhone. Il est devenu tellement emblématique que certains utilisateurs expliquent qu'il est impossible pour eux de passer d'iOS à Android parce qu'ils ne s'imaginent pas envoyer des messages qui ne soient pas intégrés dans une bulle bleue, la marque de fabrique d'iMessage.

L'application est populaire, car très simple à utiliser et sans nécessiter de paramétrage. Lorsqu'un message, une photo, une vidéo ou tout autre contenu est envoyé à un autre appareil Apple, celui-ci passe par iMessage, et donc par internet via un réseau WiFi ou de donnés mobiles. De cette manière, les échanges sont chiffrés. Si le message est envoyé à un appareil qui ne fait pas partie de l'environnement Apple ou qui n'utilise pas iMessage, c'est alors un SMS ou un MMS qui est envoyé, qui n'est pas chiffré. L'utilisateur sait tout de suite si une conversation passe par iMessage ou par SMS, car dans ce dernier cas, les bulles de texte virent au vert et non au bleu.

iMessage
Crédit : Apple

Des années avant le RCS, iMessage proposait déjà des fonctions de confirmation de lecture, d'indication d'écrire en cours d'un message, de réponse à un message spécifique, de réaction à un message, de partage de contenus visuels en qualité supérieure, d'envoi de GIF, autocollants et autres effets…

RCS vs iMessage : et le gagnant est… le SMS

Après des années à batailler pour imposer le RCS, Google parvient doucement à imposer ce nouveau protocole. Ce ne fut cependant pas une mince affaire, le géant américain devant négocier et travailler avec tous les opérateurs dans le monde pour activer cette technologie sur les différents réseaux mobiles. Ensuite, les terminaux en eux-mêmes devaient être compatibles RCS, demandant un effort des constructeurs de mobiles. Là encore, Google a dû se rapprocher des marques pour arriver à ses fins, contraignant même certains fabricants à abandonner leur application de messagerie maison au profit d'Android Messages par contrat pour conserver les avantages liés à la licence d'exploitation des services Google.

De son côté, iMessage est l'un des arguments forts d'Apple pour ses iPhone et les utilisateurs ont pris l'habitude de recourir à cette plateforme. Mais si elle est très pertinente dès lors que tous les contacts d'une conversation utilisent iMessage, elle l'est bien moins autrement. Quel utilisateur Android n'a pas reçu des messages avec du texte et des symboles incompréhensibles en provenance d'un iPhone, car certains emojis et effets (comme les réactions) sont seulement pris en charge par iMessage ?

iMessages SMS
Crédit : Wikimedia Commons / DaraDaraDara

De cette situation naît un problème : comment communiquent les possesseurs d'un smartphone Android avec les possesseurs d'un iPhone si les deux écosystèmes ont recours à des protocoles différents sans intercompatibilité ? Et bien, par SMS, puisque tous les appareils Android comme iOS supportent ce format, qui a donc encore de beaux jours devant lui si aucun compromis n'est trouvé entre Google et Apple.

La firme de Cupertino a déjà fait savoir que iMessage ne sera jamais disponible sur Android. L'idée a été évoquée, mais la marque à la pomme estime qu'iMessage est trop important pour vendre des iPhone et attirer les utilisateurs vers son écosystème, et que de le proposer sur d'autres supports ne ferait qu'affaiblir l'environnement qu'il a créé.

La firme de Mountain View n'abandonne par contre pas l'espoir de voir son rival adopter RCS pour améliorer la compatibilité des différentes messageries. Google veut convaincre Apple de se rallier au RCS en invoquant les problèmes de sécurité des SMS actuellement utilisés pour échanger entre un smartphone Android et un iPhone, avec des discussions qui ne sont pas protégées par le chiffrement de bout-en-bout. Google a même proposé son aide à Apple pour un tel déploiement, mais il semble improbable que des changements aient lieu dans un futur proche. En attendant, il faudra compter sur le bon vieux SMS ou les applications de messagerie instantanée tierces pour que smartphones Android et iPhone puissent opérer entre eux.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !