Razer envisage d’accepter les paiements en cryptomonnaies

Razer pourrait accepter les paiements en cryptomonnaies. En miroir d'Elon Musk, le PDG de la marque américaine se dit néanmoins préoccupé par l'impact environnemental des devises numériques. Le dirigeant évoque aussi la pénurie de cartes graphiques. 

razer fuite
Crédits : Unsplash

En réponse à un internaute sur Twitter, Min-Liang Tan, fondateur et PDG de Razer, s'est dit ouvert à l'idée de s'ouvrir aux paiements en cryptomonnaies. “Accepter la crypto comme méthode de paiement (pas seulement Nano) est quelque chose que nous envisageons” avance Min-Liang Tan. 

La marque de matériel informatique ne se contentera pas de s'ouvrir au Nano, une cryptomonnaie méconnue qui ambitionne de devenir une alternative au Bitcoin et aux monnaies fiduciaires, comme l'euro ou le dollar. Quelques mois plus tôt, Min-Liang Tan avait en effet évoqué son intérêt pour le projet. 

Razer hésite encore à se lancer dans les cryptomonnaies

Il y a quelques semaines, le fondateur de Razer avait déjà évoqué l'intérêt grandissant des acheteurs Razer pour le secteur des cryptomonnaies. “Notre base d'utilisateurs s'intéresse à la cryptomonnaie- mais nous sommes préoccupés par l'impact qu'elle a sur les GPU et l'environnement. Mais c'est définitivement quelque chose que nous explorons en ce moment” explique Min-Liang Tan. 

Le fondateur de Razer évoque la pénurie de cartes graphiques qui a provoqué une forte hausse du prix des GPU. Cette pénurie chronique a été aggravée par l'appétit des mineurs pour les cartes graphiques. Les mineurs de cryptomonnaies, dont l'Ethereum, ont acheté 700 000 cartes graphiques au cours du premier trimestre de l'année 2021.

Deuxièmement, Min-Liang Tan se dit préoccupé par l'impact environnementale du minage de cryptomonnaies. Pour miner du Bitcoin ou de l'Ether, les fermes de minage s'appuient en effet sur de puissants ordinateurs de calcul qui tournent en continu. D'après une étude de l'université de Cambridge, le minage de Bitcoin consomme d'ailleurs plus d'électricité qu'un pays comme l'Argentine.

Razer évoque des arguments déjà formulés par Elon Musk, patron de Tesla. La firme automobile a renoncé à accepter les paiements en Bitcoin, citant des préoccupations écologiques. Elon Musk s'est ensuite engagé à accepter à nouveau la cryptomonnaie dans les années à venir afin d'encourager les mineurs à se tourner vers l'énergie verte.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !