PS5 : la rétrocompatibilité avec la PS4, PS3, PS2 et même la PS1 se précise

La rétrocompatibilité de la PS5 avec les jeux de la PS4 mais aussi de toutes consoles précédentes se précise. Un nouveau brevet déposé au Japon va dans le même sens que les informations qui circulaient déjà à ce sujet. Dans le même temps, le Cloud Gaming serait l’un des piliers de la future console, même si Sony pense que le 100% dématérialisé n’est pas pour demain.

PS5

Il y a encore très peu d’informations officielles sur la PlayStation 5. Sony se montre encore très peu bavard, mais il n'empêche que des informations glanées ça et là permettent d’établir une esquisse du profil de la console. La rétrocompatibilité est l’une des fonctionnalités que les joueurs accueilleraient avec enthousiasme. Un analyste pense d’ailleurs que Sony travaille sur une rétrocompatibilité de la PS5 avec les jeux de la PS4. Un nouveau brevet vient renforcer un peu plus la probabilité de voir cette fonctionnalité débarquer sur la future console.

PS5 : vers une rétrocompatibilité avec les consoles précédentes

Le brevet en question, déposé au Japon par Sony, décrit un procédé permettant de « faire tourner les applications anciennes sur un matériel plus puissant ». Les auteurs de ce procédé ne sont autres que Simon Pilgrim, programmeur principal chez Sony et Mark Cerny qu’on connait comme l’architecte de la PS4. Concrètement, il est question d’une technique permettant au processeur principal de changer d’identité en fonction de l’application lancée.

Autrement dit, ce procéder va au-delà de la simple émulation et permettrait à la console d’adapter sa configuration pour tourner des jeux conçus pour d’autres matériels. Il n’en faut pas plus pour flairer l’usage de cette technique à des fins de rétrocompatibilité de la future PS5 avec les jeux de la PS4, mais aussi de la PS3, de la PS2 ou même de la PS1. D’autant qu’un autre brevet déposé aux États-Unis porte sur l’aspect logiciel de cette rétrocompatibilité.

Les consoles 100% dématérialisées ne sont pas pour demain

Ces dernières années, les bruits de couloir laissaient penser que la PS5 ferait la part belle à la dématérialisation, avec la disparition des supports physiques. Et même si les derniers indices laissent penser que Sony travaille sur un dispositif de Cloud Gaming comme Microsoft avec ses futures consoles Scarlett, Hiroki Totoki, le directeur financier de l’entreprise affirme que le tout dématérialisé n’est pas prêt de remplacer la formule traditionnelle.

Lire égalementPS5 et Xbox : les prochaines consoles seront dans le Cloud

 « Je pense que cela [la fin du support physique, ndlr] va demander un peu plus que cinq ans de travail. » a affirmé M. Totoki lors d’une conférence destinée à la présentation des résultats financiers de Sony. C’est dire que les supports physiques ont encore de beaux jours devant eux.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
PS5 : Sony préparerait une Playstation 5 Pro

Sony préparerait une déclinaison Pro de la PS5. Á plusieurs mois de la sortie de la console, la firme japonaise vient en effet de déposer un nouveau nom de domaine intitulé « Playstation5.pro ». On fait le point sur ce que nous réserve la Playstation…

PlayStation Plus : les jeux gratuits de février 2019

Les abonnés PlayStation Plus savent désormais à quels jeux gratuits ils ont droit pour le mois de février 2019, avec notamment For Honor et la saison 1 de Hitman. C’est la dernière fois que sont offerts des jeux PS3 et…