Pannes ADSL : Orange risque une amende de plusieurs milliards d’euros faute d’amélioration dès 2019

Maj. le 24 octobre 2018 à 14 h 46 min

Orange risque une amende record : l’Arcep met en demeure l’opérateur mercredi 24 octobre 2018 suite à la « dégradation progressive de la qualité de service » de téléphonie fixe, qui provoque aussi des pannes sur d’autres services comme l’ADSL. L’opérateur, qui a une obligation de service universel, est très critiqué à cause de pannes récurrentes qui tardent à être réparées et coupent certaines parties du territoire du monde, parfois pendant plusieurs semaines. L’Arcep exige d’Orange de changer de cap dès la fin de l’année, sous peine de devoir payer une sanction équivalente à 5% voire 10% de son chiffre d’affaires.

pannes adsl

L’Arcep dit « ça suffit » : nous nous en sommes fait l’écho ces dernières semaines, Orange est de plus en plus critiqué sur la maintenance du réseau de téléphonie fixe dont dépend aussi l’accès internet ADSL, pour lequel l’opérateur a une obligation de service universel « abordable pour tous ». Dans une interview à paraître aujourd’hui dans Le Figaro, le président de l’Autorité Sébastien Soriano pointe une «dégradation progressive de la qualité de service». Le Parisien, qui en publie des extraits, explique que l’Arcep donne désormais des critères chiffrés pour évaluer la qualité de service d’Orange sur ce réseau.

Pannes ADSL : l’Arcep pourrait fortement sanctionner Orange dès 2019

Ainsi, le délai maximum pour traiter 85% des pannes est désormais de 63 heures contre un objectif de 48 heures. L’Arcep exige d’Orange d’inverser la vapeur : « peu importent les moyens, nous voulons des résultats », martèle Sébastien Soriano, qui menace l’opérateur de sanctions « dès le début de 2019 […] si l’injonction n’est pas traitée sérieusement ». Ces amendes atteindraient 5% du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise (autour de 47,1 milliard d’euros en 2017), voire 10% en cas de « récidive ». Et de souligner l’importance de ce réseau, qui, en absence d’alternatives dans une grande partie du territoire est indispensable aux accès « Internet via l’ADSL, les services de télésurveillance ou les sites touristiques qui sont parfois coupés du monde ».

En réaction, Orange a immédiatement affirmé être « pleinement engagé à mettre tout en œuvre pour que la situation du service universel revienne à un niveau conforme à ses obligations dès 2019 », et répété qu’un « plan d’action », devant être présenté à l’Arcep et au gouvernement, était en préparation. Orange avait déjà dû s’expliquer plusieurs fois autour de la dégradation de ce réseau. L’opérateur cite les intempéries de cet été, mais aussi ses lourds investissements dans la fibre. Son PDG Stephane Richard plaide également pour une hausse du prix de location des lignes cuivre par les opérateurs ADSL concurrents pour financer la maintenance de ce réseau.

Pensez-vous qu’Orange peut rapidement améliorer la situation sous pression de l’Arcep ? Partagez votre avis et vos histoires de pannes dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !