Pour OnePlus, les SoC Qualcomm sont trop puissants pour la plupart des applications

 

Pete Lau, le PDG de OnePlus, a publié sur son compte Twitter un message. Il invite sa communauté à lire un post sur le forum de sa marque. Cette dernière y explique pourquoi les OnePlus 9 et OnePlus 9 Pro ne fonctionnent pas normalement avec les benchmarks techniques. Est-on à la veille d’un nouveau scandale ? Non. Voici pourquoi.

OnePlus 9 Pro
Le OnePlus 9 Pro

En début d’année, nous avons publié les tests des deux derniers smartphones haut de gamme de OnePlus : le OnePlus 9 et le Oneplus 9 Pro. Deux testeurs différents ont réalisé ces tests. Vous pouvez d’ailleurs retrouver sur notre chaine YouTube (et en fin de cet article) notre séance de question-réponse en live. Parmi les points communs relevés entre les deux smartphones, nous retrouvons la puissance de la plate-forme.

Lire aussi – OnePlus Nord : la dernière mise à jour OxygenOS augmente l’autonomie de la batterie

Au cœur de cette expérience, nous retrouvons le Snapdragon 888, associé à OxygenOS et à 8 ou 12 Go de RAM. Les deux smartphones réalisent de beaux scores sur certains benchmarks. Mais, sur d’autres, les performances ne sont pas si ébouriffantes. Certains testeurs ont en fait découvert que le système d’exploitation activait certains profils qui modifiaient le comportement du smartphone.

OnePlus s'en prend à Qualcomm et les autres fabricants de SoC

Et cela n’a évidemment pas plu à tout le monde. Tant et si bien que OnePlus a dû publier un post sur son forum pour expliquer ses choix. Et afin que le plus grand nombre soit au courant, Pete Lau a même pris la parole sur Twitter afin de partager le lien vers la publication. Que dit cette dernière ? Elle confirme simplement que OnePlus établit une liste d’applications avec lesquelles OxygenOS est « optimisé ». Le but est double : réduire l’émission de chaleur et améliorer l’autonomie, tout en garantissant un très bon niveau de confort à l’utilisateur.

“Dans le cas des OnePlus 9 et 9 Pro, lorsque vous ouvrez des applications ou des jeux lourds, le processeur Snapdragon 888, y compris le noyau CPU X1 super puissant, fonctionnera à pleine vitesse pour offrir les meilleures performances”, explique OnePlus. Mais avec les actions qui ne nécessitent pas une puissance maximale, comme la lecture d'une page web ou l'utilisation de Twitter et Instagram, il n'est pas nécessaire que le CPU tourne à près de 3GHz pour ça tourne correctement. Les OnePlus 9 et 9 Pro réduisent la fréquence du CPU dans ces scénarios pour réduire la consommation d'énergie et la dissipation de chaleur tout en maintenant une expérience fluide.”

Pour OnePlus, il est clair que la course à la performance qu'entreprennent Qualcomm et ses concurrents est une perte de temps. Du moins, pour être plus précis, le constructeur estime que les processeurs qui en résultent pourraient être mieux optimisés, afin de faire eux-mêmes le travail qu'a dû faire OnePlus et qui a mené aux soupçons de triche. Voilà donc la justification de ce dernier, qui ne résout cela dit en dit le manque de transparence dont il a fait preuve avant de se faire prendre la main dans le sac.

Optimiser c'est bien, mais donner le choix est tout aussi important

Il y a du bon et du moins bon dans cette annonce. Commençons par le bon. Il est toujours très utile d’optimiser le système afin de garantir une expérience fluide et une bonne autonomie. Cela ne fait aucun doute. C’est d’autant plus vrai avec le Snapdragon 888 qui est non seulement énergivore, mais aussi calorigène. Nous l’avons nous-mêmes remarqué, aussi bien avec le Mi 11, le Mi 11i, le Legion Duel 5 ou encore le ZenFone 8. La gestion de sa chaleur est épineuse. Et il est important qu'un constructeur fasse attention à cela.

Il y a aussi du moins bon. Comme pour Apple qui a décidait, unilatéralement, de réduire les performances des chipsets de ses anciens iPhone pour éviter une trop forte perte d’autonomie, OnePlus décide de réduire les performances de ses smartphones avec certaines applications. C’est peut-être justifié. Cette décision semble aller dans le sens de l’utilisateur. Mais le mieux est toujours de donner le choix.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que le groupe Oppo est pointé du doigt vis-à-vis d’une adaptation des performances d’un smartphone avec les benchmarks. Très récemment, le Realme GT a été banni des classements d’AnTuTu. Il y a trois ans, le Find X subissait la même punition par 3D Mark.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !