Test Xiaomi Mi 11 : une timide évolution du Mi 10

 
test xiaomi mi 11 cover 3

Un peu plus d’un mois après l’officialisation du Mi 11 en Chine, Xiaomi a confirmé son arrivée en Europe le 8 février 2021. Successeur du Mi 10, il en reprend non seulement le positionnement tarifaire, mais également quelques éléments techniques. Il est le premier smartphone commercialisé en France avec le Snapdragon 888. Est-ce là son seul atout ? Réponse dans ce test complet.

test xiaomi mi 11 cover 3

En 2020, Xiaomi avait, selon nous, fait une erreur stratégique en commercialisant le Mi 10 Pro avant le Mi 10. Pour deux raisons. D’abord, le Mi 10 Pro était commercialisé très cher par rapport aux prix habituels de la marque : 999 euros (prix au lancement). Et les fans ont été échaudés. Quelques semaines plus tard, Xiaomi se voulait rassurant avec le Mi 10. Vendu 200 euros moins cher que le « Pro », il promettait une expérience très qualitative. Et là, deuxième erreur : l’expérience offerte par le Mi 10 était très inférieure à celle du Mi 10 Pro. Les technophiles y ont certainement trouvé moins d’intérêt.

Lire aussi – Test Xiaomi Poco M3 : le petit dernier fait preuve d’une longévité accrue

À cela s’ajoutait une véritable incompréhension. Le Mi 10 se révélait être 300 euros plus cher que le Mi 9, son prédécesseur direct, alors qu’il offrait ici aussi une expérience dégradée, notamment en photographie où le zoom optique disparaissait au profit d’éléments moins qualitatifs (et moins utiles). Certes, le Mi 10 apportait un modem 5G et une batterie mieux lotie. Mais cela ne pouvait justifier cet écart de prix et les concessions faites ailleurs.

test xiaomi mi 11 accessoires 1

Moins d’un an plus tard, fin décembre 2020, Xiaomi présentait le Mi 11 pour remplacer le Mi 10. Un smartphone qui se démarque des autres parce qu’il est le premier à intégrer le Snapdragon 888, le dernier SoC haut de gamme de Qualcomm. Un smartphone qui tente également d’améliorer certains aspects de son prédécesseur. Mais corrige-t-il ses défauts ? Y a-t-il d’autres arguments dans ce Mi 11 que la présence du Snapdragon 888 ? Et surtout, vaut-il le prix auquel il est vendu ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous répondrons dans ce test.

Notre test en vidéo du Xiaomi Mi 11

Prix et date de disponibilité

Xiaomi a annoncé le 8 février 2021 l’arrivée du Mi 11 en France. Cependant, la filiale française n’a pas annoncé la date de disponibilité et le prix du smartphone dans l’Hexagone. Ces informations ne seront communiquées qu’à partir du 16 février. Il est fort probable que la date du 16 février corresponde à celle du lancement commercial en France.

test xiaomi mi 11 cover 2

Le prix du Mi 11 en Europe est de 749 euros pour la version 128 Go et 799 euros pour la version 256 Go. Cela voudrait dire que le Mi 11 serait vendu moins cher que le Mi 10, certainement en réponse à la baisse de prix chez Samsung. Notez cependant que la communication de Xiaomi France laisse entendre que le tarif du smartphone sera logiquement différent. Nous nous attendons à ce que la version 128 Go soit proposée à 799 euros, comme le Mi 10 à son lancement, et la version 256 Go à 849 euros, voire 899 euros. Les prix seraient alors toujours aussi élevés.

Pour ce prix, vous retrouvez dans la boîte du smartphone trois accessoires : une coque en plastique flexible, un câble USB type-A vers USB type-C et un chargeur. La présence du chargeur est une belle surprise, car Xiaomi ne le livre plus systématiquement en Chine où chaque client choisit de le prendre ou non, pour le même prix.

Fiche technique

 Xiaomi Mi 11
Dimensions et poids164,3 x 74,6 x 8,1 mm (version verre)
164,3 x 74,6 x 8,6 mm (version cuir végétal)
196 grammes (version verre)
194 grammes (version cuir)
Ecran6,81"
QHD+ (1440 x 3200 pixels)
515 pixels par pouce
120Hz
Gorilla Victus
HDR10+
ChipsetQualcomm Snapdragon 888 (5nm)
OSAndroid 11 + MIUI 12.5
RAM8 Go
Stockage128/256 Go
microSDNon
Capteur principal108 MP, f/1.9, 26mm (principal), 0,8µm, PDAF, OIS
13 MP, f/2.4, 123˚ (grand angle), 1,12µm, angle de vue 123°
5 MP, f/2.4, (macro), 1,12µm
Capteur selfie20 MP, 27mm, 0,8µm
Batterie4600 mAh
Charge rapide filaire 55 watts
Charge rapide sans fil 50W
Recharge rapide inversée 10W
5GOui
BiométrieScanner d’empreinte optique sous l'écran
Résistance à l'eauNon

Design et prise en main

Physiquement, le Mi 11 s’appuie sur les acquis de son prédécesseur. Les changements sont minimaux à l’avant. Ils sont peu nombreux sur les tranches. Et le changement le plus visible se trouve évidemment à l’arrière : il s’agit du format du module photo. D’ailleurs, ce bloc ne laisse aucun doute sur la nature du Mi 11 : il est une évolution du Mi 10, répondant aux circonvolutions de la mode (et à quelques impératifs marketing).

test xiaomi mi 11 design 1

Même les dimensions du produit le confirment. Un peu moins de 2 mm de plus en hauteur. Un petit millimètre gagné en épaisseur. Et une différence négligeable en largeur. Le Mi 11 gagne 12 grammes sur la balance dans sa version avec dos en verre minéral et 14 grammes dans sa version avec dos en cuir végétal. Côté matériau, nous retrouvons du verre Gorilla 5 de Corning à l’arrière (quand ce n’est pas du cuir) et de l’aluminium sur les tranches. À l’avant, le Gorilla 5 est remplacé par du Gorilla Victus.

Les tranches accueillent les mêmes éléments qu’auparavant. Premier haut-parleur, port USB, micro principal et tiroir double-SIM en bas ; contrôle du volume et mise en marche à droite ; deuxième haut-parleur, micro secondaire et port infrarouge en haut ; rien à droite.

test xiaomi mi 11 design 2

A l’arrière, deux changements. Le bloc photo bien sûr. Celui-ci n’est plus rectiligne, mais carré. Un « hommage » appuyé à Apple qui utilise le même format pour ses iPhone. Heureusement, Xiaomi offre une variante avec ce découpage en deux zones : deux capteurs à gauche dans la zone noire ; un troisième capteur et le flash LED à droite dans la zone qui reprend la couleur de la coque (ici grise). Le capteur principal est, comme les Mi précédents, toujours mis en avant grâce à un cerclage (qui est juste esthétique). Nous reviendrons sur ces éléments dans la partie dédiée à la photo.

test xiaomi mi 11 accessoires 2

Ce bloc photo est triplement protubérant. Une première couche pour la partie blanche. Une deuxième pour la partie noire. Et une dernière pour l’optique du capteur principal. Certains s’amusent à montrer que les smartphones sont bancals avec ce genre d’équipement. Ce n’est peut-être pas ça le plus dérangeant : c’est le fait que le smartphone repose directement sur l’un de ses objectifs photo. Il y a donc clairement un risque accru d’accident.

Le deuxième changement à l’arrière du téléphone est le marquage. Vous ne retrouvez plus simplement le logo de la marque, sa signature visuelle depuis trois ans, mais son nom complet. Nous attribuons ce changement à un besoin de notoriété auprès des publics qui ne sont pas habitués à acheter des Mi ou des Redmi et qui achetaient avant des Huawei. Rappelons que Xiaomi est maintenant numéro 3 mondial des ventes et numéro 4 en France.

test xiaomi mi 11 design 4

Dans l'ensemble, le Mi 11 est un smartphone agréable à l'usage, même si sa taille ne permet pas toujours une utilisation avec une seule main. C'est un smartphone qui ressemble à beaucoup d'autres, avec une ergonomie répondant aux standards actuels. Pas d'exubérance au niveau du design. Pas de tiroir mécanique. Pas de bouton supplémentaire.

Qualité de l'écran

À l’avant, vous retrouvez une grande dalle tactile, bien évidemment. Comme celle du Mi 10, elle présente un trou dans le coin supérieur gauche pour héberger un capteur selfie. Autre caractéristique technique conservée, l’écran du Mi 11 est incurvé sur les tranches latérales. Un détail de moins en moins courant en téléphonie depuis que Samsung a décidé d’utiliser des écrans totalement plats dans ses Galaxy S21.

test xiaomi mi 11 ecran 2

La dalle du Mi 11 est techniquement assez différente de celle du Mi 10. Elle est légèrement plus grande, la diagonale passant de 6,67 pouces à 6,81 pouces. Le ratio passe de 19,5/9e à 20/9e. La largeur reste identique, mais la longueur augmente très légèrement. Le ratio entre l’écran et la façade avant du téléphone passe au-dessus des 90 %, pour atteindre 91,4 %.

Cette dalle AMOLED affiche des images en 1440p, ou Quad HD+. 1440 pixels en largeur. 3200 pixels en hauteur. Il s’agit d’une amélioration vis-à-vis du Mi 10 qui n’était « que » Full HD+. La résolution passe ainsi de 386 pixels par pouce à 515 pixels par pouce. Cela aidera certainement tous les Asiatiques à lire les kanji, les kana, les hanzi et autres hangeul sur cet écran sans s’abimer les yeux (et ainsi qu'à ceux qui savent les lire, bien entendu).

L’écran du Mi 11, compatible HDR10+ sans surprise, présente également deux autres améliorations vis-à-vis du Mi 10. D’abord, le taux de rafraichissement peut atteindre les 120 Hz. Cela veut dire que les animations sont plus fluides quand ce mode est activé. Notez que le 120 Hz n'est pas activé par défaut ; il faut donc l’activer dans le menu « écran ». Notez que le mode 120 Hz est compatible avec la définition Quad HD+. Attention alors à la consommation d’énergie.

Le Mi 11 est compatible avec la technologie AdaptiveSync, découverte avec le Mi 10T Pro : le taux de rafraichissement est variable en fonction du contenu affiché. Cette fonction est activée automatiquement par MIUI et vous ne pouvez pas la désactiver manuellement. En outre, nous ne savons pas jusqu'à quel point le taux peut descendre (60 Hz, 30 Hz ?). Mais vous pouvez aussi choisir de brider le rafraichissement à 60 Hz pour soulager plus encore la batterie.

test xiaomi mi 11 ecran 1

Parlons maintenant des mesures réalisées sur l’écran avec notre sonde. Nous allons évoquer ici la luminosité et le respect des couleurs. Avant de commencer, rappelons que le Mi 11 offre trois modes d’affichage : automatique, naturel et saturé. Nous avons effectué des mesures dans les trois modes pour les comparer. Sachez aussi que le Mi 11 offre une palette d’outils pour modifier la colorimétrie selon vos gouts, en changeant la température de la palette ou en modifiant l’équilibre des couleurs primaires.

Le mode automatique, choisi par défaut, est un mode qui adapte lumière, contraste et couleur en fonction de l’usage. Il offre une expérience plutôt bonne. La luminosité maximale manuelle est de 614 cd/m² (bien sûr, cela peut monter beaucoup plus haut en mode automatique et en plein soleil). La température des couleurs est très élevée, puisqu’elle dépasse les 7200° kelvin. En revanche, le Delta E est plutôt mesuré : 3,3. Les bleus et les verts sont moins bien respectés que les rouges.

test xiaomi mi 11 ecran 3

Comme chez Samsung, le mode naturel est le plus respectueux des couleurs, mais aussi le moins lumineux. Nous avons mesuré 455 cd/m² pour la lumière, 6440° kelvins pour la température moyenne des couleurs et un Delta E moyen de 1,8. Ici aussi, les couleurs les moins respectées sont les nuances de bleu et de vert. Mais c’est assez bien maitrisé.

Enfin, le mode saturé est… saturé. Saturé de couleurs. Saturé de lumière. La luminosité atteint les 609 cd/m². La température des couleurs atteint 7260° kelvins. Et, surtout, le Delta E moyen est de 6,1. Aucune couleur, sauf le bleu foncé, est respectée. Le vert clair et le orange crèvent le plafond avec un Delta E qui frôle les 10. Rappelons que plus le Delta E est petit, plus la couleur affichée est proche des échantillons de référence.

test xiaomi mi 11 ecran 4

Il existe un quatrième mode « personnalisé » où vous pouvez choisir votre échantillon colorimétrique préféré (sRGB, DCI-P3) et vos ajustements (contraste, teinte, saturation, etc.). C’est un mode extrêmement complexe qui saura ravir les experts. Les autres passeront à côté.

Enfin, pour être complet, le Mi 11 propose deux autres modes d’écran intéressant : le mode anti-scintillement, pour éviter les clignotements, et le mode « lecture », qui réduit la lumière bleue. Ces deux outils servent à réduire la fatigue oculaire.

Interface MIUI

Une fois l’écran allumé, vous arrivez sur MIUI 12, l’avant-dernière évolution de la ROM de Xiaomi. Elle est basée sur Android 11, bien évidemment. Elle apporte donc les nouveautés de l’OS de Google, ainsi que les quelques ajouts propres à l’interface du constructeur chinois. Le Mi 11 devrait être l’un des premiers smartphones à bénéficier de la toute dernière version de MIUI, numérotée 12.5. Elle sera déployée prochainement. Nous vous conseillons la lecture de notre dossier complet sur MIUI 12 incluant une partie dédiée à la version 12.5.

test xiaomi mi 11 interface 3

Comme toujours, nous dédions cette partie à tous ceux qui ne connaissent pas l’interface du smartphone, à savoir MIUI. MIUI est une ROM Android customisée. Xiaomi a ainsi repris Android (ici la version 11) et apporté de nombreuses modifications afin de créer une branche alternative de l’OS de Google. Bien sûr, Xiaomi certifie ses smartphones auprès de Google. Ce qui veut dire que les services Google sont présents.

Parmi les modifications, vous retrouvez la navigation dans l’interface, les fonctionnalités proposées dans le menu de paramétrage, la personnalisation de l’environnement ou encore les applications préinstallées. Cela va donc beaucoup plus loin qu’une simple surcouche comme One UI chez Samsung. Cependant, pour faciliter la prise en main par les utilisateurs occidentaux, MIUI se rapproche de plus en plus de l’interface Android pure.

test xiaomi mi 11 interface 4

MIUI est une interface complète, avec quelques partis pris. Le tiroir d’applications par exemple n’est pas activé par défaut. Le volet des notifications a un look légèrement différent. Les applications système ne sont pas mises à jour avec Google Play et évoluent indépendamment des mises à jour du système d’exploitation. Les thèmes sont toujours aussi importants (traits communs à toutes les ROM Android customisées par les marques chinoises). Et les de nombreuses applications sont préinstallées.

Parmi celles-ci, vous retrouvez des partenaires commerciaux, comme Facebook, Amazon, TikTok, WPS Office, LinkedIn, Netflix, Opera, Agoda et eBay. Vous retrouvez trois navigateurs web : Opera (déjà cité), Chrome (obligatoire) et le Navigateur Mi. Vous retrouvez une brochette de jeux casual et quelques « applications » marketing comme un accès direct au Mi Store. MIUI gagnerait en clarté en réduisant le nombre de logiciels préinstallés.

test xiaomi mi 11 interface 1
Mi Music, avec son widget à droite

Deux applications système ont attiré notre attention. D’abord Mi Music. Il s’agit en apparence d’un simple lecteur MP3. Mais si vous touchez le bouton « regarder », vous tombez sur un encapsulage de YouTube avec un moteur de recherche. Vous pouvez regarder des clips musicaux, sans publicité, mais aussi toute autre vidéo… comme la chaîne PhonAndroid, qui n’a rien à voir avec la musique… Un widget très pratique accompagne cette application : il vient en surbrillance de l’interface MIUI et se colle sur un côté.

Deuxième application : elle s’appelle Sécurité et c’est un couteau suisse de la maintenance. C’est une application que vous retrouvez aussi chez d’autres marques chinoises de téléphone. Elle propose principalement des raccourcis vers plusieurs modules disséminés dans MIUI. Ce qui est pratique pour retrouver où se cache, par exemple, le gestionnaire de mémoire. Les modules sont nombreux. Vous retrouvez les principaux en haut et les secondaires en bas. Le cercle « optimiser » lance une routine qui exécute plusieurs tâches habituellement séparées.

test xiaomi mi 11 interface 2
Sécurité et Nettoyeur

Dans le menu paramétrage, vous retrouvez un menu appelé « Fonctionnalités spéciales ». Dans celui-ci vous retrouvez l’accès aux fonctions fenêtre flottantes (c’est plutôt bien pour les échanges de messages en écran séparé), le « Second espace » (une interface supplémentaire pour séparer vie privée et vie professionnelle, par exemple) et Game Turbo, qui permet de régler certains paramètres pour améliorer l’expérience des gamers (mais qui n’affectent pas les performances de la plate-forme…).

Performances et expérience en jeu

Passons maintenant aux performances. Nous avions hâte de tester le Mi 11 pour de nombreuses raisons. L’une d’entre elles est la présence du Snapdragon 888, accompagné ici de 8 Go de RAM. Il s’agit du premier téléphone doté du SoC haut de gamme de Qualcomm. Et nous avions hâte de le comparer non seulement au Snapdragon 865+ que vous retrouvez dans le ROG Phone 3, par exemple, mais aussi à l’Exynos 2100 de Samsung présent dans les Galaxy S21 / S21+ / S21 Ultra européens.

test xiaomi mi 11 performance 1
Geekbench, AnTuTu et PC Mark

Qu’en est-il en vrai ? Vous pouvez retrouver ci-contre les résultats obtenus avec le Mi 11. Le smartphone dépasse allègrement les 685 000 points sur AnTuTu, ce qui est largement plus élevé que les 626 000 points du Galaxy S21. La principale différence se trouve au niveau du GPU. Nous avions remarqué lors du test du Galaxy S21 que l’Exynos est un peu léger au niveau graphique. Le Snapdragon 888 ne fait pas cette même erreur.

Geekbench confirme que les CPU du Snapdragon 888 sont légèrement plus puissants, mais pas tant que cela : quelques dizaines de points les séparent, en single-core ou en multi-core. Côté 3D Mark, c’est la grosse surprise : le Mi 11 est le premier smartphone à dépasser les limites du test Slingshot. Heureusement, le test Wild Life prend le relais. Étonnamment, sur ce dernier, le Snapdragon 888 ne fait pas mieux que l’Exynos.

test xiaomi mi 11 performance 2
GFX Bench et 3D Mark

Même constat avec le Snapdragon 865+ : le nouveau composant de Qualcomm surclasse son prédécesseur de 50 000 points environ. Et la grande différence se fait sur la partie Adreno et non sur les CPU, la mémoire ou la gestion de l’interface. Notez que tous ces tests ont été réalisés avec l'écran réglé sur Full HD+ et 60 Hz.

Qu’en est-il en vrai, une fois qu’un jeu est lancé ? Tous les jeux passent admirablement bien. Nous avons testé Dead Trigger 2, Dead Cells, ainsi que Genshin Impact, dont la réputation est d’être très gourmand. Vous pouvez retrouver quelques captures ci-contre. Aucun d’entre eux n’a présenté de réelles difficultés à la plate-forme. Pas de surprise. En revanche, nos émulateurs étalons, Citra et Dolphin n’ont pas bénéficié du même traitement. Nous avons pu entendre quelques grésillements dans la bande-son, signe de petits ralentissements. Il ne semble pas qu’il s’agisse d’un problème de puissance. Nous pensons que la RAM est peut-être un peu exiguë. Avec 16 Go de RAM, le ROG Phone 3 ne subit pas les mêmes désagréments.

test xiaomi mi 11 jeu 1
Dead Trigger 2

test xiaomi mi 11 jeu 2
Dead Cells

test xiaomi mi 11 jeu 3
Genshin Impact

test xiaomi mi 11 jeu 4
Dolphin

Le stress test Wild Life confirme aussi que le Snapdragon 888 est relativement stable quand il est sous pression pendant une longue séance de jeu : la puissance du Snapdragon 888 ne baisse que de 12 % à 15 % durant les 20 minutes de test. Le Snapdragon 888 offre donc des performances élevées qui restent sur la durée. C’est une bonne nouvelle, même si nous en attendions peut-être un peu plus.

Finissons cette partie sur un point décevant. Et même gênant. Il porte sur le Snapdragon 888. Le SoC chauffe beaucoup quand il est fortement sollicité. Comme vous pouvez le voir sur les captures d’écran du stress test de 3D Mark, la température interne du Mi 11 monte rapidement au-dessus des 45° et peut même dépasser les 50°. Ce sont bien sûr les parties en métal qui font aussi de conducteurs de chaleur et mènent l’air chaud vers l’extérieur du smartphone. Le contour du téléphone, notamment dans le coin où est présent le capteur selfie, est particulièrement chaud. Une sensation qui peut devenir désagréable… et inquiétante.

test xiaomi mi 11 performance 3
Différents résultats de test Wild Life Stress Test

Autonomie et recharge

Un smartphone qui chauffe est un smartphone qui gaspille de l’énergie. Même si la production de chaleur est inhérente au fonctionnement d’un SoC, c’est toujours de l’énergie en moins utilisé efficacement. Nous en venons donc naturellement à la partie sur l’autonomie du Mi 11. Pour rappel, la batterie intégrée dans le téléphone offre une capacité de 4600 mAh. À comparer avec le Mi 10, cette capacité est en retrait, mais de 4 % uniquement. Malgré cette baisse, le Mi 11 profite donc d’une batterie plutôt généreuse.

test xiaomi mi 11 autonomie 3

Comme toujours, faisons la distinction entre les usages classiques et les usages intenses. Si vous souhaitez jouer avec ce smartphone aux jeux les plus gourmands, ou si vous voulez filmer en 8K, puisqu’il est capable de le faire (comme nous le verrons dans la partie photo de ce test), vous devrez composer avec une autonomie plutôt moyenne. Le stress test de 3D Mark révèle que le Mi 11 perd entre 13 % et 17 % de batterie en 20 minutes. Soit un temps de jeu de 2 heures et 15 minutes environ avec les productions les plus ambitieuses. Avec Candy Crush, vous aurez un peu plus de temps devant vous…

test xiaomi mi 11 autonomie 4

Si votre usage est plus classique (un peu de web, des réseaux sociaux, de la messagerie instantanée, quelques applications courantes, de la photo, du streaming en vidéo ou en audio), vous pouvez attendre une autonomie très correcte de la part du Mi 11 : un peu moins d'une journée et demie avec l'écran en Full HD+, en mode automatique (colorimétrie) et en 60 Hz. Le SoC ne chauffe pas. Il offre une belle fluidité à l’interface. Notez que certains réglages peuvent bien évidemment réduire cette autonomie : définition de l’écran, taux de rafraichissement, mode colorimétrique, luminosité, mode sombre, etc. L'outil de gestion de la batterie vous propose d'ailleurs de nombreux réglages pour optimiser la consommation d'énergie.

test xiaomi mi 11 autonomie 1

Côté recharge, le Mi 11 profite de la charge rapide, avec ou sans fil. La puissance maximale compatible est 55 watts par câble USB et 50 watts sur un pad Qi. Xiaomi a eu l’excellente idée de fournir un chargeur 55 watts avec son smartphone. Ce qui veut dire que vous profitez de la meilleure expérience de recharge possible. Selon Xiaomi, le Mi 11 se recharge entièrement en 45 minutes. Nos tests en sont très proches : 46 minutes. Voici deux relevés intermédiaires : 40 % en moins de 10 minutes et 80 % en une demi-heure.

Attention, deux éléments importants à prendre en compte pour parvenir à ce résultat. Le smartphone doit être éteint durant ces 46 minutes. Et vous devez impérativement utiliser le câble USB fourni avec le Mi 11. Nous avons essayé avec un autre câble USB type-A vers USB type-C. Et le Mi 11 se recharge beaucoup moins vite : de 0 % à 100 % en 80 minutes.

test xiaomi mi 11 autonomie 2

Notez que Xiaomi, contrairement à Oppo ou Asus par exemple, ne propose pas encore d’outils pour personnaliser les profils de recharge. Vous êtes obligé de recharger le mobile avec la charge rapide et jusqu’à 100 % de la capacité (sauf si vous débrancher le mobile avant). Pour optimiser la durée de vie de la batterie, d’autres constructeurs proposent la charge lente, la programmation des cycles de recharge en fonction des habitudes ou le blocage de la charge à 80 % ou 90 % de la capacité. Cela pourrait être une bonne idée pour une prochaine version de MIUI.

Audio

L’expérience audio offerte par le Mi 11 est bonne, même si elle est perfectible. Le principal atout audio du Mi 11 est son double haut-parleur. Le premier est positionné, comme toujours sur la tranche inférieure, à côté du port USB type-C. La position du second est plus intéressante. Contrairement à certains concurrents (Samsung par exemple), Xiaomi ne cache pas celui-ci dans l’écouteur téléphonique, mais le positionne à l’opposé du premier : sur la tranche supérieure.

test xiaomi mi 11 audio 1

Ces deux haut-parleurs sont optimisés par Harman Kardon. Résultat, le son est non seulement puissant, mais également riche des deux côtés. Habituellement, vous avez plus de basses sur le haut-parleur principal (celui de la tranche inférieure). Ici, vous en avez des deux côtés. Il y a un bel équilibre entre les deux haut-parleurs, offrant un système stéréo de bonne qualité.

Petite remarque légèrement moins positive à destination de nos lecteurs joueurs : les haut-parleurs sur les tranches sont souvent masqués par les doigts, étouffant ainsi la musique et le son des jeux. Ici les deux haut-parleurs sont sur les tranches. Le risque est donc double. Préférez donc jouer avec un casque sans fil ou bien filaire, même si le câble gêne la prise en main. Ou mieux encore : avec une manette !

test xiaomi mi 11 design 3

La qualité audio du Mi 11 lors d’appels téléphoniques est bonne. Votre correspondant vous entend bien. Et vous l’entendez bien également, que ce soit avec l’écouteur téléphonique ou le haut-parleur. Le micro secondaire, qui sert principalement à étouffer les bruits ambiants est efficace. Votre voix est bien isolée.

La loi française oblige Xiaomi à fournir un kit mains libres avec son smartphone. Mais notre unité de test n’en était pas accompagnée. Nous ne savons donc pas quel modèle d’écouteurs les acheteurs disposeront dans leur boîte. C’était également le cas avec notre exemplaire de test du Mi 10T Lite.

Photo et vidéo

Finissons ce test avec la partie photo. Avant de vous présenter les différents résultats obtenus avec les capteurs intégrés au Mi 11, rappelons la nature de l’équipement du téléphone. Nous retrouvons le capteur 108 mégapixels du Mi 10 avec autofocus à détection de phase. Son objectif, toujours stabilisé, ouvre un peu moins grand (f/1.9 contre f/1.7). La taille des pixels est de 0,8 micron, mais grâce à la combinaison de plusieurs pixels adjacents.

test xiaomi mi 11 photo 2

Nous retrouvons le capteur 13 mégapixels rangé derrière une optique ultra grand-angle ouvrant à f/2.4, sans changement par rapport au Mi 10. L’angle de vision est de 123°. Et nous retrouvons un troisième capteur de 5 mégapixels dédié à la macro, en remplacement du capteur 2 mégapixels du Mi 10 dont le rôle est identique. Cette optique ouvre à f/2.4. Les pixels de ces deux capteurs mesurent 1,12 micron. Le quatrième capteur du Mi 10 a été supprimé. Tout simplement.

test xiaomi mi 11 photo 1

Un flash LED complète l’ensemble. À l’avant vous retrouvez un capteur selfie de 20 mégapixels avec objectif ouvrant à f/2.2. Ce n’est pas tout à fait le même capteur que celui du Mi 10, les pixels mesurant ici 0,8 micron, contre 0,9 micron précédemment. Vous remarquerez qu’un seul capteur sur les quatre présents dans le Mi 11 propose un autofocus.

test xiaomi mi 11 photo 13
capteur principal, mode automatique

Passons aux résultats. L’impression globale laissée par le Mi 11 en photo est positive. Tout n’est pas parfait. Mais, l’ensemble offre de bons résultats. Seule vraie déception : l’absence d’un vrai téléobjectif, peut-être en remplacement du capteur macro un peu moins utile. Plusieurs concurrents, vendus au même prix, proposent un zoom optique. Rappelons que le Mi 9 en avait un. Il a été retiré avec le Mi 10.

test xiaomi mi 11 photo 5
capteur principal, mode automatique

Passons aux résultats. Le capteur 108 mégapixels (qui ne capture pas en 108 mégapixels par défaut, mais en 27 mégapixels) est évidemment votre meilleur allié dans de très, très (très ?) nombreuses situations : photo de jour, photo de nuit, zoom numérique, portrait, etc. Vous utiliserez beaucoup moins les deux autres capteurs. Et heureusement, les résultats sont très satisfaisants, avec de belles couleurs, de la lumière, du contraste et du piqué. Nous avons eu, dans de rares occasions, des petits soucis de baisse de luminosité. Il faut alors changer la mise au point.

C’est le capteur 108 mégapixels qui assure les clichés en zoom numérique. Jusqu’au rapport 5x, les résultats sont bons. La définition du capteur est suffisante pour assumer la réduction du champ. En rapport 10x, le résultat est moyen, avec la présence de beaucoup de bruit et d’artefacts. En montant à 30x, les photos sont inexploitables. D’abord à cause du bruit. Ensuite parce que, malgré la présence du stabilisateur, les tremblements sont impossibles à compenser. Attention aussi aux contre-jours : le Mi 11 ne les gère pas toujours très bien.

test xiaomi mi 11 photo 4
Capteur principal, mode automatique. De gauche à droite, de haut en bas : zoom 2x, zoom 5x, zoom 10x et zoom 30x

Le capteur avec optique panoramique offre également des résultats avec des couleurs et des détails. Il y a un peu moins de lumière et un peu moins de contraste. Mais la différence est souvent négligeable, notamment de jour. Enfin, il y a le capteur macro qui s’active en passant par le mode « Pro » (tout à gauche). Il réalise des clichés plutôt agréables. Mais son accès n’étant pas aussi simple que le capteur ultra grand-angle, vous l’oublierez rapidement au profit du capteur principal pour vos photos de proximité.

test xiaomi mi 11 photo 14
capteur panoramique, mode automatique

test xiaomi mi 11 photo 3
Haut, capteur panoramique, mode automatique ; Bas, capteur principal, mode automatique

Le mode portrait est similaire à beaucoup d’autres. Il utilise le capteur 108 mégapixels bien sûr et s’appuie sur le capteur macro pour calculer les distances. L’effet bokeh est bien prononcé et l’isolement du sujet bien effectué. Notez que le mode portrait n’est pas compatible avec le capteur ultra grand-angle ni avec le mode nuit. Dommage pour les portraits nocturnes.

test xiaomi mi 11 photo 6
capteur principal, mode portrait

test xiaomi mi 11 photo 9
capteur principal, mode portrait

Parlons justement des clichés nocturnes. Le capteur 108 mégapixels est encore une fois votre meilleur allié. Ces clichés profitent d’une bonne lumière et d’un bon équilibre. Bien évidemment, compte tenu de l’éclairage, les couleurs seront plus ou moins prononcées. Grâce au mode nuit, activable manuellement (nous vous conseillons de l'insérer dans les menus facilement accessibles, à côté de Portrait), vous obtiendrez de meilleurs résultats. Le temps de pause oscille entre deux et cinq secondes. Notez que le mode automatique active, parfois, un temps de pause prolongé. Mais il est moins efficace que le vrai mode nuit.

test xiaomi mi 11 photo 10
capteur principal, mode nuit

test xiaomi mi 11 photo 11
capteur principal, mode nuit, zoom 2x

test xiaomi mi 11 photo 12
capteur principal, mode nuit

test xiaomi mi 11 photo 8
capteur principal, mode automatique à gauche, mode nuit à droite

Passons au capteur selfie. Celui-ci réalise de belles images, avec beaucoup de détails, de piqué et du contraste. Malgré l’absence d’un second capteur pour le calcul des profondeurs et d’un autofocus, le capteur selfie est compatible avec le mode portrait. Et les résultats sont également assez bons. Surtout de jour, mais également de nuit. Attention, quand la nuit tombe, les autoportraits ont tendance à perdre en contraste. Notez que pour les photos-ci contre, nous avons désactivé les filtres faciaux.

test xiaomi mi 11 photo 7
capteur selfie, mode portrait

Un petit mot enfin sur la vidéo. Le Mi 11 est capable de filmer en 8K jusqu’à 30 images par seconde. Il peut monter à 240 images par seconde en 1080p et 60 images par seconde en 2K. Les vidéos peuvent être réalisées avec le capteur principal et le capteur panoramique. Et les résultats sont lumineux et contrastés, avec de belles couleurs en pleine journée. La stabilisation est prise en charge électroniquement par le gyroscope du téléphone. C'est efficace pour un léger traveling. Mais si vous marchez un peu vite, ça va quand chahuter. En outre, le mode vidéo n’est pas compatible mode nuit !

Conclusion

Sur la tranche comprise entre 600 et 800 euros, Xiaomi faisait partie, il y a quelques années, des excellentes marques. Elle offrait une expérience haut de gamme à des prix plus compétitifs que des concurrents tels que Samsung, LG, Sony ou encore Apple. Si certaines marques ont conservé ce positionnement, ce n'est plus le cas chez Xiaomi. Depuis la forte inflation tarifaire appliquée à la gamme Mi, notamment avec le Mi 10, la marque de Lei Jun a perdu de son agressivité concurrentielle.

test xiaomi mi 11 cover 1

Le Mi 11 en est la preuve. Il y a très peu de différences entre le Mi 10 et le Mi 11. Et les quelques différences entre les deux ne sont pas toujours que des améliorations. Nous avons perdu un capteur photo. Mais nous n’avons pas gagné pour autant un zoom optique, lequel manque encore cruellement. Le refus de Xiaomi d’intégrer un zoom optique au Mi 11 ressemble fort à la stratégie d’Apple qui réserve cet équipement aux modèles Pro de ses iPhone.

Nous avons aussi gagné en résolution et en rafraichissement, mais pas encore en termes de respect de la colorimétrie. Nous avons gagné en puissance grâce au Snapdragon 888, mais l’exiguïté de la RAM freine certaines applications. Et la chaleur dégagée n’est pas bien maitrisée. Nous avons gagné en charge rapide, mais cela ne fait que compenser un léger recul de la capacité de la batterie et une augmentation de la consommation d'énergie par l’écran et le SoC dans certaines situations.

Le Mi 10 a souffert parce qu’il a été lancé après le Mi 10 Pro. Mais le Mi 11, bon smartphone, agréable à utiliser au quotidien, pourrait souffrir commercialement de la même manière, parce que le Mi 11 Pro (dont l’existence est une quasi-certitude) gommera certains défauts du Mi 11. Reste à savoir quel sera le prix demandé pour profiter de ces améliorations.



Notre verdict

Le Mi 11 n'est pas un mauvais smartphone, au contraire. Mais il ne brille pas pour autant. La présence du Snapdragon 888 est son principal atout face à son prédécesseur et face à une multitude de concurrents qui se positionnent mieux sur d'autres éléments techniques. Nous pensons notamment à l'écran, à l'autonomie et à la photographie. Le Mi 11 est un smartphone qui manque d'ambition : son existence est la preuve qu'un Mi 11 Pro arrivera bientôt. S'il avait été proposé au prix du Mi 9, l'intérêt du Mi 11 aurait radicalement différent.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
S21+ 3
Test du Galaxy S21+ : Samsung se contente du maximum

Le Galaxy S21+ fait partie de la nouvelle gamme premium de Samsung. Se plaçant entre le S21 classique et le S21 Ultra, il cherche à proposer le meilleur de la marque coréenne sans pour autant partir vers un tarif astronomique….

Samsung Galaxy S21 Ultra et sa boite
Test Samsung Galaxy S21 Ultra : la puissance à l’état pur

Le Galaxy S21 Ultra est arrivé à la rédaction : nous nous sommes empressés de le tester sous toutes les coutures. Design, puissance du processeur, qualité photo, autonomie… On vous dit tout sur le nouveau smartphone premium de Samsung. Quelques…

Xiaomi Redmi Note 9T 5G
Test Redmi Note 9T : la 5G pour tous à moins de 250 €

Xiaomi commence fort en ce début d’année 2021 en nous proposant le Redmi Note 9T. Un smartphone abordable et performant pour moins de 250 €, le tout mettant en avant le nouveau fer de lance de tous les constructeurs :…