Nintendo Switch : des ventes inférieures aux objectifs pour sa deuxième année ?

La Nintendo Switch devrait présenter des ventes inférieures aux objectifs du géant japonais pour l’exercice fiscal 2018-2019. Même si elle se vend très bien, Nintendo avait tablé très haut pour sa console, qui est trop chère et ne propose pas assez de gros hits selon les analystes. 

nintendo switch

Sortie en mars 2017, la Nintendo Switch se rapproche doucement vers sa troisième année d’existence. La console hybride, dont le concept salon/portable a enchanté la critique et les consommateurs, est devenue une véritable machine à cash pour Nintendo. Mais celle-ci devrait tout de même enregistrer des ventes plus faibles que l’objectif que s’était fixé le géant japonais, estiment les analystes de Bloomberg.

En effet, Nintendo avait fixé la barre à 20 millions de Switch vendues sur son exercice fiscal en cours (31 mars 2018-31 mars 2019). Pour un total de 38 millions de consoles écoulées. Un volume qui ne devrait finalement pas être atteint à temps selon les calculs des spécialistes, qui tablent plutôt sur le nombre de 35 millions, soit un déficit de 3 millions d’appareils, pour le 31 mars 2019.

Nintendo Switch : objectif 20 millions de consoles vendues

Après un départ canon, les ventes de la console ont ensuite ralenti. Nintendo avait vendu 22,86 millions de Switch fin septembre 2018, alors qu’il en était déjà à 18 millions six mois plus tôt. La fin d’année avec le Black Friday tout juste passé (la Switch a explosé les scores aux États-Unis) et les fêtes vont relancer l’intérêt des consommateurs, surtout avec la récente sortie de Pokémon Let’s Go et celle à venir de Super Smash Bros Ultimate qui va cartonner malgré le piratage du jeu avant même sa disponibilité officielle.

Mais malgré tout cela, le manque de titres vraiment très forts sur la console pour une bonne partie de 2018 et l’échec commercial du Nintendo Labo sur Switch font que les prévisions doivent être revues à la baisse. « Toutes les consoles ont besoin d’une deuxième année solide et Nintendo n’a pas réussi pour la Switch. Les investisseurs pensaient qu’ils pourraient vendre 90 millions de consoles en cinq ans mais après cette année, cela me paraît quasiment impossible », explique l’analyste Yuji Nakamura. « L’année 2018 a été un retour à la réalité et aura contribué à faire redescendre sur Terre des attentes alors très élevées. La Switch est une super console, mais elle reste d’abord une portable, et très chère au demeurant », estime quant à lui son collègue Michael Pachter, qui ne voit qu’une baisse de prix conséquente pour relancer la machine.

Bien sûr, les chiffres de ventes restent très élevés même si en deçà de ce qui était désiré. Reste à savoir si la troisième année d’existence de la Switch permettra de viser encore plus haut, Nintendo a les cartes en main pour. Cela va bien sûr dépendre des sorties de jeux. Pour le moment, on sait que le très attendu Metroid Prime 4 et un nouveau titre Pokémon sont dans les cartons pour l’année prochaine. Et il se murmure qu’une nouvelle Nintendo Switch pourrait sortir en 2019, au deuxième semestre. Avec notamment un meilleur écran et possiblement des performances en hausse.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !