Netflix veut en finir avec le partage de comptes, Adobe a trouvé une solution imparable

 

Adobe lance un système de détection de partage des identifiants destiné aux services de streaming. C’est une nouvelle qui ne devrait pas faire plaisir à tous les clients de Netflix qui font profiter leurs proches de leur abonnement.

Netflix

Qu’il s’agisse de Netflix, d’Amazon Prime ou encore de Spotify, toutes les entreprises proposant des services de streaming ont songé à sévir contre cette pratique jugée néfaste… pour leurs portefeuilles. À en croire les analystes, 40% des Américains utiliseraient le compte de Netflix d’un de leurs proches. Une pratique que Netflix autorise bien évidemment, mais combien de ces proches sont-ils en réalité des inconnus qui “sous-louent” le compte Netflix du propriétaire ? Comment faire payer ces gens sans entrer dans la répression des clients ? C’est une question délicate à laquelle les plateformes de streaming n’ont pas encore trouvé de solution satisfaisante.

Pour aider les autres géants du numérique, Adobe se propose rien moins que de surveiller le comportement des utilisateurs. La compagnie américaine, créatrice, entre autres logiciels, de Photoshop, sait comment s’y prendre quand il s’agit de faire payer les clients ad vitam aeternam pour un service. Les graphistes professionnels se souviennent que dès 2013, le célèbre logiciel de retouche graphique n’était plus disponible que par abonnement.

Adobe propose d'utiliser l’IA pour “surveiller” les utilisateurs de Netflix

Adobe annonce ainsi le lancement de Primetime Account IQ, un service qui, dans ses propres termes permet aux plateformes de streaming de repérer et de comprendre l’activité de partage de compte, de mesurer les conséquences d’appliquer une action (autrement dit, faut-il utiliser la carotte ou le bâton?), et de monétiser de manière efficace le comportement des utilisateurs.

Pour arriver à ses fins, la compagnie met à profit l’Intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour comprendre les habitudes d’utilisation et en déduire avec une certitude suffisante le moment où se déroule un partage de compte. Pour cela, Adobe fait appel à des modèles d'analyse de données, données collectées depuis de nombreuses années. L'AI utilise également de puissants outils d'analyse et de suivi qui “offrent une visibilité plus approfondie sur le comportement des utilisateurs”.

La détection n’est que la première phase du programme. Il faut ensuite soit essayer de manière répétée de convaincre les “profiteurs” de s’abonner et de “passer à la caisse”, soit sévir et leur interdire l’accès (c’est bien évidemment la dernière option).

Nul doute que cette technologie pourrait fortement intéresser Netflix. Il se dit en effet que le partage de compte représente un manque à gagner de 9 milliards € par an pour le géant du streaming.

Adobe Account IQ
Crédit capture : Adobe

Source: Adobe



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !