L’Ukraine accuse la Russie d’avoir tenté de pirater ses centrales électriques

 

L’Ukraine vient de subir une nouvelle cyberattaque, qui visait cette fois son réseau de centrales électriques. Les pirates, qui appartiennent à un groupe militaire selon le gouvernement, ont d’abord tenté de couper le courant avant d’effacer les données de tous les ordinateurs. D’après les autorités, la Russie serait derrière cette opération.

centrale electrique
Crédits : Unsplash

Depuis le début de la guerre, l’Ukraine est constamment sous le joug des cyberattaques russes. Les deux adversaires ont tous monté une équipe de pirates qui tentent chacune de leur côté de compromettre les infrastructures de l’adversaire. Ce mardi 12 avril, l’Ukraine a annoncé que son réseau de centrales électriques a été visé la semaine dernière. Selon Kiev, les hackers appartiennent à un groupe militaire du nom de « Sandworm ». Victor Zhora, porte-parole du gouvernement, ajoute que l’attaque a été perpétuée en soutien aux troupes russes dans l’est du pays.

« Leur objectif était de désactiver un certain nombre d’installations, notamment des sous-stations électriques », ajoute ce dernier. L’attaque s’est déroulée en deux étapes. La première a eu lieu en février, et avait pour objectif d’infecter le réseau électrique ukrainien. La seconde visait à endommager durablement le réseau, notamment en supprimant toutes les données des PC s’y trouvant. La firme cybersécurité ESET affirme par ailleurs que les Russes ont utilisé pour cela CaddyWiper, un malware déjà repéré en Ukraine il y a un mois.

L’Ukraine évite de peu une cyberattaque contre ses centrales électriques

Fort heureusement, le pays est parvenu à se défendre contre l’attaque. « Ils n’ont pas réussi, et nous enquêtons », conclut Victor Zhora. Conformément à ses habitudes, la Russie n’a, de son côté, pas confirmé être à l’origine de l’opération. Néanmoins, le malware utilisé ainsi que l’enjeu stratégique qui résulte de cette attaque ne laisse que peu de place au doute.

Sur le même sujet : L’Ukraine est victime d’une cyberattaque massive, un malware supprime toutes les données des PC

La cybersécurité a pris une place prépondérante dans le conflit qui oppose les deux pays européens. Tous les moyens sont bons pour saper le moral des troupes et de la population. La semaine dernière, nous vous rapportions que des comptes Facebook de militaires ukrainiens ont été piratés pour faire croire que l’armée capitule. En réponse, le pays envahi envahi n’a d’autres choix que d’automatiser ses cyberattaques contre la Russie.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !