L’Ukraine se dit constamment visée par des cyberattaques de la Russie

 

 

L'Ukraine affirme être constamment assaillie par les pirates russes. Depuis le début du conflit, les attaques DDOS pleuvent sur les organismes ukrainiens. Jusqu'ici, le pays est parvenu à repousser les cyberattaques. 

ransomware pirates russie
Crédits : Unsplash

Depuis l'invasion russe du 24 février dernier, l'Ukraine est constamment assaillie par les cyberattaques déployées par des pirates employés par le Kremlin ou des sympathisants de Vladimir Poutine. Dès les premiers jours du conflit, le pays d'Europe de l'Est a été victime d'une cybertattaque d'ampleur destinée à paralyser ses infrastructures.

Tandis que les frappes russes sur le territoire continuent, et que Moscou refuse fermement de rebrousser chemin, l'Ukraine continue de subir des attaques informatiques. D'après un tweet du Service d'État de la communication spéciale et de la protection de l'information (SSSCIP) de l'Ukraine, les sites du gouvernement sont constamment les cibles d'attaques DDOS.

Lire aussi : L’Ukraine veut que la Russie soit débranchée d’Internet

L'Ukraine est parvenue à repousser les pirates russes

“Les pirates informatiques russes continuent d'attaquer sans arrêt les ressources d'information ukrainiennes. Depuis le début de l'invasion, les attaques DDos ont principalement visé les ressources du Cabinet des ministres, du président de l'Ukraine, du ministère de la Défense et du ministère des Affaires intérieures”, déclare le SSSCIP. D'après les autorités ukrainiennes, la Russie veut empêcher la population de communiquer avec le gouvernement.

Dans le cadre d'une attaque DDOS (Distributed Denial of Service), les serveurs visés sont inondés de demandes de connexions provenant d'une importante quantité de terminaux. Ce type d'attaque vise à surcharger les serveurs et rendre les services inaccessibles.

Malgré les outils déployés par les pirates russes, les infrastructures ukrainiennes continuent apparemment de tenir bon. “Malgré toutes les ressources de l'ennemi impliqué, les sites des organes gouvernementaux centraux sont disponibles. La seule chose que les occupants ont réussi à faire a été de remplacer les premières pages des sites de certaines autorités locales”, explique l'organisme de protection.

Pour encaisser les assauts des hackers russes, l'Ukraine s'est dotée d'une véritable armée de pirates. Peu après l'invasion, le gouvernement a demandé à tous les hackers du pays de se regrouper pour faire face à l’envahisseur. Des centaines de candidatures ont rapidement été reçues par les autorités.

Afin de venir en aide à l'Ukraine, Google a facilité à l'accès à Project Shield aux autorités du pays. Il s'agit d'une solution gratuite qui permet de se protéger contre les attaques DDOS. Lors d'une attaque, les serveurs de Google peuvent servir de bouclier pour éviter la surcharge.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !