Les livreurs Amazon ont 50 % plus de risques de se blesser que les autres

 

Les livreurs et employés Amazon prennent bien plus de risques que les salariés de firmes concurrentes, avance une étude américaine. Le rythme effréné imposé aux employés, les contraintes logistiques et l'utilisation massive de robots expliquerait mettraient en danger les chauffeur et les employés des centres de distribution. 

amazon supprime faux avis

D'après une étude du Strategic Organizing Center, une coalition d'organisme de défense des travailleurs américains, les chauffeurs Amazon prennent beaucoup plus de risques que les autres. Les livreurs de la firme de Jeff Bezos sont 50 % plus exposés aux risques de blessures pendant leurs heures de travail qu'un chauffeur chez UPS par exemple.

Le constat ne concerne pas que les livreurs d'Amazon. Les employés de ses centres de distribution sont aussi plus exposés aux accidents de travail que les salariés d'autres entreprises similaires, comme Walmart. Là encore, le taux d'accident est 50% plus élevé que chez la concurrence. Les syndicats américains recensent d'ailleurs 9 employés morts dans les entrepôts d'Amazon depuis 2013.

Sur le même sujet : Amazon a breveté… une cage pour salariés

Les robots d'Amazon mettraient en danger les employés

L'étude attribue ces disparités au rythme imposé aux livreurs et employés d'Amazon. “L'obsession d'Amazon pour la rapidité s'accompagne d'un lourd tribut à payer pour les salariés de la firme” avance le Strategic Organizing Center. La situation s'est empirée avec l'arrivée de l'abonnement Prime, qui promet des livraisons en temps record, et la pandémie de Covid-19, qui a bouleversé le fonctionnement des entrepôts.

Les entrepôts assistés par des robots et des processus automatisés sont aussi drastiquement plus dangereux que les autres. Après analyse des chiffres, le Strategic Organizing Center assure que la manière dont Amazon exploite la technologie pour accélérer le rendement dans ses centres met en danger ses employés.  D'après l'étude, ce sont les robots qui imposent leur cadence aux salariés.

Interrogés par le Strategic Organizing Center, ils sont nombreux à demander une baisse de leur rythme de travail. “Nous sommes des humains, pas des machines” tacle d'ailleurs un employé. Le géant du commerce en ligne utilise une armée de robots dans ses entrepôts, notamment en France.  Ces machines automatisent l'essentiel de la préparation des commandes. Malheureusement, il arrive que les robots blessent par inadvertance les salariés.

Source : Strategic Organizing Center 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !