Amazon a breveté… une cage pour salariés

 

Bad buzz autour d’Amazon : un brevet de 2016 a forcé une fois encore la firme à se justifier sur la manière dont elle traite ses salariés dans ses entrepôts. On y découvre une cage servant de moyen de transport (et de protection) pour les salariés des entrepôts de demain, forcément très robotisés. Une vision du futur dénoncée dans une étude sur l’éthique de l’utilisation de l’intelligence artificielle.

cage amazon

Un brevet Amazon de 2016, exhumé par une étude scientifique sur l’éthique de l’intelligence artificielle, décrit un mode de transport pour le moins surprenant : la firme semblait envisager de protéger ses salariés dans des sortes de cages de transport, lorsqu’ils travaillent dans des entrepôts truffés de robots autonomes. Le but affiché du brevet était, selon Amazon, de simplement protéger ses salariés. Une autre solution – une veste qui stoppe les robots dans son environnement immédiat – a été choisie plutôt que ce mode de transport et de protection plus contraignant.

Quand Amazon brevète une cage pour ses salariés

Pour les auteurs de l’étude, ce brevet est « une illustration extraordinaire de l’aliénation des travailleurs, un moment dur dans la relation entre les hommes et les machines ». Une vision d’entrepôts parcourus par des centaines de robots, à cause desquels les salariés devraient s’enfermer dans une cage pratiquement pendant toute leur journée de travail. Forcément, dès que la news a été repérée, les commentaires d’internautes horrifiés se sont mis à pleuvoir.

Des réactions prévisibles alors qu’Amazon est régulièrement la cible de critiques pour ses méthodes de management. Le vice président des opérations chez Amazon, Dave Clark, s’est ainsi vu forcé de réagir sur Twitter. « Parfois, même les mauvaises idées sont brevetées », lance-t-il avant d’ajouter « nous n’avions jamais utilisé [ce brevet] et n’avons pas l’intention de le faire. Nous avons développé une bien meilleure solution sous la forme d’une petite veste que les associés peuvent porter pour provoquer l’arrêt de toutes les unités robotisées à proximité ». 

Des « ambassadeurs » Amazon (salariés de l’entreprise) sont également venus défendre leur firme. L’un d’eux, cité par Business Insider, explique : « ma manière de le voir c’est que cette cage a été développée avec en tête la sécurité des travailleurs. Par ailleurs ce brevet date de plusieurs années. Nombre de nos grandes entreprises ont des brevets étranges ». Reste à Amazon d’expliquer comment fonctionne la fameuse veste qui méduse les robots…



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
twifia operateur twifi
Ils appellent leur fille Twifia et obtiennent 18 ans d’internet gratuit

Le FAI suisse Twifi offre 18 ans d’internet gratuit, à condition d’appeler son bébé comme lui. De jeunes parents ont sauté sur l’occasion, et ont baptisé leur petite fille Twifia afin d’obtenir le précieux sésame.  Voilà une opération promotionnelle plutôt…

razer respawn gum 5 2
Razer lance des chewing-gum « Respawn » énergisants pour les gamers

Razer créé la surprise en lançant une gamme de chewing-gum énergisants. Griffés Respawn et dopés en vitamines, niacine et extrait de thé vert, ces chewing-gum ont tout d’une boisson énergisante, mais Razr promet que l’effet s’estompe plus vite dès que…