Amazon a breveté… une cage pour salariés

Maj. le 7 décembre 2018 à 16 h 17 min

Bad buzz autour d’Amazon : un brevet de 2016 a forcé une fois encore la firme à se justifier sur la manière dont elle traite ses salariés dans ses entrepôts. On y découvre une cage servant de moyen de transport (et de protection) pour les salariés des entrepôts de demain, forcément très robotisés. Une vision du futur dénoncée dans une étude sur l’éthique de l’utilisation de l’intelligence artificielle.

cage amazon

Un brevet Amazon de 2016, exhumé par une étude scientifique sur l’éthique de l’intelligence artificielle, décrit un mode de transport pour le moins surprenant : la firme semblait envisager de protéger ses salariés dans des sortes de cages de transport, lorsqu’ils travaillent dans des entrepôts truffés de robots autonomes. Le but affiché du brevet était, selon Amazon, de simplement protéger ses salariés. Une autre solution – une veste qui stoppe les robots dans son environnement immédiat – a été choisie plutôt que ce mode de transport et de protection plus contraignant.

Quand Amazon brevète une cage pour ses salariés

Pour les auteurs de l’étude, ce brevet est « une illustration extraordinaire de l’aliénation des travailleurs, un moment dur dans la relation entre les hommes et les machines ». Une vision d’entrepôts parcourus par des centaines de robots, à cause desquels les salariés devraient s’enfermer dans une cage pratiquement pendant toute leur journée de travail. Forcément, dès que la news a été repérée, les commentaires d’internautes horrifiés se sont mis à pleuvoir.

Des réactions prévisibles alors qu’Amazon est régulièrement la cible de critiques pour ses méthodes de management. Le vice président des opérations chez Amazon, Dave Clark, s’est ainsi vu forcé de réagir sur Twitter. « Parfois, même les mauvaises idées sont brevetées », lance-t-il avant d’ajouter « nous n’avions jamais utilisé [ce brevet] et n’avons pas l’intention de le faire. Nous avons développé une bien meilleure solution sous la forme d’une petite veste que les associés peuvent porter pour provoquer l’arrêt de toutes les unités robotisées à proximité ». 

Des « ambassadeurs » Amazon (salariés de l’entreprise) sont également venus défendre leur firme. L’un d’eux, cité par Business Insider, explique : « ma manière de le voir c’est que cette cage a été développée avec en tête la sécurité des travailleurs. Par ailleurs ce brevet date de plusieurs années. Nombre de nos grandes entreprises ont des brevets étranges ». Reste à Amazon d’expliquer comment fonctionne la fameuse veste qui méduse les robots…

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Un Raspberry Pi à 30 euros a permis de pirater la Nasa

Un Raspberry Pi, un mini-ordinateur vendu aux alentours de 30€, a permis de pirater la Nasa. En avril 2018, des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans le réseau de l’agence spatiale pour voler des données concernant de futures missions sur…

Orange annonce sa propre mort à une abonnée de 87 ans

Orange a informé par erreur une abonnée de 87 ans de son propre décès. Il y a quelques jours, une paisible octogénaire a en effet reçu une funeste lettre de la part de l’opérateur historique. Apparement, le problème a pour origine la banque de…

Son iPhone bloque un tir de flèche et lui sauve la vie

Un Australien visé par un tir de flèche a été sauvé par son iPhone, qui a pris l’impact à sa place. Son agresseur, armé d’un arc, l’aurait touché à la poitrine sans la présence du mobile.  Le smartphone est un…