La Chine teste sa propre cryptomonnaie lors des Jeux Olympiques d’hiver 2022

 

La Chine teste actuellement sa propre cryptomonnaie lors des Jeux Olympiques d'hiver 2022. Le gouvernement profite de cet événement pour réaliser un test à grande échelle de son yuan numérique. Malheureusement pour Pékin, il semble que la devise numérique, accusée de servir à l'espionnage, soit boudée par les étrangers. 

yuan numérique jeux olympiques hiver

En 2021, la Chine a pris de nouvelles mesures drastiques contre le Bitcoin et le secteur des cryptomonnaies. Après avoir réitéré l'interdiction des paiements en devises numériques, Pékin a banni toutes les fermes de minage de son territoire. Exilés de Chine, les mineurs se sont relocalisés dans d'autres régions plus ouvertes à leur activité, comme les Etats-Unis.

Ces mesures visaient à éviter que le Bitcoin, ou n'importe quelle cryptomonnaie décentralisée, ne fasse de l'ombre au yuan numérique. Sur demande du gouvernement chinois, la Banque populaire de Chine, l'organisme chargé d'assurer la stabilité financière de la nation, a en effet commencé à émettre sa propre cryptomonnaie l'année dernière. Cette monnaie numérique de banque centrale (MNBC) vise à assoir le contrôle de l'état sur la population en surveillant toutes les transactions.

La Chine lance son yuan numérique, les étrangers refusent de s'en servir

Rapidement, la Chine a multiplié les tests de son crypto-yuan sur de petites portions du territoire, notamment à Shanghai. Dans la foulée, de nombreux commerçants ont commencé à accepter les paiements réalisés en yuan numérique. Après des mois d'expérimentations, le gouvernement chinois a finalement lancé le portefeuille numérique permettant de stocker du crypto-yuan sur toutes les boutiques d'applications, dont le Play Store ou l'App Store, en janvier 2022.

Comme annoncé, la Chine souhaitait que toute l'infrastructure soit mise en place pour les Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022, qui sont organisés du 4 février au 20 février 2022, à Pékin. Le gouvernement de Xi Jinping veut que l'événement sportif serve de test à grand échelle pour son projet de cryptomonnaie.

D'après la banque centrale de Chine, le yuan numérique est massivement utilisé lors des jeux olympiques. Mu Changchun, directeur général de l'Institut de recherche sur la monnaie numérique de Banque populaire de Chine, affirme que 2 millions de yuans numériques, soit 277 000 euros, sont dépensés chaque jour lors des JO.

“J'ai une idée approximative qu'il y a plusieurs, ou quelques millions de paiements chaque jour, mais je n'ai pas encore de chiffres exacts”, admet Mu Changchun. Sans surprise, ce sont surtout les Chinois qui paient en yuan numérique. “Il semble que tous les utilisateurs étrangers utilisent des portefeuilles matériels… Les portefeuilles logiciels sont principalement utilisés par les utilisateurs nationaux”, tempère le responsable.

Lire aussi : les investisseurs craignent une baisse imminente du cours des cryptomonnaies

La Chine espérait pourtant que les athlètes et les visiteurs étrangers se ruent sur le portefeuille numérique et sa cryptomonnaie, dans l'espoir affiché, de détrôner à terme le roi dollar. Craignant que le crypto-yuan ne soit utilisé à des fins d'espionnage, des sénateurs américains avaient d'ailleurs demandé aux athlètes venus des Etats-Unis de se tenir à l'écart de la monnaie numérique pendant les JO. Si la plupart des Chinois sont en effet habitués à payer avec leur smartphone depuis plusieurs années, avec des apps comme WeChat, cet usage reste encore minoritaire en Occident.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !