Jeff Bezos perd son procès contre la NASA, ce sera bien SpaceX qui ira sur la Lune

 

Jeff Bezos a tout fait pour aider la NASA à envoyer de nouveaux astronautes sur la Lune, mais rien n’y a fait. L’organisme a bel et bien choisi SpaceX, la justice américaine venant de valider sa décision.

Jeff Bezos Blue Origin
Crédits : Blue Origin

En quittant son poste de PDG d’Amazon, Jeff Bezos n’a laissé que peu de place au doute quant à ses futures ambitions. Passionné par l’espace depuis toujours, il souhaite se concentrer sur les activités de son autre entreprise, Blue Origin, concurrent direct de SpaceX dans la conquête des étoiles. Le milliardaire a notamment été l’un des premiers hommes à partir dans un vol touristique spatial, le 20 juillet dernier. Mais l’homme d’affaires ne compte pas seulement profiter de son temps pour regarder la Terre d’un peu plus haut.

Son autre grand projet a été d’accompagner la NASA dans la préparation des futurs voyages vers la Lune. Seulement, tout ne s’est pas passé comme prévu. En avril dernier, l’agence spatiale a finalement rendu son verdict : parmi tous les candidats, son choix s’est porté sur SpaceX. Une décision qui n’a pas été au goût de Jeff Bezos, qui a décidé de porter plainte contre l’organisme. À l’époque, celui-ci avait en effet promis de faire appel à plusieurs sociétés pour lui venir en aide. Bien décidé à atteindre son but, l’homme le plus riche du monde a même proposé de faire cadeau de 2 milliards d’euros sur le contrat alors sur la table.

Jeff Bezos et Blue Origin n’accompagneront pas la NASA dans le prochain voyage vers la Lune

Aussi généreuse soit-elle, cette offre n’a pas suffi à convaincre la NASA, ni même la justice américaine. En effet, le Government Accountability Office (GAO), l’organisme américain chargé de réguler le budget public, a finalement rendu son verdict quant à la plainte de Jeff Bezos. Ce dernier déclare que Blue Origine et HLS, autre société en lice pour le contrat, « n’ont pu établir aucune possibilité raisonnable de préjudice concurrentiel découlant de cette divergence limitée dans l’évaluation ».

Sur le même sujet : Blue Origin – le premier touriste dans l’espace a acheté sa place 28 millions de dollars

L’autorité s’explique en précisant que « La NASA n’a pas violé la loi ou la réglementation sur les marchés publics lorsqu’elle a décidé de n’attribuer qu’un seul marché », puisque « l’annonce de la NASA prévoyait que le nombre de bourses que l’agence attribuerait était soumis au montant du financement disponible pour le programme. En outre, l’annonce réservait le droit d’attribuer plusieurs prix, un seul prix ou aucun prix du tout ».

Il s’avère que la NASA a opté uniquement pour SpaceX pour des raisons budgétaires. Alors la société d’Elon Musk a proposé un contrat à 2,89 milliards de dollars, Blue Origin a réclamé 5,99 milliards de dollars. Même avec son rabais de 2 milliards, SpaceX restait l’offre la plus avantageuse pour l’agence spatiale.

Source : Vice



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !