Jeff Bezos propose une ristourne de 2 milliards de dollars à la NASA pour aller sur la Lune

 

 Jeff Bezos fait tout pour convaincre la NASA d’utiliser son module lunaire plutôt que celui d’Elon Musk. Alors que l’agence américaine a déjà choisi celui de Space X, le fondateur de Blue Origin revient à la charge avec une offre séduisante : une réduction de 2 milliards de dollars.

Jeff Bezos Blue Origin
Crédits : Blue Origin

La NASA cherche à retourner sur la Lune. Notre satellite représente en effet une base avancée idéale pour des futures missions martiennes. Le programme Artémis de l'agence fait appel à des sociétés privées et il y a quelques semaines, c’est le module de Space X qui a été choisi avec un contrat de 2,9 milliards de dollars, au détriment de Blue Origin et d’une autre société, Dynetics.

Jeff Bezos a visiblement eu du mal à avaler la décision. Il est vrai que dans un contexte de nouvelle course à l’espace, dans le domaine du privé cette fois, la communication est un enjeu majeur. L’ancien PDG d’Amazon a donc décidé d’écrire une lettre ouverte à la NASA en proposant à l’agence une offre extrêmement agressive : une réduction de 2 milliards de dollars sur son module.

Blue Origin propose une réduction de deux milliards de dollars

Il ne s’agit pas ici de faire crédit à la NASA, mais bel et bien de lui faire cadeau de ces 2 milliards, qui seront donc à la charge de Blue Origin. Même les essais seraient de leur poche. Une sacrée offre qui a pour objectif d’inciter la NASA à choisir deux sociétés privées pour son projet, afin de les mettre en concurrence, et non une seule. En effet, Bezos reproche à l’agence les règles un peu floues de l’appel d’offre d’origine, qui n’a pas vraiment précisé qu’une seule société serait choisie pour le développement du module.

A lire aussi – Blue Origin : le premier touriste dans l’espace a acheté sa place 28 millions de dollars

Blue Origin travaille déjà sur un module lunaire depuis des années. Bien que plus cher que celui de Space X, il a l’avantage d’utiliser de l’hydrogène liquide, matériau que l’on retrouve sur notre satellite. Pour l’instant, rien ne laisse présager un changement de cap de la NASA, mais Jeff Bezos est prêt à tout pour mettre sa société en avant. On l’a vu avec les vols habités, la bataille de communication est presque plus importante que la conquête spatiale en elle-même.

Quant à la NASA, elle cherche à envoyer de nouveaux des hommes sur la Lune à l’horizon 2024 pour ensuite mettre en branle une mission vers la planète rouge. Une autre paire de manches.

Source : BBC

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !