Jeff Bezos d’Amazon porte plainte contre la NASA qui a choisi SpaceX pour aller sur la Lune

 

La NASA a finalement choisi SpaceX pour construire l'engin d'alunissage qui emmènera prochainement les astronautes américains sur la Lune. Une décision inacceptable pour la société Blue Origin et son patron Jeff Bezos. Le PDG d'Amazon dénonce un risque de monopole et a choisi de porter plainte auprès d'une agence fédérale. 

lune
Crédits : Pixabay

La société d'aérospatial Blue Origin, propriété de Jeff Bezos, a déposé une plainte ce lundi 26 avril auprès du Government Accountability Office (GAO), une agence dépendant du Congrès américain. Le patron d'Amazon proteste contre la décision de la NASA de confier la construction de l'engin d'alunissage (celui là-même qui déposera les astronautes américains sur la Lune dans un futur proche) à SpaceX.

La NASA a réalisé une acquisition défectueuse pour son programme de vaisseau lunaire et a changé les règles du jeu au dernier moment”, affirme le milliardaire dans une déclaration reprise par nos confrères du Figaro. L'agence spatiale américaine avait fait un appel d'offres pour la construction de cet appareil. Blue Origin s'était évidemment positionné, et avait pour l'occasion scellé un partenariat avec trois grands noms de l'aérospatial.

À lire également : SpaceX – comment suivre le décollage de Thomas Pesquet vers l'ISS ?

Un risque de monopole dénoncé par Jeff Bezos

Lors du processus de soumission des différents projets, la NASA avait assuré vouloir choisir deux prestataires, pour avoir une solution de secours en cas de pépins. Finalement, l'agence américaine s'est ravisée, choisissant un seul vainqueur : SpaceX, la société d'Elon Musk. Une décision dangereuse selon Blue Origin et Jeff Bezos, qui place de surcroît SpaceX “dans une situation de monopole potentiel pour toutes les futures missions d'exploration”. 

D'autant que le contrat décroché par SpaceX s'annonce juteux : 2,9 milliards de dollars alloués pour le développement de l'engin de l'alunissage et pour la fusée Starship. Pour Blue Origin, “cette décision élimine la possibilité de concurrence et ne fait que retarder, mais aussi compromettre le retour de l'Amérique sur la Lune” en 2024.

L'entreprise dénonce l'attitude de la NASA qui a choisi de “faire du prix le facteur le plus important“. Il est vrai que l'Agence spatiale américaine a justifié sa décision en raison de coupes budgétaires. Via sa plainte, Blue Origin réclame que le choix de la NASA soit annulé et qu'un nouvel appel d'offres soit prononcé, le tout en précisant les capacités financières de l'institution américaine.

Source : Le Figaro



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !