iPhone : pourquoi Apple ne dévoilera plus le nombre de smartphones vendus

Apple a décidé de ne plus communiquer sur le nombre d’iPhone, d’iPad et de Mac vendus, a annoncé le constructeur américain lors de la présentation de ses résultats trimestriels. Cette décision permet à Apple de mettre en avant son excellent chiffre d’affaires et de passer sous silence une tendance de fond : il vend moins mais à un prix plus élevé. Explications. 

apple iPhone ventes

« Notre objectif est de créer des produits et des services de grande qualité qui enrichissent la vie des utilisateurs et offrent une expérience client inégalée. À mesure que nous atteignons ces objectifs, nous obtenons de solides résultats financiers » a expliqué Lucas Maestri, directeur financier de l’entreprise, lors de la présentation des résultats trimestriels d’Apple.

Voici pourquoi Apple ne détaillera plus le nombre d’iPhone vendus

« Comme le montrent nos performances financières au cours des dernières années, le nombre d’unités vendues pendant une période de 90 jours n’est pas nécessairement représentatif de la force de nos activités » continue le responsable. « Une unité de vente est moins pertinente pour nous aujourd’hui que par le passé parce que notre catalogue de produits et de prix est plus diversifié » précise Lucas Maestri.

C’est donc la dernière fois qu’Apple communique sur le nombre de produits vendus. Dès le prochain trimestre, Apple « ne  déclarera que les produits et le coût des ventes pour le total des produits et des services  ».

Cette nouvelle politique permettra Apple de ne pas s’attarder sur l’érosion des ventes d’iPhone, de Mac et d’iPad et de souligner son excellent chiffre d’affaires. Par rapport à l’an dernier, le nombre d’iPhone vendus a à peine progressé, passant de 46,6 millions d’iPhone à 46,8 millions. Même son de cloche du côté des iPad et des Mac, dont les ventes ont même chuté par rapport à 2017.

Le constructeur parvient néanmoins à générer d’importants bénéfices grâce à la hausse du prix de vente des iPhone. La valeur des iPhone a en effet augmenté de plus de 100 dollars en l’espace d’un an. Grâce à sa politique tarifaire, Apple a d’ailleurs généré  un chiffre d’affaires de 37,2 milliards de dollars en trois mois, en hausse de 29% par rapport à l’an dernier.

Cette tendance ne date pas d’hier. Déjà au premier trimestre 2017, les ventes d’iPhone enregistraient une forte baisse mais Apple continuait de dégager d’importants bénéfices. Suite à la baisse du volume des ventes de l’iPhone, Apple a perdu la place de numéro 2 du marché mondial au profit de Huawei. Au 3ème trimestre 2018, l’outsider chinois s’est emparé de 14,6% des parts de marché, contre seulement 13,2% pour Apple, rapporte IDC.

Pour conclure, on rappellera tout de même que la plupart des constructeurs ne détaillent pas le nombre de produits vendus lors de chaque trimestre. Que pensez-vous de cette décision ? Est-ce un aveu de faiblesse de la part d’Apple ? Est-ce plutôt une décision intelligente ? On attend votre avis dans les commentaires.

Lire aussi : Apple est toujours la marque la plus puissante au monde, devant Google et Amazon

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple rappelle des iPhone X pour un problème d’écran tactile

Apple lance un programme de remplacement pour l’iPhone X, dont certains modèles souffrent d’un module écran défaillant. Celui-ci cause des problèmes tactiles avec un écran qui ne répond plus ou mal au toucher ou qui au contraire répond sans qu’aucune…