iPhone, Galaxy, Pixel… : l’écran Always-on divise par quatre l’autonomie en veille

 

Selon une étude de DXOMARK, le mode Always-On a un impact considérable sur l’autonomie en veille des smartphones. Celle-ci est divisée en moyenne par quatre quand la fonction est activée. Les meilleurs élèves sont ceux qui affichent le moins d’éléments en permanence sur l’écran. Les iPhone souffrent aussi d’une baisse d’autonomie en veille, mais l’étude montre une fois encore l’excellente optimisation opérée par Apple.

test iphone 14 pro max
Ecran Always-on de l'iPhone 14 Pro Max

Le mode Always-on n’est pas nouveau. Cela fait bien longtemps que nous avons l’habitude de cette fonction qui, pour rappel, affiche en permanence des informations sur l’écran quand le téléphone est en veille. Il s’agit au minimum de la date et de l’heure, mais cela peut aussi inclure des notifications. Cette fonction nécessite deux technologies : un écran AMOLED et un coprocesseur très peu gourmand qui va prendre en charge l’affichage des informations.

Lire aussi – Test Apple iPhone 14 Plus : le nécessaire et le suffisant, pas plus !

Si cette fonction n’est pas nouvelle, elle a cependant fait l’objet d’une attention particulière en septembre dernier, quand Apple a rendu deux de ses nouveaux iPhone (14 Pro et 14 Pro Max) compatibles Always-On. En 2022, une vingtaine de smartphones compatibles sont sortis, parmi lesquels tous les Galaxy S22 de Samsung (sans oublier le Galaxy S21 FE), tous les Pixel (6A, 7 et 7 Pro) de Google, deux iPhone, le Motorola Edge 30 Pro, le ZenFone 9, OnePlus 10 Pro, Xiaomi 12S Ultra, etc.

Always-on : 60 % des utilisateurs de smartphones compatibles l'utilisent

Parmi tous les propriétaires de smartphones compatibles Always-on, vous êtes plutôt nombreux à l’utiliser. Selon un sondage que nous avons réalisé sur nos réseaux sociaux, en partenariat avec DXOMARK, près de 60 % affirment que la fonction est activée sur leur téléphone. Mais est-ce une bonne idée ? En effet, au-delà de la praticité d’avoir une information utile accessible en permanence, une question se pose quant à la quantité d’énergie que cela consomme. Une préoccupation d’autant plus importante actuellement.

Pixel 7 Pro
L'écran Always-on du Pixel 7 Pro

C’est ce qu’a mesuré DXOMARK dans une étude réalisée avec Phonandroid. Le laboratoire français a étudié quatre modèles compatibles Always-on : l’iPhone 14 Pro Max, le Xiaomi 12S Ultra (indisponible en France), le Galaxy S22 Ultra et le Pixel 7 Pro. Le but était de mesurer la différence de consommation d’énergie des modes Always-on de chaque téléphone. Toutes les conditions de l’étude (connectivité, luminosité, taux de rafraichissement) sont disponibles sur le site de DXOMARK. Et les conclusions sont étonnantes.

Always-on divise par quatre l'autonomie en veille des smartphones

D’abord, l’autonomie en veille avec Always-on est en moyenne quatre fois inférieure à l’autonomie sans Always-on. L’iPhone 14 Pro Max est dans cette moyenne : en veille et sans Always-on, il prend 466 heures pour consommer 60 % de sa batterie, une durée qui passe à 122 heures seulement quand l’Always-on est activé. « Cette forte baisse n’est pas surprenante. Lors d’une veille normale, le modem est le seul élément en fonctionnement. Avec l’Always-on, tout ou partie de l’écran est allumé, alors qu’il est le deuxième plus grand consommateur d’énergie dans le smartphone », explique Olivier Simon, directeur technique chez DXOMARK interrogé par Phonandroid.

dxo mark etude always on

En revanche, ce sont étonnamment les téléphones qui ont une autonomie en veille la plus faible sans Always-on qui tiennent le plus longtemps quand la fonctionnalité est activée. Il faut donc étudier l’efficacité énergétique. En effet, tous les smartphones testés ici n’ont pas la même batterie. DXOMARK a donc comparé « l’efficacité » des modes Always-on en rapportant la consommation d’énergie avec l’autonomie. Il apparait que l’iPhone, le S22 Ultra et le Pixel 7 Pro sont assez proches en termes de consommation d’énergie en veille standard, mais que l’Always-on de l’iPhone est moins énergivore que celui des autres modèles testés.

L'iPhone : une expérience plus qualitative, mais à quel prix ?

Autre point intéressant : la luminosité moyenne et maximale de l’écran quand l’Always-on est activé. Ces deux données sont très différentes d’un modèle à un autre. L’iPhone et le Xiaomi ont une luminosité moyenne beaucoup plus élevée que le Pixel et le Galaxy. L’iPhone allume tous ses Pixels (et affiche l’intégralité du fond d’écran) tandis que le Xiaomi éclaire une petite zone, mais le rétro-éclairage local est très fort. C’est le Xiaomi 12S Ultra qui offre la luminosité locale la plus élevée avec 53 nits, contre 17,4 nits pour l’iPhone et moins de 10 nits pour le Pixel et le Galaxy.

dxo mark etude always on

Il y a donc deux approches radicalement différentes : celle de Samsung, Google et Xiaomi d’une part, avec moins de maitrise du côté de Xiaomi, et celle d’Apple de l’autre. « Même si l’impact est important sur l’autonomie générale, l’iPhone offre selon nos mesures une solution Always-on aussi efficiente que chez Samsung et Google, mais l’expérience est bien plus qualitative », conclut Olivier Simon. L’expérience Apple aurait été indubitablement la meilleure si la capacité de la batterie était équivalente à la concurrence…



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !