Ils piratent Nvidia et exigent que toutes les cartes graphiques puissent miner des cryptomonnaies

 

L’affaire du piratage de Nvidia n’est pas finie, puisque les hackers ont annoncé détenir d’autres documents confidentiels. Ils sont prêts à ne pas les dévoiler, mais à une condition : que le constructeur lève les restrictions sur ses cartes graphiques en matière de minage de cryptomonnaies.

Nvidia GeForce RTX 3090

Branle-bas de combat chez Nvidia. Voilà plusieurs jours que plusieurs documents confidentiels de la firme ont été publiés sur le web. Dedans, de multiples révélations sur les projets de cette dernière, qui ont notamment relancé les rumeurs concernant la Nintendo Switch Pro. Depuis, l’entreprise retient son souffle : aucun malware n’a été détecté dans ses systèmes, assure-t-elle, mais la menace n’est pas encore éradiquée.

En effet, LAPSU $, le groupe de pirates à l’origine de la cyberattaque, est récemment revenu à la charge en déclarant que toutes les données en sa possession n’ont pas encore été dévoilées. Le collectif est prêt à maintenir ces informations secrètes, à condition que Nvidia coopère. « Nous voulons que Nvidia déploie une mise à jour pour tous les firmwares des RTX 3000 qui supprime toutes les limitations de LHR, autrement nous publierons le dossier », ont-ils fait savoir.

Sur le même sujet : GeForce RTX – les crypto-mineurs sont parvenus à contourner les restrictions de Nvidia

Les pirates réclament la levée des limitations en mining des cartes graphiques Nvidia

Petit retour en arrière. En 2021, l’état des stocks en cartes graphiques est catastrophique. La pénurie de composants n’arrange évidemment rien, mais beaucoup de joueurs pointent du doigt les mineurs de cryptomonnaies, qui se ruent sur tous les modèles à disposition. Nvidia décide alors d’agir en déployant le LHR, pour Lite Hash Rate, un système qui bride les performances de ses GPU en minage de cryptomonnaies.

Visiblement, cette mesure n’a pas été du goût de LAPSU $, qui prétend « aider les communautés des mineurs et des joueurs ». La CMP 170HX, la carte graphique spéciale mining commercialisée par Nvidia, ne leur suffit pas. En plus de la levée du LHR, le collectif exigent que Nvidia rendent les drivers de ses GPU entièrement open source. Faute de quoi, le « gros dossier » contenant les documents confidentiels sera publié. Pour l’heure, le constructeur a refusé de répondre à ce chantage.

Source : Telegram



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !