Sécurité : Huawei subirait un million de cyberattaques par jour

 

D’après le chef de la sécurité de Huawei, l’entreprise repousserait une quantité impressionnante d’attaques informatiques. Des attaques à travers le monde entier, et des autorités américaines qui n’y seraient pas étrangères, selon l’entreprise.

Huawei Securite

Si Huawei doit faire face à l’ire de Donald Trump, ce n’est pas la seule menace à laquelle la société est confrontée. Selon le chef de la sécurité de l’entreprise, John Suffolk, qui s’est exprimé dans les colonnes de The Mainichi, Huawei subit environ un million de cyberattaques chaque jour. Les pirates attaqueraient depuis plusieurs pays, y compris en Chine. Et forcément, pour l’entreprise, parmi les commanditaires, il y aurait le gouvernement américain.

Des cyberattaques menées pour dérober des technologies Huawei

La plupart de ces attaques auraient pour but le vol de technologies. Pas étonnant, quand on sait que pour la 5G, Huawei détiendrait la meilleure technologie au monde. Une supériorité que beaucoup ne voient pas d’un très bon œil. C’est bien sûr le cas des États-Unis avec leurs sanctions, dont la pression tend toutefois à s’amoindrir, mais aussi d’autres acteurs de l’industrie, comme Nokia, dont un cadre a déclaré il y a quelques mois que Huawei était une menace pour la sécurité.

Si, cette fois, John Suffolk n’accuse personne explicitement, il a cependant déclaré le mois dernier que les autorités américaines avaient « menacé, contraint et séduit » des employés de l’entreprise, et mené des « cyberattaques pour infiltrer l’intranet et les systèmes d’information interne ».

On ignore la nature des attaques, même si le journal mentionne « un vol d’informations confidentielles par l’envoi d’un virus informatique par courriel ». Difficile toutefois d’imaginer que Huawei se laisse berner par du phishing à grande échelle. Le cas échéant, on ne pourrait que lui conseiller de s’inspirer de la nouvelle méthode de lutte contre le phishing d’Instagram. Quoi qu’il en soit, John Suffolk a pourtant précisé que si la plupart des machines sont très bien protégées, certaines attaques ciblant des systèmes plus anciens atteignaient parfois leur but. Évidemment, il ajoute qu’aucune information capitale n’a pour l’instant été dérobée. L’entreprise va toutefois renforcer les protections, notamment auprès de ses clients.

Espérons donc pour la société que conjointement à la levée des sanctions, le nombre d’attaques diminue dans les prochaines semaines.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
antenne 5G
Huawei banni du Royaume-Uni à partir de septembre 2021

Huawei subit aujourd’hui un nouveau coup dur. La société chinoise a en effet été bannie du Royaume-Uni. Il lui sera donc impossible d’installer de nouvelles antennes 4G ou 5G dans le pays. Une décision attendue, Huawei étant dans le collimateur…

top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…