Huawei s’attaque au marché des smartphones 5G, et compte bien frapper fort sur les prix. Le PDG du constructeur Richard Yu vient en effet de déclarer aux journalistes qu’il comptait mettre des smartphones 5G moins chers que la concurrence sur le marché dès 2020. Une annonce qui implique vraisemblablement un nouveau SoC Kirin milieu de gamme intégrant un modem 5G. 

Huawei 5G

Huawei garde, malgré le contexte international tendu, une attitude toujours aussi offensive sur le marché. Et compte bien capitaliser sur son expertise 5G pour proposer, avant les autres, les premiers appareils milieu de gamme moins chers dotés de cette technologie. Richard Yu a profité d’un aparté avec les journalistes en marge de la présentation des Mate 30 et Mate 30 Pro pour annoncer qu’il attendait 2020 de pied ferme sur la 5G.

Huawei veut marquer des points sur la concurrence avec des smartphones 5G moins chers

De nouveaux appareils devraient ainsi se retrouver sur le marché dès l’année prochaine – de quoi accompagner le développement encore insuffisant de ces réseaux et donnant l’opportunité au plus grand nombre de s’y connecter – sous réserve bien sûr que le réseau soit alors disponible sur votre lieu de résidence. Il espère ainsi marquer des points sur la concurrence, en pariant que les consommateurs préfèreront acheter un smartphone déjà compatible.

Même si il n’en parle pas, cette stratégie implique presque automatiquement le lancement d’un nouveau processeur Kirin qui intègre l’élément 5G. Huawei avait déjà lancé le Kirin 810 l’année dernière à destination de son segment milieu de gamme. Il n’est pas, néanmoins, encore tout à fait certain que le lancement de ce nouveau SoC ne sera pas compliqué par guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, en particulier la rupture des liens entre ARM et HiSilicon.

Lire également : 5G – d’après Huawei, 58 % de la population mondiale sera couverte en 2025

Les technologies de la holding ARM sont en effet indispensables pour créer de nouveaux SoC toujours plus puissants et sophistiqués sous cette architecture. Mais leur développement est très long, ce qui explique sans doute pourquoi les Kirin ne semblent pas encore impactés par les tensions entre les Etats-Unis et la Chine. Reste à savoir si ces appareils auront de nouveau droit aux applications américaines, dont les applications Google (Play Store, Google Maps…), Facebook, Instagram, Twitter, Uber, et consorts.

Source : Android Authority

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…

Huawei et Qualcomm peuvent de nouveau faire affaire malgré les sanctions

Huawei peut de nouveau s’approvisionner chez Qualcomm malgré les sanctions : le fondeur américain vient en effet d’obtenir une licence du gouvernement américain et compte bien sécuriser un contrat d’approvisionnement pluriannuel. Néanmoins des limites restent en place sur ce que…