Huawei promet des smartphones 5G à 300 $ d’ici 2020

Huawei promet des smartphones 5G à 600 $ dès cette année et des modèles encore moins chers à 300 $ en 2020. C’est ce qu’a annoncé Peter Zhou, le directeur marketing du géant chinois au détour d’une interview accordée au Financial Times.

Huawei 5G

La 5G est la caractéristique phare d’une poignée de smartphones haut de gamme attendus en 2019. Le tout premier modèle, le Samsung Galaxy S10 5G a déjà fait ses débuts en Corée de Sud et il affiche un tarif compris entre 1200 et 1400 $. Le premier smartphone 5G de Huawei n’est autre que le Mate X pliable et il est attendu en milieu d’année. Le constructeur a visiblement d’autres modèles dans les cartons et ils seront proposés à des tarifs beaucoup plus accessibles.

Huawei : des smartphones 5G à 600$ dès cette année et à 300 dollars en 2020

600$ pour profiter de la puce Balong 5000, présentée par Huawei comme le modèle 5G le plus puissant du marché. Dans une interview accordée cette semaine au Financial Times, le directeur marketing de l’entreprise tease le plan du constructeur pour les mois à venir. Le groupe chinois vendra des smartphones 5G à 600 $ cette année rapporte le site. « Certaines personnes pensent que l’année prochaine, nous pourrions avoir des smartphones 5G à 300 $. Je pense que c’est très possible », a ajouté Peter Zhou.

L’effet de nouveauté ne devrait donc pas maintenir les prix haut pendant longtemps. Avec un smartphone 5G à 600 $ dès 2019, Huawei se montre très agressif et pourrait contraindre la concurrence à tirer les tarifs vers le bas. Mais il faut rappeler que le constructeur n’est pas le premier à annoncer un prix dans cette fourchette pour un smartphone compatible 5G. Le Xiaomi Mi Mix 3 en version 5G coûtera 600 € à sa sortie.

Huawei qui vise le sommet du marché des smartphones après avoir pris la deuxième place à Apple pense toutefois que la guerre ne se gagnera pas avec la 5G. Le plus important pour le constructeur, c’est de continuer à se développer sur les marchés à forte croissance en se concentrant sur ses smartphones milieu de gamme, voire d’entrée de gamme avec des prix entre 100 et 400$.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va-t-il devoir remplacer Android par son OS maison ?

Huawei et sa filiale Honor sont désormais privés de licence Android. Google suit les décrets de Donald Trump et de l’exécutif américain et arrête de collaborer avec le constructeur chinois. De quoi susciter l’inquiétude des utilisateurs en possession d’un smartphone…

Huawei serait également privé de puces Intel, Qualcomm et Broadcom

Huawei commence à essuyer les conséquences des mesures protectionnistes de l’administration Trump contre les firmes étrangères. En plus de s’être vu retirer sa licence Android, Huawei ne pourrait plus se fournir en puces Intel, Qualcomm et Broadcom. D’autres firmes comme Infineon…

Huawei : les Pays-Bas accusent la firme chinoise d’espionnage

Huawei est maintenant dans le collimateur des Pays-Bas. Les services de renseignement du pays soupçonnent la firme chinoise d’avoir mis en place des backdoors dans les équipements réseaux utilisés par les opérateurs nationaux. Accusé d’espionnage pour le compte de Pékin,…

Huawei n’est pas aux ordres de la Chine assure un cadre

Huawei continue de tenter de convaincre les autorités et le public qu’il n’est pas une menace, ni pour les États ni pour les consommateurs. Le vice-président du groupe pour l’Europe de l’Ouest assure que le gouvernement chinois n’a jamais tenté…

Mate X : Huawei ne commercialisera que 300 000 exemplaires

Le Huawei Mate X, le premier smartphone pliable du constructeur chinois, ne sera commercialisé qu’en 300 000 exemplaires. Dès juillet 2019, Huawei proposera une première fournée de 100 000 unités. Sans surprise, la marque veut en faire une édition limitée,…

Huawei : Vodafone découvre des backdoors dans ses équipements réseau

Vodafone a découvert des backdoors dans les équipements réseau conçus par Huawei. Ces portes dérobées ont été identifiées par la filiale italienne de l’opérateur. Les faits remontant à 2012, Huawei affirme avoir rapidement corrigés ces failles. Selon Bloomberg, ces portes dérobées…