Huawei ne peut plus acheter de puces 5G auprès de Mediatek qui dépend lui-même de TSMC pour fabriquer ses puces. Un porte-parole du fondeur explique que la firme ne compte pas aider Huawei à contourner les sanctions.

MediaTek Dimensity
Crédits : MediaTek/Phonandroid

Un nouveau coup dur pour Huawei ? Les Etats-Unis viennent de décider de sanctions très contraignantes pour le constructeur. Le dernier train de sanctions vise spécifiquement à empêcher les fondeurs ARM de fournir le constructeur en silicium dernier-cri. TSMC, l’un des leaders du secteur, avait déjà annoncé qu’il se plierait aux sanctions américaines et ne fabriquerait plus de puces pour la filiale HiSilicon.

Du coup, il semblait que Huawei était en train de se rabattre sur le fondeur chinois SMIC pour les smartphone entrée / milieu de gamme, ainsi que Mediatek pour son segment plus haut de gamme. Or, un porte-parole du fondeur cité par Gizmochina affirme que « MediaTek n’a l’intention ni violer aucune loi, ni de contourner les régulations autour de l’approvisionnement de Huawei avec du silicium TSMC« . MediaTek ne fabrique en effet pas lui-même ses puces.

C’est TSMC qui grave l’essentiel de ses puces ARM Dimensity haut de gamme – dont les dernières révisions embarquent un modem 5G – ainsi que diverses puces dont des modems 5G. De précédentes rumeurs évoquaient pourtant un rapprochement entre les deux groupes. Mais le fondeur insiste sur le fait qu’il « se pliera aux régulations et lois internationales ». Il n’est donc pas question que Huawei ait le moindre traitement de faveur.

Lire également : Huawei prépare un smartphone avec capteur selfie sous l’écran

MediaTek et Huawei seraient pourtant en train de négocier en coulisses. Le constructeur chinois a cruellement besoin de trouver des alternatives alors que 80% de ses smartphones utilisent à l’heure actuelle des puces Kirin et modems 5G Balong fabriqués par sa filiale HiSilicon. Pour qu’un partenariat avec MediaTek se concrétise, il faudra néanmoins que le fondeur trouve des solutions pour fabriquer ses puces Dimensity 5G sans devoir se plier aux sanctions américaines. Ce qui semble extrêmement compliqué pour le moment.

Source : Gizmochina



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei P50 Pro : voici à quoi il devrait ressembler

Le Huawei P50 Pro n’arrivera pas avant des mois. Cependant, les premières fuites commencent à apparaître et aujourd’hui, c’est un rendu non officiel se basant sur ces informations qui se montre. On peut y voir un smartphone doté d’un nouveau…

Huawei aurait baptisé son prochain smartphone pliable « Mate V »

Huawei vient de déposer la marque « Mate V » auprès du bureau européen de la propriété intellectuelle (EUIPO). Tout indique qu’il s’agit du nom probable du prochain smartphone pliable du constructeur. Huawei a déposé le 3 juin 2020 un nouveau nom…