Huawei : l’effondrement des ventes du constructeur prend de l’ampleur en Europe

Maj. le 13 juin 2019 à 17 h 45 min

Huawei continue de subir le contrecoup des restrictions du gouvernement Trump. En Allemagne, le constructeur chinois aurait perdu jusqu’à 20% de parts de marché depuis son exclusion des Etats-Unis. En Inde, un marché clé pour le milieu de gamme, les chiffres de vente de la marque resteraient par contre stables pour le moment. 

huawei ventes smartphones effondrent europe

Ces dernières années, les ventes de smartphones Huawei ont atteint des sommets. Au 2ème trimestre de 2018, Huawei est même parvenu à dépasser Apple et à s'emparer de la seconde place du marché mondial. Le constructeur talonnait Samsung de près. D’après un rapport d’IDC publié fin 2018, Huawei était même « sur le point de dépasser Samsung dans l’Union européenne » notamment grâce au succès de sa filiale Honor.

Le groupe chinois profitait d’excellents chiffres de vente sur le marché européen, notamment en Allemagne. La firme détenait en effet jusqu’à 26% des parts du marché allemand début mai 2019, assure GFK, un institut d’études de marché. Un autre rapport, en provenance cette fois de Statcounter, assure que Huawei représentait même jusqu’à 18,5% des ventes sur le marché européen en mai.

Les ventes de smartphones Huawei s’écroulent en Allemagne

Exclu du marché américain et bientôt privé de licence Android, Huawei ne sera finalement pas en mesure de détrôner Samsung dès cette année, que ce soit en Europe ou dans le reste du monde. D’après les chiffres de GFK relayé par nos confrères de WinFuture, Huawei aurait perdu jusqu’à 20% de parts de marché en Allemagne. Le constructeur devait ainsi se contenter de 6% des parts de marché au cours de la dernière semaine du mois de mai. Pour rappel, Google a décidé de révoquer la licence Android de Huawei le 20 mai. Par la suite, la firme a récupéré une licence temporaire, qui expirera en aout.

D’après Winfuture, des revendeurs comme Saturn ou Mediamarkt, des enseignes surtout implantées en Allemagne ou en Belgique, ont enregistré une baisse de 50% des ventes de smartphones Huawei. Même son de cloche du côté des ventes de téléphones Honor, qui ont plongé de 40% depuis les restrictions. Les professionnels et les entreprises seraient les plus enclins à éviter les produits du constructeur chinois. La demande en matériel réseau aurait plongé depuis le mois de mai. De nombreux clients reviendraient même sur les accords passés avec Huawei à la dernière minute. Sans surprise, Nokia profite des déboires de Huawei. Le groupe finlandais aurait même reçu un volume de commandes pour équipements de télécommunication 5G plus important que son rival chinois.

Ventes de smartphones Huawei : peu d’impact en Inde ?

Contrairement aux acheteurs européens, les consommateurs indiens ne boudent pas les smartphones de la marque depuis les sanctions, rapporte Croma, un important détaillant, dans un article de GSM Arena daté du 31 mai. « Huawei continuera d’être une des marques les plus populaires du pays » assure Ritesh Ghosal, directeur du marketing chez Croma. En Inde, Huawei est pourtant largement distancé par des concurrents comme Samsung, Xiaomi ou Oppo. Le groupe tire néanmoins son épingle du jeu grâce au carton des smartphones de Honor. La filiale représente même 80% des ventes de Huawei en Inde. En Chine, où Huawei est le numéro 1, on s’attend à ce que les parts de marché du constructeur restent inchangées (près de 30%). Apparemment, les ventes risquent à priori surtout de baisser en Europe, où Huawei cartonne sur le haut de gamme.

Pour rappel, les ventes en France de Huawei se sont écroulées de 20% durant la semaine qui a suivi les sanctions américaines. Début mai, le groupe détenait jusqu’à 14,55% du marché français du smartphone, en nette progression depuis le mois de novembre dernier, révèle Statcounter. On s’attend à ce que Samsung (38% des parts) et Apple continuent de creuser l’écart avec le constructeur chinois.

Quoi qu’il en soit, l’impact des restrictions américains sur les résultats financiers de Huawei au second semestre s’annoncent plutôt limités. La firme a en effet pu profiter du mois d’avril et de la majeure partie de mai pour écouler un maximum de smartphones, dont les P30 annoncés en mars. Pour évaluer l’impact des sanctions américaines sur les ventes de mobiles Huawei, il faudra en tout cas patienter jusqu’à la fin du 3ème trimestre de 2019. Selon une étude de Fubon Research et Strategy Analytics, les volumes de ventes de Huawei pourraient s’effondrer de 25% dans le monde cette année si les Etats-Unis ne reviennent pas sur leur décision.

Source : WinFuture

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Huawei a de quoi faire grise mine : depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent. La firme est directement touchée par un décret qui, s’il ne la vise pas nommément, aboutit à l’exclusion totale de Huawei du marché américain. En conséquence,…

Huawei aurait réduit la production des P30 et des Mate 30

Huawei aurait décidé de réduire la production des P30 et des futurs Mate 30 suite à son exclusion du marché américain et d’Android. Pressentant une forte baisse de ses chiffres de vente, le constructeur chinois aurait aussi ralenti les productions…

Huawei imagine un smartphone pliable en trois

Huawei a breveté un smartphone pliable en trois parties. Déposé en 2018, le brevet décrit un appareil construit autour d’une vaste dalle scindée par deux charnières invisibles. Comme son rival Xiaomi, le constructeur pourrait ainsi proposer un smartphone à la fois compact et…

Android 10 Q : quels smartphones Huawei seront mis à jour ?

Android 10 Q serait déployé sur 11 smartphones Huawei avant la fin du mois d’août 2019, révèle une fuite. Bientôt privé de licence, le constructeur chinois travaillerait d’arrache pied avec Google afin de proposer la mise à jour sur les…

EMUI 10 : premières images d’Android Q sur le Huawei P30 Pro

La première bêta d’EMUI 10 nous offre un aperçu d’Android Q sur le Huawei P30 Pro. Malgré ses soucis avec les Etats-unis, le constructeur continue de développer la prochaine version d’EMUI en interne. Une ROM entièrement fonctionnelle de l’OS vient…

Huawei : l’OS russe Aurora pour remplacer Android ?

Huawei testerait le système d’exploitation russe Aurora OS sur ses smartphones pour remplacer Android. Le gouvernement russe et Vladimir Poutine lui-même ont proposé cette solution au groupe chinois, qui développe en parallèle sa propre solution avec HongMeng OS. Huawei se…