5G : Nokia remplit son carnet de commandes à tour de bras grâce à l’affaire Huawei

Nokia a la cote depuis que Huawei est ciblé par les sanctions et les actions de lobby des États-Unis. Les opérateurs, notamment en Europe, préfèrent désormais passer commande au groupe finlandais pour leurs équipements de réseau 5G. Un choix considéré comme plus prudent au regard de l’actualité. 

nokia huawei 5g

Federico Guillen, président de l’activité clients de Nokia, a affirmé que le groupe finlandais avait désormais reçu un volume de commandes pour équipements de télécommunication 5G plus important que son concurrent Huawei, rapporte Reuters. Nokia a à ce jour réussi à obtenir 42 commandes pour des infrastructures liées à la prochaine génération de réseau mobile. Huawei en serait à 40, contre 19 pour Ericsson.

Nokia plus fort que Huawei et Ericsson

Les opérateurs ont tendance à se tourner de plus en plus vers Nokia pour équiper leurs cœurs de réseaux, se félicite Federico Guillen. La cadre ajoute « qu’il est un peu tôt pour quantifier cela mais le phénomène est observable depuis ces dernières semaines » et concernerait avant tous les marchés européens (T-Mobile, Telia) mais aussi internationaux (Softbank). Cela confirme que les malheurs de Huawei font les affaires de Nokia et d’Ericsson sur la 5G.

En Europe, Huawei n’a pas été officiellement sanctionné et ne le sera sans doute pas malgré les menaces des États-Unis visant à y faire interdire Huawei. Les Américains tentent d’intimider les Européens en les avertissant qu’ils risquent de moins bénéficier des informations de leurs services secrets s’ils n’excluent pas Huawei de leur marché. Diplomatiquement, l’Europe ne peut pas se le permettre vis-à-vis de la Chine et ne veut pas entrer dans une guerre commerciale comme les États-Unis.

C’est pourquoi Emmanuel Macron a indiqué que Huawei est bienvenu en France, publiquement en tout cas. Mais en coulisses, c’est en train de s’agiter. Il aurait été demandé aux opérateurs français de se chercher d’autres fournisseurs et d’endosser eux-même la responsabilité de la mise à l’écart du géant chinois des télécoms. Par ailleurs, les opérateurs s’opposent à une proposition de loi anti-Huawei très restrictive qui donne énormément de pouvoirs à l’Anssi, qui pourrait si le texte passe imposer ses choix d’équipementiers 5G dans certaines situations. De leur côté, les opérateurs estiment que Huawei propose un rapport qualité-prix et une expertise inégalés sur le marché et que se passer de lui pourrait avoir des conséquences sur la qualité et la vitesse de déploiement de la 5G en France.

Source : Reuters
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Electronics : le bénéfice opérationnel plonge de 56% au 3e trimestre

Samsung Electronics anticipe un plongeon de 56% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre 2019. Un résultat dû principalement à des difficultés dans un marché du semi-conducteur baissier depuis le début de l’année. La sortie du tunnel serait néanmoins proche.  Samsung Electronics enchaine…

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

Free pourrait lancer FreeBank, une banque mobile à la Orange Bank

Free aurait l’intention de lancer une banque mobile concurrente d’Orange Bank. Ce 13 septembre 2019, Iliad, maison mère de l’opérateur de Xavier Niel, a en effet obtenu un numéro d’identifiant permettant d’exercer une activité bancaire. Tout porte à croire que l’arrivée d’une « FreeBank » sur le marché soit imminent.  Iliad…