5G : Nokia remplit son carnet de commandes à tour de bras grâce à l’affaire Huawei

Nokia a la cote depuis que Huawei est ciblé par les sanctions et les actions de lobby des États-Unis. Les opérateurs, notamment en Europe, préfèrent désormais passer commande au groupe finlandais pour leurs équipements de réseau 5G. Un choix considéré comme plus prudent au regard de l’actualité. 

nokia huawei 5g

Federico Guillen, président de l’activité clients de Nokia, a affirmé que le groupe finlandais avait désormais reçu un volume de commandes pour équipements de télécommunication 5G plus important que son concurrent Huawei, rapporte Reuters. Nokia a à ce jour réussi à obtenir 42 commandes pour des infrastructures liées à la prochaine génération de réseau mobile. Huawei en serait à 40, contre 19 pour Ericsson.

Nokia plus fort que Huawei et Ericsson

Les opérateurs ont tendance à se tourner de plus en plus vers Nokia pour équiper leurs cœurs de réseaux, se félicite Federico Guillen. La cadre ajoute « qu’il est un peu tôt pour quantifier cela mais le phénomène est observable depuis ces dernières semaines » et concernerait avant tous les marchés européens (T-Mobile, Telia) mais aussi internationaux (Softbank). Cela confirme que les malheurs de Huawei font les affaires de Nokia et d’Ericsson sur la 5G.

En Europe, Huawei n’a pas été officiellement sanctionné et ne le sera sans doute pas malgré les menaces des États-Unis visant à y faire interdire Huawei. Les Américains tentent d’intimider les Européens en les avertissant qu’ils risquent de moins bénéficier des informations de leurs services secrets s’ils n’excluent pas Huawei de leur marché. Diplomatiquement, l’Europe ne peut pas se le permettre vis-à-vis de la Chine et ne veut pas entrer dans une guerre commerciale comme les États-Unis.

C’est pourquoi Emmanuel Macron a indiqué que Huawei est bienvenu en France, publiquement en tout cas. Mais en coulisses, c’est en train de s’agiter. Il aurait été demandé aux opérateurs français de se chercher d’autres fournisseurs et d’endosser eux-même la responsabilité de la mise à l’écart du géant chinois des télécoms. Par ailleurs, les opérateurs s’opposent à une proposition de loi anti-Huawei très restrictive qui donne énormément de pouvoirs à l’Anssi, qui pourrait si le texte passe imposer ses choix d’équipementiers 5G dans certaines situations. De leur côté, les opérateurs estiment que Huawei propose un rapport qualité-prix et une expertise inégalés sur le marché et que se passer de lui pourrait avoir des conséquences sur la qualité et la vitesse de déploiement de la 5G en France.

Source : Reuters
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020

Huawei a décidé de réduire sa production d’un tiers jusqu’en 2020, annonce Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android, le constructeur va en effet couper dans ses frais de production à hauteur de 30…

Xavier Niel investit dans Libra, la cryptomonnaie de Facebook

Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, ferait partie des investisseurs du projet Libra, la cryptomonnaie de Facebook, aux côtés de grands noms de la tech comme Uber, Spotify et Booking. Nommée Libra, elle devrait être lancée en 2020 et servira de…

Huawei abandonne son entreprise de câbles sous-marins

Huawei vient de céder 51% des parts de Huawei Marine Networks, une filiale spécialisée dans la pose de câbles sous-marins. Banni du marché américain et bientôt privé de licence Android sur décision de Donald Trump, le groupe chinois aurait décidé de faire…

Bitcoin : le cours s’envole et atteint un nouveau record

Après une année 2018 difficile, le Bitcoin connaît un sursaut en 2019. La crytomonnaie a enregistré une hausse spectaculaire dans la nuit du 26 au 27 mai. Elle atteint un record sur les douze derniers mois et frôle les 9 000 dollars.

Huawei refuse que la Chine bannisse Apple en représailles

Huawei ne veut pas que la Chine exclut Apple du marché chinois. Ren Zhengfei, fondateur et patron du groupe, s’oppose fermement à ce que son pays natal entame des représailles contre son rival américain suite au décret promulgué par Donald…