Maj. le 21 septembre 2019 à 14 h 43 min

C’est sans doute l’une des principales informations tech de la semaine : le tout nouveau flagship de Huawei, le Mate 30, a été présenté en confirmant l’absence des services Google. Le géant chinois a tout de même de gros objectifs de vente pour ce nouveau modèle.

Plutôt que d’utiliser le Play Store, Google Maps et les applications habituelles d’Android, les acheteurs de la série Huawei Mate 30 vont devoir passer par l’AppGallery et la suite HMS (Huawei Mobile Services). Qui plus est, comme nous vous le rapportions précédemment, il n’est pas prévu pour l’instant que ces modèles voient le jour sur le marché français. Cela ne refroidit pas le constructeur, qui prévoit le succès commercial de son nouveau haut de gamme.

Huawei a confiance en la force du marché chinois

Suite aux mesures mises en place par l’administration américaine depuis plusieurs mois, Huawei se voit dans l’interdiction de collaborer avec des entreprises basées aux États-Unis. Pour Richard Yu, le PDG de la branche grand public du constructeur, cette décision influencera surtout les ventes hors de Chine. Il pense cependant que les ventes chinoises devraient augmenter. Selon lui, et comme on a pu l’entrevoir lors de notre prise en main du Mate 30 Pro, l’appareil est « le flagship 5G le plus compétitif du monde ».

Huawei a déjà déplacé une partie de ses ressources pour compenser la baisse des ventes à l’échelle mondiale par une augmentation sur le territoire chinois. De quoi lui permettre d’établir un nouveau record le trimestre précédent, en vendant 36,4 millions d’unités (tous modèles confondus) uniquement dans ce pays.

La société a annoncé avoir livré plus de 17 millions de téléphones de la série P30 et plus de 16 millions d’appareils de la série Mate 20. Toutefois, ces modèles étaient vendus dans de nombreux pays et ils proposaient tout l’écosystème applicatif de Google. Avec un objectif de vente de 20 millions d’exemplaires pour la série Mate 30, Huawei se montre ambitieux et cherche de plus en plus à s’affirmer comme le nouveau numéro un mondial, même en étant privé d’accès au marché américain.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…

Huawei et Qualcomm peuvent de nouveau faire affaire malgré les sanctions

Huawei peut de nouveau s’approvisionner chez Qualcomm malgré les sanctions : le fondeur américain vient en effet d’obtenir une licence du gouvernement américain et compte bien sécuriser un contrat d’approvisionnement pluriannuel. Néanmoins des limites restent en place sur ce que…