Huawei affirme avoir raté de justesse la place de numéro 1 mondial en 2019

 

Huawei, très présent sur le salon de l'IFA 2019, est revenu sur l'effet des sanctions américaines sur ses ventes. Le constructeur chinois affirme avoir raté de peu ses objectifs – tout en restant sur un niveau de ventes équivalent à celui de 2018.

Richard Yu
Richard Yu / Maurizio Pesce via Flickr

Huawei était venu en force à Berlin sur le salon de l'IFA. Un salon Européen qui cristallise désormais les ambitions d'un constructeur pris dans le feu de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Richard Yu, l'un des dirigeants du groupe, a profité du salon pour accorder une interview au magazine Challenges. Il y revient notamment sur la place grandissante que prend l'IFA dans la stratégie de Huawei, la recherche d'alternatives à Android, ou encore l'impact des sanctions américaines sur les ventes du constructeur.

Huawei aurait pu être numéro 1 mondial en 2019 sans les sanctions américaines

Au risque de ne rien vous apprendre, la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine pousse Huawei à se rapprocher de l'Union Européenne. Richard Yu explique ainsi que “le marché européen est bien plus ouvert” à Huawei. Et que dans ce conteste, le CES de Las Vegas passe au second plan, vu que “le gouvernement américain […] a interdit [à Huawei]” d'y travailler.  Sur la question d'Android, Richard Yu explique que Huawei peut “choisir d'opter pour la version open source d'Android”.

Mais il ajoute que la firme cherche en ce moment “comment simplifier la vie au maximum des utilisateurs afin qu'ils puissent tout de même installer des applications facilement sur leurs smartphones”. Quant à l'effet de ces sanctions sur les ventes : “il est vrai que la décision américaine a eu une influence”, concède Richard Yu. Mais selon lui, le niveau de ventes est aujourd'hui le même qu'en 2018. Et de lancer : “si nous n’avions pas été sanctionnés pas les Etats Unis, on aurait été le premier constructeur mondial dans les smartphones dès cette année”.

Lire également : Huawei – Donald Trump refuse de négocier avec la Chine

Huawei ajoute ne pas avoir atteint son objectif de ventes de 300 millions de smartphones. Mais souligne garder une place solide de “numéro deux”.

Source : Challenges



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • accord clima bitcoin
    Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

    Des professionnels du Bitcoin, Ethereum et cryptomonnaies sont à la recherche d’un accord pour réduire l’énorme empreinte carbone du secteur. L’objectif est d’arriver des fermes de minages utilisant 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030, et d’atteindre 0 émissions de CO2 nettes…

  • signal envoyer cryptomonnaies
    Signal va permettre d’envoyer des cryptomonnaies à vos amis

    Signal développe un système de paiement qui permettra d’envoyer des cryptomonnaies à vos contacts. Sobrement baptisé Signal Payments, cet outil sera dans un premier temps cantonné au transfert d’une seule devise numérique, le MobileCoin. La fonctionnalité est d’ores et déjà disponible en beta…

  • amazon projet outlets
    Amazon voulait lancer des boutiques physiques pour brader ses produits invendus

    Avant la crise sanitaire mondiale, Amazon avait entrepris le projet de développer un réseau de points de vente physiques pour y vendre ses stocks de produits invendus. Ce réseau se serait composés de magasins permanents, mais également temporaires. Ces boutiques…

  • elon musk twitter
    Elon Musk promet d’envoyer la cryptomonnaie Dogecoin sur la lune

    Elon Musk a une nouvelle fois évoqué le Dogecoin, la cryptomonnaie lancée comme une blague, sur Twitter. Cette fois, le fantasque milliardaire s’est engagé à envoyer la devise numérique sur la lune grâce à SpaceX. Comme on pouvait s’y attendre,…

  • bitcoin
    Bitcoin : il se fait voler 600 000 dollars par une application certifiée sur l’App Store

    Une arnaque par une application certifiée Apple qui lui a coûté 600 000 dollars à Phillipe Christodoulou. Celle-ci s’est fait passer pour Trezor, une entreprise légitime qui stocke le portefeuille Bitcoin de ses clients. En rentrant ses identifiants, la victime s’est rendue…

  • paypal bitcoin
    PayPal permet enfin de payer en Bitcoin et cryptomonnaies

    PayPal l’avait promis en début d’année 2021. C’est désormais chose faite. Les utilisateurs américains peuvent dés maintenant régler leurs achats en Bitcoin, en Ethereum ou encore en LiteCoin. Paypal se charge de convertir les cryptomonnaies en dollars américain. Ces devises…

  • visa amex mastercard
    Visa va accepter les paiements en cryptomonnaies, comme Mastercard

    Visa va désormais accepter les paiements réalisés avec des cryptomonnaies. Dans un premier temps, l’émetteur de cartes bancaires va autoriser les transactions en USDC, un stablecoin basé sur le réseau Ethereum. L’annonce a provoqué une nouvelle envolée du cours du Bitcoin, de l’Ether et…

  • lugh stablecoin casino
    Le Groupe Casino lance Lugh, sa première cryptomonnaie adossée à l’euro

    Le Groupe Casino, avec l’aide de plusieurs entreprises comme la Société Générale, lance une nouvelle cryptomonnaie adossée à l’euro et baptisée Lugh. Cette stablecoin sera disponible dans un premier temps sur la plateforme Coinhouse. Comme vous le savez peut-être, les…

  • ethereum
    Ethereum : qu’est-ce que c’est, comment ouvrir un portefeuille et investir ?

    Ethereum est, après le Bitcoin, l’autre “crypto-star”. Basé lui aussi sur le système du Blockchain, Ethereum se distingue de ce dernier par le fait qu’il ne s’agit pas que d’une cryptomonnaie mais d’une plateforme pour échanger des NFT et mettre…

  • elon musk nft
    Elon Musk refuse de vendre un de ses tweets 1 million de dollars

    Elon Musk a annoncé lundi 15 mars 2021 la vente d’un de ses tweets sur les NFT (actifs dérivés d’Ethereum) sous forme d’un NFT. Or dès le lendemain et après une offre de plus d’un million de dollars, le PDG…