Huawei affirme avoir raté de justesse la place de numéro 1 mondial en 2019

Huawei, très présent sur le salon de l’IFA 2019, est revenu sur l’effet des sanctions américaines sur ses ventes. Le constructeur chinois affirme avoir raté de peu ses objectifs – tout en restant sur un niveau de ventes équivalent à celui de 2018.

Richard Yu
Richard Yu / Maurizio Pesce via Flickr

Huawei était venu en force à Berlin sur le salon de l’IFA. Un salon Européen qui cristallise désormais les ambitions d’un constructeur pris dans le feu de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Richard Yu, l’un des dirigeants du groupe, a profité du salon pour accorder une interview au magazine Challenges. Il y revient notamment sur la place grandissante que prend l’IFA dans la stratégie de Huawei, la recherche d’alternatives à Android, ou encore l’impact des sanctions américaines sur les ventes du constructeur.

Huawei aurait pu être numéro 1 mondial en 2019 sans les sanctions américaines

Au risque de ne rien vous apprendre, la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine pousse Huawei à se rapprocher de l’Union Européenne. Richard Yu explique ainsi que « le marché européen est bien plus ouvert » à Huawei. Et que dans ce conteste, le CES de Las Vegas passe au second plan, vu que « le gouvernement américain […] a interdit [à Huawei] » d’y travailler.  Sur la question d’Android, Richard Yu explique que Huawei peut « choisir d’opter pour la version open source d’Android ».

Mais il ajoute que la firme cherche en ce moment « comment simplifier la vie au maximum des utilisateurs afin qu’ils puissent tout de même installer des applications facilement sur leurs smartphones ». Quant à l’effet de ces sanctions sur les ventes : « il est vrai que la décision américaine a eu une influence », concède Richard Yu. Mais selon lui, le niveau de ventes est aujourd’hui le même qu’en 2018. Et de lancer : « si nous n’avions pas été sanctionnés pas les Etats Unis, on aurait été le premier constructeur mondial dans les smartphones dès cette année ».

Lire également : Huawei – Donald Trump refuse de négocier avec la Chine

Huawei ajoute ne pas avoir atteint son objectif de ventes de 300 millions de smartphones. Mais souligne garder une place solide de « numéro deux ».

Source : Challenges

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Electronics : le bénéfice opérationnel plonge de 56% au 3e trimestre

Samsung Electronics anticipe un plongeon de 56% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre 2019. Un résultat dû principalement à des difficultés dans un marché du semi-conducteur baissier depuis le début de l’année. La sortie du tunnel serait néanmoins proche.  Samsung Electronics enchaine…

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

Free pourrait lancer FreeBank, une banque mobile à la Orange Bank

Free aurait l’intention de lancer une banque mobile concurrente d’Orange Bank. Ce 13 septembre 2019, Iliad, maison mère de l’opérateur de Xavier Niel, a en effet obtenu un numéro d’identifiant permettant d’exercer une activité bancaire. Tout porte à croire que l’arrivée d’une « FreeBank » sur le marché soit imminent.  Iliad…