GTA 6 crée la polémique, les joueurs s’indignent de devoir incarner une femme

C'est la dernière annonce forte concernant GTA 6, le prochain épisode de la saga culte de Rockstar. Pour la première fois de l'histoire de la licence, les joueurs pourront incarner une femme. Sans surprise, de nombreux joueurs ont savoir leur mécontentement sur les réseaux sociaux, entre misogynie et justifications à deux ronds.

gta6 polémique perso féminin
Crédits : Rockstar

Si vous suivez l'actualité autour de GTA 6, le prochain mastodonte de Rockstar, vous savez peut-être que le journaliste réputé Jason Schreier a diffusé de nombreuses informations sur le jeu provenant de sources en interne.

L'auteur nous apprend notamment que Vice City fera son grand retour et qu'elle viendra donc remplacer Los Santos. Par ailleurs, la carte sera évolutive et d'autres villes/zones et missions solo seront rajoutées après le lancement du titre. La principale nouveauté reste toutefois l'intégration d'un protagoniste féminin, une première dans l'histoire “moderne” de la franchise, puisque le 1er opus proposait déjà de choisir d'incarner l'une des quatre femmes disponibles (sur huit personnages au total).

Comme l'explique Jason Schreier, ce choix découle directement du changement de politique interne de Rockstar, “qui a passé ces quatre dernières années à reconsidérer leur culture d'entreprise”. Le studio veut notamment proscrire les blagues sur les “groupes marginalisés” comme les femmes, la communauté LGBT+, les personnes non blanches en ou en situation d'handicap.

Jouer une femme dans GTA : un gros problème pour certains joueurs

Et comme vous pouvez vous en douter, la nouvelle n'a pas fait que des heureux, comme en témoigne le nombre impressionnants de commentaires négatifs et misogynes (appelons un chat un chat) sur Twitter et d'autres réseaux sociaux.

On se retrouve avec des réactions sans équivoque du type : “Putain, j'ai pas envie de jouer une femme…”, “Ça fait dix ans que j'attends cette suite et on annonce ça ? La fraude, on va faire le ménage à chaque mission” ou encore “On ne pourra plus faire de créneaux”. 

Il faut rappeler que de nombreuses licences vidéoludiques à succès reposent sur des personnages féminins forts comme The Last of Us Part II, les jeux Horizon, la saga des Tomb Raider, ou encore Control du studio finlandais Remedy sans oublier Forspoken qui doit arriver l'année prochaine sur PS5. En d'autres termes, cette polémique ne fait que refléter l'ultra masculinité de la licence GTA, et ce n'est pas plus mal que Rockstar ait décidé d'y mettre un terme.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !