Google+ c’est fini : le réseau social a fermé dans l’indifférence des internautes

 

Comme annoncé depuis plusieurs mois, Google+ a effectivement fermé ses portes le mardi 2 avril 2019. Et ce n’est pas comme si la vie s’arrêtait pour des milliers d’internautes. C’est dire que le réseau social n’a pas réussi à s’imposer aux côtés des mastodontes de la catégorie.

Goolge + a fermé ce 2 avril 2019

Lorsque Facebook, Instagram, WhatsApp ou encore Snapchat tombent en panne, c’est tout Internet qui tremble. Google+ vient de fermer et cela s’est passé dans l’indifférence générale. Très peu d’utilisateurs avaient en effet adopté le réseau social. On ne peut pas reprocher à Google de ne pas tenter des choses.

De nombreux services et applications populaires sont nés du laboratoire d’idées du géant de Mountain View, à tel point qu’il est quasiment impossible aujourd’hui de se passer de Google. Mais à côté des grands succès de l’entreprise, il y a aussi de nombreux projets qui se sont soldés par un échec.

Google+ : l’histoire n’a duré que huit ans

Google+ avait été lancé le objectif de devenir le principal concurrent de Facebook. À la fin de l’année 2011, Google revendiquait 60 millions d’utilisateurs actifs, puis 110 millions en 2015. On est loin de la base d’utilisateurs de Facebook bien que ces chiffres paraissaient déjà plutôt encourageants. Mais le véritable problème de Google+ résidait dans le manque d’engagement des utilisateurs.

En effet, une étude publiée en 2012 pointait déjà du doigt le faible temps passé sur le réseau social. Il n’était que de 3 minutes par mois en moyenne et par utilisateur contre 6 minutes à l’époque pour Facebook. Google reconnaîtra au moment de l’annonce de la fermeture du service que 90% des sessions utilisateurs duraient moins de 5 secondes.

L’entreprise avance également une autre raison à la fermeture du réseau social. Une importante faille de sécurité qui a pu exposer les données des utilisateurs a été découverte en 2018. Google a déclaré n’avoir trouvé aucune évidence qui indique que le bug a été effectivement exploité par des personnes malveillantes. Mais une chose est sure, cette faille a contribué à précipiter Google+ vers sa fermeture.

 

Google+ n’est plus accessible, mais sa suppression va durer encore plusieurs mois

Lorsqu’on se rend sur Google+, on est désormais accueilli par un message qui annonce que le service n’est plus disponible. Impossible de consulter les publications ou les images. Toutefois, il reste encore possible de télécharger les données personnelles pour les utilisateurs qui ne l’avaient pas encore fait. Plus d’informations sur cette page. Mais il est important de préciser que la fermeture de l’application marque le début d’une longue fin, avec la suppression progressive des données sur les serveurs de Google.

La firme nous apprend que le processus qui a déjà commencé va durer encore quelques mois. À partir de maintenant les utilisateurs n’ont donc plus la garantie qu’ils pourront récupérer toutes leurs données. Enfin, rappelons que Google+ n’est pas la seule application de Google à avoir fermé le 2 avril. C’est aussi le cas de Inbox By Gmail, le client de messagerie qui n’est désormais plus accessible.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Facebook
Covid-19 : Facebook part en guerre contre les fake news des antivaccin

Facebook va accentuer sa lutte contre les antivaccins. Le réseau social promet en effet d’être beaucoup plus attentif à la désinformation sur le sujet, un peu plus d’un mois après avoir banni les publicités militant contre les vaccins. Facebook veut…

Facebook
Facebook : 40 États américains portent plainte contre le réseau social

Facebook est accusé de pratiques anticoncurrentielles par 40 États américains. Une plainte contre le réseau social pour violations des lois antitrust sera déposée dans le courant de la semaine prochaine. Comme les autres entreprises des GAFA, Facebook est dans le collimateur des autorités américaines. Les GAFA (Google-Amazon- Facebook…