Maj. le 10 octobre 2019 à 17 h 59 min

Le Galaxy S11 apporterait une série d’innovations majeures en photo : Samsung opterait pour des capteurs plus grands avec une définition accrue – mais aussi un nouveau système d’ouverture variable grâce à des lentilles « liquides », un zoom optique accru, et vraisemblablement un nouvel ensemble de capteurs ToF qui devraient pousser les capacités photographiques du smartphone à la pointe de ce qu’il est possible de faire aujourd’hui. 

Galaxy S11

Ce ne sont à ce stade que des rumeurs, mais le généralement bien informé @IceUniverse suggère dans un tweet que le Galaxy S11 fera un bon en avant inédit en photo. Inédit par son ampleur, mais aussi par rapport à la concurrence : Samsung adopterait cette année une série de technologie innovantes, résultat de ses acquisitions et de ses travaux de recherche et développement ces dernières années.

Galaxy S11 : sera-t-il un champion de la photo ?

Il y aurait d’abord du changement dans le système d’ouverture variable : jusqu’à présent, les derniers smartphones Samsung ne proposaient que de passer de f/1.5 à f/2.4. Le Note 10 devait ajouter une troisième ouverture, mais ce n’est finalement pas le cas. Ce que de nombreux fans de la marque soupçonnent, c’est que Samsung choisisse finalement d’adopter un nouveau système de lentilles « liquides », permettant davantage de points d’ouverture sans recourir à un système mécanique plus complexe.

L’idée est donc d’utiliser un liquide en guise d’élément optique – et d’en faire varier la courbure en y appliquant une tension électrique. Cette suggestion ne vient pas de nulle part : Samsung travaille depuis des années avec une firme, Varioptics, pour développer ce genre de dispositifs optiques. Varioptic a été racheté en 2017 par Corning (qui fabrique entre autres les verres Gorilla Glass) – alors que Samsung a annoncé à peu près au même moment un partenariat stratégique.

Une vidéo en fin d’article permet de se figurer le fonctionnement de ce dispositif : une goutte d’huile est déposée dans une phase aqueuse conductrice, sur un matériau isolant, qui recouvre lui-même une électrode métallique. Lorsqu’une tension est appliquée sur les électrodes, la courbure de la goutte d’huile change de manière prévisible. Cette goutte peut ainsi servir d’élément variable que ce soit pour grossir une image ou faire entrer plus ou moins de lumière dans le capteur.

Par ailleurs on s’attend à ce que Samsung utilise ses nouveaux capteurs 64 Mp et 108 Mp. Des capteurs plus gros mais que le constructeur devrait surtout employer pour créer des images par downsampling et « pixel binding » – des méthodes algorithmiques qui permettent de créer des clichés plus lumineux et avec moins de bruit – surtout dans des conditions de basse luminosité.

Lire également : Galaxy S11 – le nom de code serait Picasso, voici les premières informations

Enfin, Samsung serait en train de construire une ligne de production dédiée aux capteurs ToF – qui servent à donner des informations précises sur la profondeur de champ et à donc améliorer le retraitement automatisé des images. Un capteur que l’on trouve déjà dans le Note 10+. Pensez-vous que Samsung peut reprendre l’avantage sur son concurrent Huawei en matière de photo ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : PhoneArena, @IceUniverse via Twitter

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Galaxy S11 : l’écran 120 Hz est déjà confirmé

Les Galaxy S11 seront visiblement équipés d’un écran au taux de rafraîchissement de 120 Hz. Un célèbre leaker a en effet découvert dans le code de la dernière beta de la surcouche One UI 2.0 un menu permettant de régler la…