Facebook Libra : la France n’autorisera pas la cryptomonnaie sur le sol européen

 

La Libra de Facebook n'a pas du tout les faveurs du Ministre de l'Economie : Bruno Le Maire a annoncé que dans tous les cas, la France refuserait toute autorisation sur le sol européen, invoquant la “souveraineté monétaire des Etats”. Le ministre craint en effet des conséquences sur l'équilibre financier mondial, et la menace du blanchiment d'argent ou du soutient potentiel au terrorisme. 

Libra Bruno Le Maire
Bruno Le Maire devant le logo de Libra / Twitter + Phonandroid

La France s'opposera bien à l'arrivé de la cryptomonnaie Libra sur le sol Européen. C'est ce qu'a déclaré Bruno Le Maire dans son discours d'ouverture d'une conférence de l'OCDE justement axée sur les défis liés aux crypto-monnaies. « Je veux le dire avec beaucoup de clarté : dans ces conditions, nous ne pouvons pas autoriser le développement de la Libra sur le sol européen », a déclaré le ministre, dont les propos sont retranscrits par 20 Minutes. Et d'ajouter : « toute défaillance dans le fonctionnement de cette monnaie, dans la gestion de ses réserves pourrait créer des désordres financiers considérables ».

Libra : la France dit NON à la cryptomonnaie de Facebook

Le ministre redoute au moins trois dangers liés au développement de cette cryptomonnaie. Le premier, c'est que la Libra se substitue aux devises d'Etats en crise. Le risque n'a d'ailleurs désormais plus rien de virtuel : lors de la crise grecque, en 2015, les observateurs ont pu constater une hausse significative de la demande en Bitcoin – et donc de son cours. Cinq années plus tard, le sujet des cryptomonnaies est moins confidentiel, et on peut tout à fait craindre un recours plus massif des populations en cas de crise. Néanmoins, on peut déjà objecter que même en l'absence de Libra, le risque subsiste au travers des cryptomonnaies concurrentes.

Ce que semble craindre ici le ministre est en réalité davantage la capacité de Facebook à rendre le recours à sa cryptomonnaie particulièrement trivial, ce qui pourrait amplifier des phénomènes déjà constatés par le passé. L'autre crainte du ministre, c'est que la Libra favorise le blanchiment d'argent. A priori l'un des intérêts des cryptomonnaie est leur capacité à la fois à rendre les transactions plus transparentes – pour mieux assurer leur authenticité dans la blockchain – et opaques, puisqu'il n'est pas nécessaire de transmettre des documents d'identification à quelque organisme que ce soit pour se créer un porte-monnaie.

Ce qui ne signifie pas, pour autant, qu'il soit toujours impossible de remonter aux auteurs de transactions à l'issue d'une enquête. Mais de facto les caractéristiques de ces cryptomonnaies impliquent qu'elles peuvent favoriser le blanchiment – alors même que l'une des missions du ministère de l'Economie est de lutter contre cette pratique. Enfin, en offrant un moyen de paiement décentralisé, sans frontières, hors du contrôle des Etats, Bruno Le Maire craint que la Libra devienne un moyen de financer le terrorisme. La position fermée de la France sur l'arrivée de la cryptomonnaie – que Facebook compte lancer en 2020 – a toutes les chances de contrecarrer les ambitions de Mark Zuckerberg.

Lire également : Facebook fait l'unanimité contre lui au G7 avec Libra, les Etats n'ont plus confiance

Le climat général en Europe est comme dans le reste du monde (y compris aux Etats-Unis) plutôt hostile à cette nouveauté d'un géant américain qui s'est à maintes reprises illustré par des scandales autour de ses pratiques. D'ailleurs il n'est plus du tout exclu que Facebook finisse par renoncer de lui-même à ce projet démesuré. Pensez-vous que les craintes de Bruno Le Maire soient justifiées ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : 20 Minutes



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • rr crypto
    RR Crypto : ce fonds d’investissement français a disparu avec 60 millions d’euros en cryptomonnaies

    RR Crypto, un fonds d’investissement français spécialisé dans les cryptomonnaies, s’est évaporé dans la nature avec les avoirs de ses 4 500 membres. L’intégralité des fonds investis par les épargnants a en effet disparu après une prétendue “réinitialisation” du portefeuille…

  • bitcoin chine interdiction
    Pourquoi le cours du Bitcoin, de l’Ether et du Dogecoin s’effondre

    Le Bitcoin, l’Ether, le Dogecoin et la plupart des cryptomonnaies enregistrent une forte baisse de leur cours. Aux origines de cette nouvelle phase baissière, on trouve les nouvelles menaces de régulation formulées par la Chine. Rappelant une position adoptée depuis 2017,…

  • bitcoin chine electricite
    Bitcoin : La Chine plonge dans le noir les fermes de minage

    La Chine continue de sévir face aux mineurs de cryptomonnaies. Après avoir interdit le minage dans plusieurs régions clés du pays, le gouvernement chinois traque désormais les récalcitrants. Les autorités exigent d’ailleurs que les fournisseurs d’électricité coupent le courant des…

  • ledger clé usb factice
    Ces fausses clés USB envoyées par la poste menacent de voler vos bitcoins

    Des pirates envoient de fausses clés USB par la poste aux clients de Ledger. Ces appareils factices imitent les portefeuilles physiques de la marque française dans l’espoir de dérober les cryptomonnaies des utilisateurs. Les escrocs derrière cette opération exploitent des…

  • accord clima bitcoin
    Bitcoin : bannis de Chine, des mineurs de BTC migrent au Texas

    La Chine a finalement banni les fermes de minage de Bitcoin (BTC) de son sol. Chassés par les forces de l’ordre chinoises, les mineurs ont migré vers d’autres pays plus ouverts aux cryptomonnaies. Apparemment, de nombreux mineurs ont choisi de…

  • elon musk tesla
    Elon Musk continue d’influencer le cours du Bitcoin à la force de ses tweets

    Encore un tweet d’Elon Musk qui fait bondir le cours du Bitcoin. Le patron de Tesla a annoncé sur Tweeter que, contrairement aux rumeurs, sa société n’a vendu que 10 % de ses possessions en cryptomonnaie, ce qui a visiblement rassuré…

  • tesla virer elon musk
    Tesla va accepter les paiements en Bitcoin quand la cryptomonnaie polluera moins

    Tesla ne tourne pas le dos au Bitcoin. Elon Musk, fondateur de la firme automobile, s’est engagé à accepter les paiements en cryptomonnaies dès que le minage de Bitcoin s’appuiera sur de l’énergie verte et renouvelable.  En février dernier, Tesla…

  • bitcoin
    Le cours du Bitcoin risque de s’effondrer autour des 20 000 dollars

    Le cours du Bitcoin risque de s’approcher du seuil des 20 000 dollars dans un avenir proche, mettent en garde des analystes financiers. Après une hausse fulgurante au delà des 60 000 dollars, la mère des cryptomonnaies a été plombée…

  • bitcoin
    Le Bitcoin est “une arnaque contre le dollar”, selon Donald Trump

    Donald n’aime pas vraiment le Bitcoin, qui selon lui menace la suprématie du dollar américain. Il s’agit là du seul vrai argument de l’ancien président qui n’apprécie par qu’il existe une compétition entre les monnaies. Les experts, de leur côté,…

  • anonymous elon musk bitcoin
    Les Anonymous accusent Elon Musk de manipuler le cours des cryptomonnaies

    Les Anonymous menacent Elon Musk ! D’après les pirates, le fondateur de Tesla a sciemment manipulé le cours du Bitcoin et des cryptomonnaies pour servir ses propres interêts, au détriment des petits investisseurs.  En l’espace de quelques mois, Elon Musk…