Maj. le 30 septembre 2019 à 15 h 28 min

La Libra de Facebook n’a pas du tout les faveurs du Ministre de l’Economie : Bruno Le Maire a annoncé que dans tous les cas, la France refuserait toute autorisation sur le sol européen, invoquant la « souveraineté monétaire des Etats ». Le ministre craint en effet des conséquences sur l’équilibre financier mondial, et la menace du blanchiment d’argent ou du soutient potentiel au terrorisme. 

Libra Bruno Le Maire
Bruno Le Maire devant le logo de Libra / Twitter + Phonandroid

La France s’opposera bien à l’arrivé de la cryptomonnaie Libra sur le sol Européen. C’est ce qu’a déclaré Bruno Le Maire dans son discours d’ouverture d’une conférence de l’OCDE justement axée sur les défis liés aux crypto-monnaies. « Je veux le dire avec beaucoup de clarté : dans ces conditions, nous ne pouvons pas autoriser le développement de la Libra sur le sol européen », a déclaré le ministre, dont les propos sont retranscrits par 20 Minutes. Et d’ajouter : « toute défaillance dans le fonctionnement de cette monnaie, dans la gestion de ses réserves pourrait créer des désordres financiers considérables ».

Libra : la France dit NON à la cryptomonnaie de Facebook

Le ministre redoute au moins trois dangers liés au développement de cette cryptomonnaie. Le premier, c’est que la Libra se substitue aux devises d’Etats en crise. Le risque n’a d’ailleurs désormais plus rien de virtuel : lors de la crise grecque, en 2015, les observateurs ont pu constater une hausse significative de la demande en Bitcoin – et donc de son cours. Cinq années plus tard, le sujet des cryptomonnaies est moins confidentiel, et on peut tout à fait craindre un recours plus massif des populations en cas de crise. Néanmoins, on peut déjà objecter que même en l’absence de Libra, le risque subsiste au travers des cryptomonnaies concurrentes.

Ce que semble craindre ici le ministre est en réalité davantage la capacité de Facebook à rendre le recours à sa cryptomonnaie particulièrement trivial, ce qui pourrait amplifier des phénomènes déjà constatés par le passé. L’autre crainte du ministre, c’est que la Libra favorise le blanchiment d’argent. A priori l’un des intérêts des cryptomonnaie est leur capacité à la fois à rendre les transactions plus transparentes – pour mieux assurer leur authenticité dans la blockchain – et opaques, puisqu’il n’est pas nécessaire de transmettre des documents d’identification à quelque organisme que ce soit pour se créer un porte-monnaie.

Ce qui ne signifie pas, pour autant, qu’il soit toujours impossible de remonter aux auteurs de transactions à l’issue d’une enquête. Mais de facto les caractéristiques de ces cryptomonnaies impliquent qu’elles peuvent favoriser le blanchiment – alors même que l’une des missions du ministère de l’Economie est de lutter contre cette pratique. Enfin, en offrant un moyen de paiement décentralisé, sans frontières, hors du contrôle des Etats, Bruno Le Maire craint que la Libra devienne un moyen de financer le terrorisme. La position fermée de la France sur l’arrivée de la cryptomonnaie – que Facebook compte lancer en 2020 – a toutes les chances de contrecarrer les ambitions de Mark Zuckerberg.

Lire également : Facebook fait l’unanimité contre lui au G7 avec Libra, les Etats n’ont plus confiance

Le climat général en Europe est comme dans le reste du monde (y compris aux Etats-Unis) plutôt hostile à cette nouveauté d’un géant américain qui s’est à maintes reprises illustré par des scandales autour de ses pratiques. D’ailleurs il n’est plus du tout exclu que Facebook finisse par renoncer de lui-même à ce projet démesuré. Pensez-vous que les craintes de Bruno Le Maire soient justifiées ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : 20 Minutes

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
La Banque de France va tester une cryptomonnaie nationale dès 2020

La Banque de France veut créer une cryptomonnaie nationale, et annonce le lancement de tests dès l’année 2020. Initialement cette monnaie numérique sera principalement réservée aux grosses transactions, mais pourrait peu à peu se muer en une sorte d’euro électronique….

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

Libra : Facebook pourrait annuler le lancement de sa cryptomonnaie

Facebook devrait décaler, voire pourrait purement annuler le lancement de sa cryptomonnaie Libra. La firme de Mark Zuckerberg admet que le chantier technologie est gigantesque et qu’elle manque d’expérience et d’expertise en la matière. Sans parler de la défiance des…

Libra : Mark Zuckerberg défend la cryptomonnaie de Facebook

Libra ne doit pas susciter d’inquiétudes, estime Mark Zuckerberg. Le patron de Facebook explique que le projet est sûr, stable et bien régulé. Il s’en est assuré en tissant des partenariats avec des poids lourds de la tech, des télécoms…

Libra : gare aux arnaques qui se multiplient avant même son lancement

Libra, la cryptomonnaie de Facebook n’est pas encore lancée que des arnaques se multiplient sur Internet. Des sites web frauduleux poussent comme des champions pour escroquer les internautes. Aucune plateforme officielle ne propose encore d’acheter ou même de pré-commander des…

Le Bitcoin consomme plus d’électricité que la Suisse

Le Bitcoin consomme davantage d’électricité tous les ans que la Suisse, révèle une étude. Pour sensibiliser les utilisateurs de cryptomonnaies à la question de l’énergie, des chercheurs ont mis en ligne un vaste comparateur. Le site contient des données étonnantes…

Xavier Niel investit dans Libra, la cryptomonnaie de Facebook

Xavier Niel, le fondateur d’Iliad, ferait partie des investisseurs du projet Libra, la cryptomonnaie de Facebook, aux côtés de grands noms de la tech comme Uber, Spotify et Booking. Nommée Libra, elle devrait être lancée en 2020 et servira de…