Les États-Unis menacent de sévir contre les stablecoins

 

Les États-Unis menacent d'imposer des restrictions aux entreprises derrière les stablecoins, ces cryptomonnaies adossées à une monnaie fiduciaire. D'après certains organismes fédéraux, les devises numériques garanties par le dollar, comme l'USDT, représentent un danger pour la stabilité financière du pays.

etats unis réguler stablecoins

Les États-Unis envisagent de réguler les stablecoins, rapportent nos confrères de Bloomberg. Citant des informations fournies par trois personnes proches du dossier, le média affirme que le département du Trésor et d'autres organismes fédéraux  se préparent actuellement à lancer “un examen par le Conseil de surveillance de la stabilité financière”. L'examen pourrait aboutir à des restrictions accrues pour le secteur des cryptomonnaies.

Pour mémoire, un stablecoin est une cryptomonnaie adossée à une monnaie fiduciaire, généralement le dollar américain. De facto,  le cours des devises numériques garanties par une devise fiat (dollar, euro…) est stable. Ces devises sont imperméables à la volatilité qui caractérise le Bitcoin ou les autres cryptomonnaies du marché. Pour garantir la stabilité du cours, chaque stablecoin est garanti par une réserve d'argent, composé de liquidités ou d'autres biens.

Lire aussi : Mastercard va accepter les paiements en stablecoins

Les stablecoins représenteraient un danger pour l'économie

Les stablecoins sont essentiels à l'écosystème des cryptomonnaies. Ils permettent aux investisseurs de sécuriser une partie de leurs gains quand le marché se retourne, de générer des intérêts élevés et servent d'intermédiaires sur la plupart des plateformes de trading, dont l'incontournable Binance. Actuellement, les stablecoins en circulation valent jusqu'à 120 milliards de dollars. Parmi les stablecoins principaux, on trouve l'USDC, l'USDT ou encore Lugh, la première cryptomonnaie adossée à l'euro.

D'après les autorités américaines, les stablecoins représentent un danger potentiel pour la stabilité financière de la nation. Le Trésor américain s'est surtout intéressé au cas de Tether, l'entreprise derrière l'USDT. Pour garantir la stabilité de son stablecoin, Tether s'appuie sur des obligations d'entreprises. Des entreprises émettent régulièrement des dettes sous forme d'obligations. Aux dernières nouvelles, l'USDT est garanti à hauteur de 9% avec la dette des entreprises. Le Trésor des Etats-unis craint qu'un effondrement du marché des cryptomonnaies nuisent aux firmes ayant contracté une dette auprès de Tether.

Ce tour de vis fait suite aux pressions exercées par plusieurs sénateurs. Récemment, la démocrate Elizabeth Warren avait notamment exigé que le département du Trésor agisse d'urgence et utilise “son autorité légale pour faire face aux risques des cryptomonnaies”. Elle souhaitait même que la Réserve Fédérale des Etats-Unis interdise aux banques de “détenir des dépôts en espèces qui garantissent des stablecoins”. 

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !