eSIM : Bouygues Telecom dévoile les tarifs de la carte SIM virtuelle en attendant son lancement

 

Bouygues Telecom a intégré l’eSIM dans son catalogue, révélant le prix que l’opérateur demandera à ses abonnés pour activer une de ces cartes virtuelles. Selon les forfaits, activer une eSIM pourra coûter entre 10 et 30 euros. En revanche, l’opérateur n’a toujours pas annoncé une nouvelle date de lancement du service.

bouygues telecom boutique

Orange a été le premier opérateur français à intégrer l'eSIM dans son catalogue. Il a été suivi il y a quelques mois par SFR. L’opérateur au carré rouge aurait dû être suivi par Bouygues Telecom au printemps 2020, mais ce dernier a mis en pause le déploiement de ce service dans son réseau. Mais la crise du coronavirus et le confinement des Français ont forcé Bouygues Telecom à remettre à plus tard ce lancement.

Aucune nouvelle date n’a été officialisée pour le déploiement de l’eSIM. Cependant, Bouygues Telecom semble avancer sur le sujet. En effet, la carte SIM virtuelle a trouvé sa place dans le catalogue de l’opérateur, révélant ainsi le prix que ce dernier demandera à ses clients pour en activer une.

Nous apprenons ainsi que l’activation d’une carte eSIM coûtera aussi cher que celle d’une carte SIM normale avec un forfait Sensation (avec ou sans avantage smartphone). Soit 10 euros, comme chez SFR. Il aurait été logique que le prix soit moins élevé (puisque l’eSIM est virtuelle). Mais non. Notez que le montant demandé ne change pas si l’activation est en ligne ou en boutique.

Pas le même traitement qu'une SIM chez B&YOU

Notez que les abonnés aux forfaits B&You ne seront pas logés à la même enseigne. Ils devront débourser 30 euros, soit le même tarif qu’une carte SIM quand elle est activée en boutique (contre 5 euros seulement quand elle activée sur Internet). Notez d’ailleurs qu’une eSIM B&You ne pourra être activée qu’en boutique, contrairement à une SIM B&YOU qui peut être activée à distance.

L’eSIM, c’est un peu l’avenir de la carte SIM. Elle est virtuelle et peut être intégrée à un accessoire connecté (comme une montre connectée). Elle ne dépend pas d’un opérateur (même si l’infrastructure de ce dernier doit être compatible). Et elle permet aux smartphones compatibles de devenir « dual SIM » sans avoir besoin d’un double port, réduisant la place nécessaire dans le châssis. Ce qui va dans le sens de l’optimisation du design.

Source : Bouygues Telecom



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !