Disney+ : mon test et avis sur la nouvelle plateforme de streaming concurrente de Netflix

Maj. le 13 septembre 2019 à 20 h 01 min

Disney+, la nouvelle plateforme de streaming concurrente de Netflix est d’ores et déjà disponible en test aux Pays-Bas. Étant sur place, j’ai pu tester le nouveau service en avant-première. Voici mes premières impressions. 

Disney+

Surprise : alors que Disney+ devait initialement être lancé au mois de novembre 2019, nos amis néerlandais bénéficient d’un accès à la plateforme en avant-première ! J’ai donc installé l’application sur mon smartphone et me suis créé immédiatement un compte.

Prix et date de sortie

Page d'accueil Disney+

Disney+ sera disponible aux États-Unis et au Canada à partir du mardi 12 novembre 2019 et en Australie et en Nouvelle-Zélande dès le 19 novembre 2019. En Europe, le service est déjà disponible aux Pays-Bas en bêta avec un lancement officiel le 12 novembre, en même temps que les États-Unis. Disney+ devrait être lancé dans l’ensemble des pays d’Europe de l’Ouest – dont la France – d’ici le mois de mai 2020.

Le prix de l’abonnement en France n’est pas encore connu. Mais pendant la phase de bêta aux Pays-Bas, Disney propose deux mois d’abonnement gratuits, puis un forfait à 6,99 € par mois ou 69,99 € par an. L’offre à l’année devient intéressante à partir de 12 mois d’abonnement. En payant au mois vous paierez en effet 83,88 € sur l’année au total, contre seulement 69,99 € d’un coup si vous optez pour l’abonnement annuel. Un grand merci à Boulet corp pour cette précision (cf. commentaires).

Comment accéder au service

Accéder à Disney+

Si vous vous trouvez dans un pays où le service est disponible – ce qui est le cas des Pays-Bas où je me trouve – Disney+ est accessible de plusieurs manières. Vous pouvez télécharger une application sur votre smartphone (Android ou iOS), tablette, Apple TV, Android TV ou directement accéder au service via votre navigateur, comme vous en avez sans doute pris l’habitude avec Netflix ou Amazon Prime Video.

Application Disney+

Lors de votre première connexion, il vous faudra bien évidemment créer un compte. Je suis passé par l’application iOS : le service ne requiert que très peu d’informations – votre adresse email, un mot de passe, et c’est à peu près tout. Dans mon cas, au-delà des deux mois gratuits, l’abonnement de 6,99 € par mois sera ajouté à la facture de mon opérateur.

Lire également : Disney+ – la liste des appareils compatibles au lancement

Contrairement à Netflix, le service ne propose pas de questionnaire lors du premier accès pour mieux comprendre vos goûts et personnaliser tout ou partie de l’interface.

L’interface web de Disney+

On vous le disait, il y a plusieurs manières d’accéder à Disney+. On commence donc par l’une des plus simples, c’est à dire via le navigateur internet de votre ordinateur. Pour ainsi accéder à Disney+, il faut simplement se rendre sur la page https://www.disneyplus.com.

Interface Disney+

L’interface est pensée pour être simple, intuitive et dépouillée. Tout en haut, on trouve un menu de navigation, avec un bouton Home, Rechercher, Liste de lecture, puis un raccourci vers les films et les séries. Tout à droite, dans un emplacement familier, vous trouverez votre avatar, avec un lien vers un menu permettant de changer de profil.

Profil Disney+

Notez d’ailleurs que vous pouvez créer des profils « enfants » qui restreignent la sélection à des contenus pour toute la famille.

Contrôle parental Disney+

C’est également par ce menu que vous pourrez accéder à votre Compte, où vous pouvez changer vos données de facturation et gérer votre abonnement. Vous trouverez également là un raccourci vers des pages d’aide, par ailleurs très claires, avec force de moteur de recherche, boutons d’accès rapide à des requêtes populaires, et liste de questions courantes, le tout sur la même page.

Design Disney+

Mais revenons sur la page d’accueil. En dessous du menu dont nous venons de parler, un carrousel en pleine largeur met en avant une poignée de contenus Disney (Les Indestructibles, Free Solo, Avengers Infinite Wars, La Princesse des Neiges et Star Wars le Réveil de la Force, au moment où nous écrivons ces lignes).

Juste en dessous, des vignettes permettent de n’afficher que des contenus Disney, Pixar, Marvel, Star Wars ou National Geographic. Le reste de la page ressemble beaucoup à Netflix : les contenus sont présentés les uns à côté des autres, dans des rangées que l’on peut faire défiler latéralement. Chaque rangée correspond à une sélection thématique.

Catalogue Disney+

Sur notre page d’accueil, nous avons ainsi, de haut en bas : Films à succès (Hit Movies dans notre version, car tout est pour l’instant en anglais), Recommandé pour vousSorti du coffre (Out of the Vault en VO, principalement des films classiques de Disney), Séries et Films Disney ChannelExplorez notre monde (essentiellement des documentaires National Geographic),  Classiques réimaginés (des remakes modernes de classiques Disney), Tiré d’une histoire vraiePour les EnfantsComédies musicalesVoyagez jusqu’à l’épisode IX (avec tous les Star Wars), Bêtes et monstresFilms Nostalgiques4K UHD et HDR et Documentaires.

Star Wars Disney+

Cliquer sur un contenu ne lance pas immédiatement la lecture. À la place, on accède à une page qui, elle, comporte un bouton de lecture, un bouton + pour ajouter le contenu à votre liste de films et séries à regarder plus tard, un résumé succinct de l’intrigue, et trois onglets – Contenus apparentésExtras et Détails – qui proposent, dans l’ordre, des suggestions de contenus à regarder, les bandes-annonces, scènes coupées et autres goodies, et la fiche technique du film avec une description légèrement plus longue.

Lecteur web Disney+

Le lecteur web est assez classique, surtout si vous avez l’habitude de jongler entre Netflix, Prime Video et OCS. Lors des premières secondes de la lecture d’un contenu, un avertissement sur l’âge recommandé et ce que des enfants risquent de trouver choquant s’affiche en haut à gauche. Tout à droite, on a un logo Disney+ ; qui, on vous rassure, disparait au bout de quelques secondes.

Sous-titres Disney+

Il est par la suite remplacé par un menu permettant de sélectionner la langue de la piste audio et d’éventuels sous-titres.

Personnaliser sous-titres Disney+

Petit plus : on trouve dans ce menu, un sous-menu permettant de personnaliser les sous-titres. On peut ainsi changer leur taille, couleur, ainsi qu’ajouter un éventuel fond noir ou coloré. Ce menu permet également de rendre la fenêtre visible, avec des réglages de couleur et d’opacité.

Tout en bas du player, on trouve un slider de lecture classique, avec au centre les boutons de lecture / pause, ainsi que des boutons permettant d’avancer ou de reculer de 10 secondes. Enfin tout à droite, on trouve un bouton volume ainsi qu’un bouton permettant de passer en mode plein écran.

Je dispose ici d’une connexion internet plutôt modeste pour les Pays-Bas, à 40 Mb/s – que nous partageons entre une dizaine d’appartements. Je constate souvent des ralentissements sur Youtube, pour vous donner une idée de sa qualité. Pourtant la lecture de la vidéo est quasiment immédiate et en qualité HD (c’est le maximum que peut afficher mon écran externe).

Disney+ : l’application

Application iOS Android Disney+

L’interface de l’application iOS reprend largement le design et la disposition de l’interface web. Nous ne reviendrons donc pas sur l’agencement des contenus sur la Home.

Disney+ iOS

Il y a néanmoins quelques petites différences. Tout en haut de la fenêtre, par exemple, on ne trouve plus de menu de navigation. A la place, on trouve un bouton permettant de Caster l’application sur votre télévision tout en haut à droite.

En bas, on trouve une barre de navigation simplifiée : Home, Rechercher, Téléchargements, et Profil.

L’onglet de recherche ne se contente pas d’afficher un champ « Rechercher ». Il suggère des contenus par défaut, qui changent en fonction de ce que vous êtes en train de taper.

Application disney+ téléchargements

L’onglet Téléchargements ressemble à son équivalent Netflix : on y trouve les contenus en cours de téléchargement ou téléchargés. Il est possible d’interrompre ou de reprendre le chargement d’un contenu dans cette page. Toucher un contenu téléchargé ou en cours de téléchargement affiche une description succincte. Tout en haut à droite, à côté du bouton Caster – qui persiste sur cet onglet – un bouton Editer permet de sélectionner des contenus de la liste que vous souhaitez supprimer de votre smartphone ou tablette.

Profil Disney+ iOS

Enfin le dernier bouton de la barre de navigation permet d’accéder à votre profil, de changer de profil, d’en créer un nouveau, ou encore de gérer votre liste de lecture. On y accède également à des paramètres spécifiques à l’application, ce qui vous permet par exemple de changer la qualité du flux vidéo, ou encore les paramètres de téléchargement sur WiFi / Données cellulaires.

On y trouve aussi un diagramme qui montre l’utilisation du stockage interne sur votre appareil. Et un bouton permettant de supprimer d’un coup tous vos téléchargements.

Catalogue : que trouve-t-on sur Disney+ ?

Disney Pixar Marvel Star Wars National Geographic

Disney dispose d’un fonds assez vaste de films, séries et documentaires cultes. Pour autant, l’offre du catalogue est loin de se substituer à Netflix. Ainsi Disney+ propose 400 films, dont 100 longs métrages récents et 7500 épisodes de séries. L’offre est néanmoins assez variée, entre les contenus issus du fonds Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic. Mais clairement pas autant que la plate-forme de Reed Hastings. Vous pouvez accéder à la liste complète des contenus au catalogue en cliquant sur ce lien.

Conclusion : mon avis reste partagé sur Disney+

Après avoir collaboré avec Netflix, qui diffusait certains de ses contenus comme les derniers Star Wars et des séries de l’univers Marvel, Disney prend son indépendance avec sa propre plateforme de streaming. Celle-ci ne fait pas simplement que reprendre les fondamentaux de son concurrent, elle parvient à dégager une impression encore plus épurée et intuitive, toujours avec une partie de contenus recommandés afin d’inciter les utilisateurs à parcourir le plus possible le catalogue de la plateforme.

Autant l’interface web que l’application nous paraissent du niveau de ce que propose Netflix. Même si à mon avis il serait sans doute utile de transposer le « quizz » que propose par exemple Netflix lors de la création de compte pour mieux personnaliser l’expérience utilisateur. Le prix, 6,99 € par mois reste très agressif face à Netflix, mais il faut tout de même nuancer cela par le fait que le catalogue de Disney+, s’il contient déjà énormément de contenus cultes ou de haute qualité, n’est pas aussi varié et vaste que celui de Netflix.

Lire également : Netflix, Amazon Prime Video, Canal+ Séries, OCS, Disney+, Apple TV+ – comparatif streaming vidéo

En bref, ce service est bien conçu, épuré, et fonctionne techniquement très bien. Mais il ne se suffira pas à lui même. Vous ne paierez pas l’abonnement Disney+ à la place d’un autre service. Disney+ est ainsi une nouvelle plateforme attractive qui alourdira presque obligatoirement votre budget streaming lorsqu’elle sera disponible en France.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix : les séries et films à regarder ce week-end

Netflix propose chaque semaine de nouvelles séries et films. Pour vous aider à choisir ce que vous allez regarder le week-end, on vous propose une petite sélection des meilleures nouveautés du moment. C’est parti !  Le catalogue Netflix s’enrichit toutes les semaines de…

Netflix : 9 Français sur 10 partagent leur compte avec leurs proches

Neuf Français sur dix partagent leur compte Netflix avec les membres de leur entourage, révèle le dernier rapport de Médiamétrie. Dans la plupart des cas, les abonnés se contentent de partager leur abonnement avec leur famille. Néanmoins, 2 millions de Français…