Disney menace de ne plus sortir ses films en France

 

La chronologie des médias est une exception culturelle française dont se passerait bien Disney. Le géant du divertissement pourrait la contourner en prenant une décision radicale : ne plus sortir ses films en salles dans l’hexagone. Une manœuvre qui pourrait être catastrophique pour les exploitants.

Eternels
Les Eternels. Crédits : Marvel Studios

Et si les prochains Star Wars ou Marvel ne sortaient plus au cinéma, mais uniquement sur Disney+ ? C’est ce qui pourrait arriver en France dans les années qui arrivent. Disney menace en effet de ne plus passer par la case salles obscures pour ses créations, même les plus grosses, afin de contourner la fameuse chronologie des médias.

Le média américain Variety lâche en effet une bombe qui risque de faire du bruit. Disney ne goûte plus à la loi française trop contraignante en ce qui concerne l’exploitation de films. La firme de Mickey aimerait exploiter ses produits comme il l’entend et non plus être obligée d’attendre des années. Cela peut se comprendre, mais pourrait aussi entraîner des répercussions catastrophiques pour les différents acteurs du marché.

Cette menace aurait été brandie après que les discussions pour trouver un compromis entre le CNC, les chaînes de TV et les plateformes aient échoué. Disney ne souhaite tout simplement plus être dépendant d’autres organismes pour ses propres produits et cette décision radicale pourrait être la seule viable pour la firme de Mickey.

Disney contre la chronologie des médias

La chronologie des médias est une loi entrée en vigueur dans les années 1980 qui avait du sens à l’époque. Mais à l’heure des plateformes de streaming et du piratage, elle est devenue complètement archaïque, et ce malgré plusieurs ajustements. Pour un film qui sort au cinéma, il faut attendre trois ans pour que les plateformes de streaming aient le droit de le diffuser, même si cette dite plateforme est à l’origine du projet. Plus encore, les chaînes de télévision publiques et gratuites sont prioritaires, puisque le délai de diffusion est raccourci à 22 mois dans ce cas. Canal+ est encore plus avantagé, puisque le groupe doit patienter huit mois seulement.

A lire aussi – Black Widow : Scarlett Johansson attaque Disney en justice pour avoir sorti le film sur Disney+

Il y a cependant une manière de contourner cette règle : si Disney s’abstient de sortir un film en salles, la firme a le droit de l’exploiter comme bon lui semble. Une décision catastrophique pour les cinémas, qui verraient des hits Star Wars, Marvel ou même les prochains Avatar leur passer sous le nez. Des blockbusters qui leur permettent tout simplement de subsister (et ils en ont désespérément besoin en ce moment). Ardavan Safaee, le président de Pathé, s’inquiète d’une telle décision :

« Si certains films américains ne sortent pas en salles, cela va avoir un impact sur beaucoup de monde, notamment sur le secteur du film français indépendant qui bénéficie des recettes engrangées par les blockbusters américains. »

La chronologie des médias, un système archaïque

Les chaînes gratuites, qui ont la primeur sur le streaming, seront également lésés, comme l’indique Manuel Alduy, directeur de la branche cinéma de France Television :

« Les chaînes gratuites demandent juste une fenêtre d’exclusivité pour les gros films américains et si nous ne le faisons pas, les diffuseurs vont nous priver définitivement à l’accès à ces films (…) »

Bref, Disney brandit une menace très sérieuse pour se faire entendre. Reste maintenant à savoir si la société californienne ira jusque là ou si des solutions seront trouvées.

Shang Chi
Shang-Chi. Crédits : Marvel Studios

Pendant la pandémie, Disney a pris pour habitude de sortir ses films à la fois au cinéma et sur Disney+ (Jungle Cruise, Black Widow, Cruella…), mais pas en France. Dans l'hexagone, nous n’avons eu que des sorties en salles. Pour Black Widow, il faudra attendre 2024 pour la voir sur Disney+.

Aujourd’hui, Disney est revenu à un rythme plus classique, notamment avec Shang-Chi, exclusivité cinéma même aux Etats-Unis. Toutefois, le film arrivera quelques semaines plus tard sur la version américaine de la plateforme, alors qu’il faudra encore attendre 36 mois en France… un délai absurde dans une époque où le streaming est roi.

Source : Variety



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !