Coronavirus : pour éviter le bridage de Netflix, les opérateurs appellent à la responsabilité collective

Les opérateurs pourraient finalement être contraints de brider le débit d’Internet pour des usages spécifiques comme Netflix, YouTube ou encore Fortnite. Après avoir écarté cette éventualité, Arthur Dreyffus, secrétaire général de la fédération française des télécoms admet que les opérateurs pourraient « avoir besoin de s’adapter » en priorisant certains usages pour faire face à la surcharge des réseaux.

Coronavirus : bridage de Netflix, YouTube

Après s’être montré rassurant sur les risques de limitation des débits d’Internet pour certains usages, Arthur Dreyfuss, secrétaire général de la fédération française des télécoms tempère ses déclarations après l’entrée en vigueur du confinement général depuis le 17 mars. Le bridage des débits Netflix, YouTube, Fortnite ou encore Steam pourrait s’imposer à moins que les Français fassent preuve d’une « responsabilité numérique ».

Télétravail, santé, économie, il y a des priorités

« Dans cette période, le pays a des priorités. Les priorités, ce sont la santé de la population, le travail à la maison, la poursuite de la vie économique » a déclaré Arthur Dreyfuss  dans un entretien accordé à Franceinfo. « Nous pourrions effectivement avoir besoin de nous adapter pour répondre aux priorités du pays et nous allons travailler avec l’ensemble des acteurs, les entreprises, les plateformes pour nous adapter s’il en était besoin », a-t-il expliqué pour répondre à la question de l’éventualité d’un bridage des usages les plus consommateurs d’Internet.

« C’est comme les départs en vacances fin juillet, début août. Vous avez des chassés-croisés sur l’autoroute. Il faut savoir adapter sa consommation comme on a parfois l’habitude d’adapter sa circulation ». Pour cela, les opérateurs appellent à la responsabilité collective des usagers. « Il va  falloir que l’ensemble des particuliers, des entreprises puissent s’adapter et prioriser ».

De leur côté, les opérateurs et les pouvoirs publics prennent leurs dispositions pour absorber les pics de consommation. « Il y a plus de 15 000 techniciens et ingénieurs de tous les opérateurs télécoms qui sont mobilisés pour que les réseaux tiennent, pas seulement pour les prochains jours, mais pour les prochaines semaines, voire les prochains mois ». C’est une situation tout à fait inédite, reconnait le secrétaire général de la fédération française des télécoms.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Amazon lance Honeycode : créez des applications web et mobiles sans coder

Amazon lance Honeycode, une plateforme qui permet de développer des applications web et mobiles sans compétences en programmation. En se basant sur des templates prédéfinis, les utilisateurs ont la possibilité de créer rapidement des applications sans écrire une seule ligne…