Coronavirus : non, les opérateurs ne brideront pas le débit de Netflix, YouTube, Fortnite

 

Mise à jour du 16 mars 2020 à 13 heures : Interrogé par BFM TV, Arthur Dreyffus, secrétaire général de la Fédération française des télécoms, dément les informations du JDD à propos d’une régulation du trafic par les applications de divertissement type YouTube, Netflix ou Fortnite. Il explique que les réseaux seront en mesure d’absorber l’afflux de connexion provoqué par le confinement des Français et la mise en place du télétravail généralisé.

Il affirme que la loi sur la neutralité du Net n’autorise pas les opérateurs à privilégier certains services au détriment d’autres. En revanche, il invite les consommateurs à s’appuyer le plus possible sur les réseaux domestiques (ADSL et Fibre) pour éviter de surcharger les réseaux mobiles. Enfin, il rassure les usagers de Netflix et YouTube : ces services sont, de leur côté, en mesure d’absorber les pics d’audience. En revanche, il doute de cette capacité chez certains services b-to-b et les start-up.

Ci-dessous, le texte initial de l’article.

Suite au confinement des Français face à l’épidémie de Coronavirus, les opérateurs pourraient privilégier les logiciels liés au télétravail au détriment des applications de divertissement. Selon le Journal du Dimanche, cette limitation toucherait notamment les services qui consomment beaucoup de bande passante, comme les plates-formes de streaming.

Crédits : Kon Karampelas via Unsplash

Depuis la fin de la semaine dernière, le gouvernement français a pris les premières mesures vers un confinement de la population afin d’enrayer le plus possible la propagation du coronavirus. Les déplacements doivent être réduits au strict minimum. Et le télétravail doit être encouragé. En Italie, où le confinement a lieu depuis plusieurs semaines déjà, le confinement a eu comme conséquence une augmentation de 70 % de la consommation de bande passante. En cause, le télétravail qui se généralise, mais aussi l’usage plus prononcé des plates-formes de streaming et du jeu en ligne.

Lire aussi : Netflix absorbe 23% du trafic Internet en France !

Très logiquement, la France pourrait suivre la même direction, notamment si les mesures de confinement se renforcent. Selon le Journal du Dimanche, les opérateurs français pourraient prendre des mesures afin de privilégier le télétravail et les applications professionnelles. Si une saturation des réseaux devait intervenir en France, les FAI pourraient en conséquence réduire la bande passante disponible pour le jeu vidéo et la SVOD.

« Pas de crainte immédiate à avoir »

Arthur Dreyfuss, secrétaire général de la fédération française des télécoms, s’est exprimé sur Twitter et dans le quotidien Le Parisien pour rassurer les usagers. « Les réseaux de France peuvent absorber des pics liés à cette croissance prévisible de la consommation », explique-t-il. Il confirme également qu’il « n’y a pas de crainte immédiate à avoir ». « Tous les opérateurs ont mobilisé des milliers d’ingénieurs et de techniciens qui superviseront et entretiendront l’ensemble du réseau », a-t-il ajouté dans le Journal du Dimanche.

Google Stadia : Google Stadia : une connexion de 20 à 25 Mbits/s suffit largement pour jouer

Bien évidemment, compte tenu de la récence des mesures de confinement, les Français n’ont pas encore commencé à se reporter sur Internet pour leurs loisirs familiaux. Il n’est donc pas exclu qu’une saturation ait lieu dans les prochains jours. Et en cas de saturation, un arbitrage pourrait avoir lieu. En tête de la liste des applications qui pourraient être soumises à cette régulation, nous retrouverions évidemment YouTube, TikTok et Netflix, ainsi que les jeux en ligne à succès, comme Fortnite. Nous pensons également aux services de jeu en streaming comme Blacknut, Shadow, Stadia ou GeForceNow.

Source : BFMTV



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
orange 5g
Orange lancera la 5G dans 15 villes françaises ce 3 décembre 2020

Orange activera finalement son réseau 5G ce 3 décembre 2020. Dans un premier temps, le réseau mobile sera limité à 15 villes françaises, soit seulement 10% de la population. Après le « lancement » raté du 18 novembre, l’opérateur historique s’est engagé…

carte esim image une
eSIM : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

L’eSIM est programmée pour supplanter les cartes SIM. Mais de quoi s’agit-il véritablement, et pourquoi c’est un enjeu important ? Dans ce dossier, nous vous expliquons précisément ce qu’est l’eSIM et pourquoi constructeurs, opérateurs, et clients ont intérêt à adopter…

sfr arcep baisse prix fibre
SFR : l’Arcep exige que l’opérateur baisse les prix de la fibre

SFR va devoir baisser les tarifs d’accès des réseaux fibre mutualisés, et notamment ceux proposés à Bouygues Telecom. L’opérateur avait justement contesté les prix instaurés par SFR auprès de l’Arcep en début d’année 2020. L’Arcep a tranché. SFR va revoir…

free
5G : Free promet des offres généreuses au « juste prix »

Free s’apprête à dévoiler ses premières offres 5G. Après Orange, SFR et Bouygues Télécom, l’opérateur de Xavier Niel dévoilera ses forfaits dans les prochaines semaines, le jour du lancement de son réseau. Fidèle à son ADN, Free s’engage à proposer des…

orange hausse trafic internet
Orange : le trafic Internet augmente de 20% avec le reconfinement

Orange assure que le trafic Internet est en hausse de 20% depuis le reconfinement. Selon l’opérateur, le recours au télétravail, les plateformes de streaming comme Netflix et les jeux en ligne sont les principaux responsables de cette augmentation. En ce…

5g
5G : lancement aujourd’hui en France mais personne n’y a accès

Ce mercredi 18 novembre 2020, les fréquences 5G qui permettront de se connecter au réseau du futur sont finalement activées. Dans les faits, il faudra plutôt attendre le mois de décembre pour profiter de la 5G avec un smartphone compatible.  Á partir…